Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Culture d’entreprise post-covid-19 : pourquoi les valeurs humaines sont-elles si importantes ?

La crise de la Covid-19 a eu au sein de l’entreprise des conséquences qui peuvent paraître a priori antinomiques. Les répercussions individuelles des confinements successifs sur les salariés ont exacerbé leur recherche de sens dans le travail tandis que les entreprises, confrontées à une perte de ressources dues à la pandémie qu’il faut compenser, ambitionnent une plus forte efficacité économique par la recherche d’économies. Légitimement, nous pouvons nous interroger sur le devenir de la culture d’entreprise post-Covid.

 

Dans cette période difficile, nombreuses sont les entreprises qui privilégient l’aspect économique. Pourtant, pour réussir dans sa mission économique, l’entreprise doit également prendre en compte sa dimension sociale à la fois dans sa finalité et dans son mode de management. Un moyen efficace d’y parvenir consiste à développer une culture d’entreprise fondée sur les valeurs humaines qui permettra de renforcer tout à la fois le sens au travail et le sens du travail des collaborateurs.

 

Culture d’entreprise post-Covid : renforcer le sens au travail en promouvant des valeurs humaines

Le développement du télétravail a éloigné les salariés de leur lieu de travail et les a isolés de leurs collègues. Il s’ensuit une perte du sentiment d’identité collective qui doit être impérativement compensée afin de maintenir l’implication des collaborateurs dans leur entreprise. Le meilleur moyen d’y parvenir est de concevoir et promouvoir une culture d’entreprise fondée sur des valeurs humaines fortes auxquelles tous les salariés pourront s’identifier et adhérer. Cela n’est pas chose aisée. Non pas qu’il soit difficile pour les entreprises d’identifier des valeurs humaines sur lesquelles capitaliser : elles ont toutes, ou presque, par exemple une utilité sociale et sont animées par un système de valeurs internes telles que la justice et le respect qu’il convient simplement de diagnostiquer et de formuler. La difficulté réside davantage dans la recherche du dirigeant qui sera apte à les incarner, les communiquer et les transmettre, beaucoup d’entre eux étant encore trop souvent mus uniquement par des considérations économiques et financières. Le management doit donc être conscient que le renforcement du sens au travail au travers des valeurs humaines promues par l’entreprise ou le secteur d’activité est nécessaire pour permettre un meilleur engagement des collaborateurs dans la période post-Covid 19.

 

Renforcer le sens du travail en tenant compte de chaque individualité

Cette culture d’entreprise fondée sur des valeurs centrées autour de l’humain n’est pas uniquement de nature à (re)donner du sens au travail mais peut également promouvoir le sens du travail en lui-même, c’est-à-dire des tâches, rôles et missions du collaborateur. La nécessité de privilégier le télétravail a rendu naturellement les salariés plus autonomes, entraînant la nécessité pour le management de s’adapter dans ses méthodes. Un retour en arrière vers du micro-management générerait de l’incompréhension et serait fortement délétère pour l’implication des collaborateurs. Les entreprises ont donc tout intérêt à prendre en compte cette autonomie pour améliorer leur mode de fonctionnement et l’engagement des collaborateurs.

Job crafting, quèsaco ?

Proposer aux salariés de réaliser du « job crafting » est un des moyens d’y parvenir. Cela consiste à autoriser le collaborateur à façonner son travail afin qu’il corresponde à ses désirs et compétences. L’entreprise qui saura offrir cette marge de manœuvre à ses collaborateurs renforcera sa culture interne autour de valeurs humaines fortes où chaque individualité est importante et où les avis de chacun comptent.

Développer une culture d’entreprise fondée sur des valeurs humaines permet donc d’engager les collaborateurs en satisfaisant leurs attentes en termes de sens au travail et de sens du travail. Compte tenu de la sensibilité des consommateurs aux initiatives sociales des entreprises, accrue avec la crise sanitaire, cette réorientation rejoint les objectifs économiques des organisations. Les entreprises n’ont dès lors plus aucune excuse pour retarder l’avènement de l’humain comme l’une des raisons d’être de leur organisation.

 

L’auteur est : Marc Ohana, Professeur de Ressources Humaines à Kedge Business School, Responsable du Sustainable Workplace Lab

 

 

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter