Communiqué de presse :

L’Institut Mines-Télécom (IMT) annonce la nomination de sa nouvelle Secrétaire générale par l’arrêté du 1er mars 2021 pris par le ministre de l’Économie des Finances et de la Relance. Clarisse Lefort prend ses nouvelles fonctions le 15 mars 2021 pour un mandat de cinq années. En tenant compte du contexte politique, organisationnel et réglementaire de l’établissement, elle a pour principales missions le pilotage des services support (RH, finances, juridique, SI et patrimoine) au service de l’IMT dans son ensemble. Clarisse Lefort participe également à l’élaboration et à la mise en œuvre de la stratégie de l’Institut Mines-Télécom.

 

 

Clarisse Lefort appartient à l’équipe de direction de la direction générale, elle est membre du comité de Direction et invitée aux réunions du Collège des directeurs des écoles. Elle anime le réseau des secrétaires généraux des écoles de l’établissement et participe, avec voix consultative, au Conseil d’Administration de l’établissement.

Dirigeante dans le secteur public depuis plus de 20 ans, ses compétences en management et en transformation des organisations, alliées à sa connaissance du paysage de l’enseignement supérieur et la recherche, constituent un atout pour l’Institut Mines-Télécom.

 

 

Un parcours professionnel au sein du secteur de l’enseignement supérieur et de la recherche

 

Clarisse Lefort a débuté sa carrière au sein de l’Institut de l’information scientifique et technique (Inist), une unité du CNRS, en 1992, en tant que Responsable juridique en charge des dossiers liés à la propriété intellectuelle et aux marchés publics d’abonnement aux périodiques scientifiques. En 1995, elle devient Secrétaire générale de la Maison des Sciences de l’Homme et de la Société sous la double tutelle du CNRS et de l’Université de Poitiers au moment de sa création et pilote de nombreux projets (négociation du contrat quadriennal sur le volet recherche, recrutement et management des personnels, suivi du projet immobilier, animation du projet scientifique interdisciplinaire, …).

Par la suite, Clarisse Lefort rejoint la Direction générale du CNED où elle occupe les fonctions d’Adjointe du secrétaire général et de Directrice des ressources humaines. Elle y coordonne notamment l’activité des 8 instituts du CNED en région et met en place un contrôle de gestion centralisé. Elle est en charge de la carrière et de l’emploi de 4500 enseignants, personnels IATOS et agents non titulaires. En 2005, elle est directrice des Ressources humaines de l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne où elle met notamment en place les entretiens d’évaluation des personnels BIATSS et les premiers outils de la GPEEC.

En 2008, elle rejoint à nouveau le CNRS et y est nommée Responsable des ressources humaines à la Délégation régionale Ile-de-France Ouest et Nord avant d’être nommée en 2013 dans l’emploi fonctionnel de Déléguée régionale en Bretagne et Pays de la Loire pendant 4 ans, puis en Ile-de-France pour la circonscription de Villejuif. Elle y dirige le support administratif, RH, juridique et financier aux laboratoires de recherche mixtes avec les partenaires de l’Enseignement supérieur et de la recherche des sites. Elle représente le CNRS dans les instances des établissements et structures partenaires, des SATT, et lors des comités de visite du Hcéres aux côtés des directions des instituts scientifiques du CNRS.

Clarisse Lefort, Ingénieure de recherche hors classe est diplômée d’un magistère et d’un D.E.S.S en droit des techniques de communication de l’Université de Poitiers (1992).

 

 

Contribution à des groupes de travail

 

Elle contribue à de nombreux groupes de travail ou missions et préside différents jurys. Elle a été notamment chargée du recensement des agents du CNRS Volontaires COVID pour l’AP-HP, les Centres d’Investigation clinique (CIC) et Centres de Recherches Biologiques (CRB) pendant le confinement du printemps 2020. Elle a animé pour le MESRI le groupe projet dit « des Usagers » sur la simplification de la vie des chercheurs dans le cadre de la LPPR (présentation des travaux à la Ministre en mars 2020) ou encore a été Chargée de mission auprès de la Mission pour la place des femmes au CNRS.

 

Clarisse Lefort souligne : « L’Institut Mines-Télécom est une belle institution qui représente l’excellence sur les plans académiques et de la recherche. Je suis fière de pouvoir apporter mon expérience dans le pilotage de projets en tant que nouvelle Secrétaire générale. J’aurai à cœur d’accompagner sa stratégie et ses grands projets structurants avec le soutien de ses équipes en lien avec les écoles. »

 

 

 

 

A lire aussi :

https://www.mondedesgrandesecoles.fr/imt-atlantique-accroit-son-attractivite-et-son-rayonnement-a-linternational/