Dix mois en entreprise. C’est le temps d’immersion proposé aux étudiants ingénieurs de l’Ecole des Mines de Nantes. Dix mois repartis tout au long des trois années de formation. Un temps pour transformer le post lycéen tout frais sorti des classes préparatoires, en ingénieur débutant doté de premiers bons réflexes de vie en entreprise. Tout au long de ces séquences, rythmées par différents stages, la même question revient : comment bien choisir son stage, comment bien choisir ses stages ?

© Mines de Nantes

© Mines de Nantes

De la découverte des entreprises, au recrutement
Chaînes de fabrication d’Airbus A.350 à Nantes, gigantesques paquebots en construction dans les cales de STX, à Saint Nazaire, colonnes de production de poudre de lait maternisé de Lactalis, ou salles informatiques de Sopra-Steria : dès leurs premières semaines à l’Ecole, nos étudiants, encadrés, partent plusieurs jours à la découverte d’entreprises. Première immersion, et premier aperçu rapide, de la diversité des métiers d’un futur ingénieur. Plus tard dans leur cursus, par groupes de quatre, les étudiants de 2e année iront souvent en PME, souvent dans le tissu industriel des Pays de la Loire, résoudre un problème concret proposé par une entreprise : améliorer les flux de Leduc Structure Bois, un fabricant de maisons bois, ou concevoir un système de gestion d’outillage pour ERC environnement, une PME nantaise de la géotechnie, par exemple. Apprentissage, cette fois, du travail en groupe dans un environnement d’entreprise, et premières sensations de devoir être au rendez vous sur les résultats annoncés. Apprentissage, aussi, de la transformation du “pourquoi”, la problématique industrielle et de ses enjeux, en “comment”, la solution proposée.
Le stage qui s’effectue à l’étranger en fin de 2e année, ou le projet de fin d’études achèvent ce cycle. Quoi de commun entre le stage de Théoxane qui se penche sur l’amélioration en continu d’une chaîne de production de L’Oréal, et celui de Nersrine qui s’attelle à la refonte des documents d’évaluation des risques professionnels d’EDF Energies Nouvelles ? C’est le moment de vérifier si les premiers choix de carrières répondent aux attentes de l’étudiant, et si l’entreprise identifie le potentiel des futurs diplômés. Baromètre de satisfaction entre l’étudiant et l’entreprise : 38 % des stages de fin d’études se concluent par un recrutement. Ce sera le cas pour Théoxane, comme pour Nesrine.

 

Etudiants, apprenez à faire ressortir votre différence
Rien de linéaire, ou de répétitif, dans ce parcours. Apprendre à rédiger CV et lettre de motivation ne sont pas de simples passages obligés : des accompagnateurs, coach, recruteurs, direction des relations entreprises, aident – tout au long des trois années de la formation – nos étudiants à réfléchir à leurs propres envies, à préciser le métier qui les attire, à définir l’environnement de travail qui leur permettra de révéler tous leurs talents. Et pour les étudiants venus de l’étranger, qui rejoignent l’Ecole en transfert de crédits, un parcours dédié, un soutien particulier sur la maîtrise de la langue française, permettront d’atteindre des objectifs similaires. Chaque stage renforce les fondations d’un début de carrière réussi. A chaque étudiant son parcours propre : Pierre fait un premier stage dans un cabinet de conseil au Royaume-Uni, fort de cette expérience, il choisit d’enchaîner le stage suivant dans une des startup de l’Incubateur Mines Nantes, Atelier Iceberg. Il avouera, plus tard, sa surprise d’avoir découvert un univers aussi structuré et formateur, plus gratifiant encore qu’il ne l’espérait. Puis, Pierre, de s’immerger dans l’univers d’un laboratoire de recherche. Parcours varié, construit par l’étudiant, et accompagné par l’Ecole avec souplesse.

 

Explorez !
C’est en premier lieu aux étudiants que s’adressent ces mots : ne voyez pas les différents stages de votre parcours comme de simples cases à cocher sur le chemin de votre diplôme. Explorez, cherchez, soyez curieux. Grand groupe ou Entreprise de taille intermédiaire, PME, startup ? R&D, conception, production ? Autant d’environnements possibles qui vous aideront à savoir ce qui vous plaît vraiment. Les écoles seront à vos côtés pour vous aider à faire ces choix, à identifier des entreprises qui vous espèrent. Vous. Ces mots s’adressent également aux entreprises ; accueillir un stagiaire c’est amorcer une relation qui, fréquemment, se concrétise par un recrutement. Vous faites déjà confiance aux stagiaires. Challengez les. Confiez leur des missions réelles. Encadrées, accompagnées, mais qui iront jusqu’aux réalisations concrètes, pendant le temps de présence des stagiaires. Des étudiants en stage, qui, parfois, vous surprendront par les innovations d’un regard neuf et plein d’énergie.

 

Par Frédéric Pallu,
directeur des relations entreprises de l’Ecole des Mines de Nantes