Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Chez SYSTRA, parler du handicap n’est pas tabou ! – L’interview de Myriam Van Wynsberghe

Systra à Montréal, Nouveau Pont Champlain, Pantographe, autobus électriques et bureaux
Systra à Montréal, Nouveau Pont Champlain, Pantographe, autobus électriques et bureaux

Accompagner, sensibiliser, inclure : les trois piliers de la politique d’inclusion du handicap de SYSTRA. Une politique menée depuis près de 10 ans par Myriam Van Wynsberghe (CNAM Amiens 09), chargée de santé, sécurité & référente Handicap dans cette entreprise d’ingénierie et de conseil spécialisée dans les transports. Interview.

 

 

SYSTRA – Interview de Myriam Van Wynsberghe, référente handicap
SYSTRA/Capa Pictures

Si en 2013 SYSTRA ne comptait qu’1 % de collaborateurs en situation de handicap dans ses effectifs, ils sont aujourd’hui 3 % à évoluer dans les équipes de cette entreprise d’ingénierie et de transport. Une belle avancée, qui traduit une volonté accrue de recrutement, mais également de sensibilisation de tous les collaborateurs à tous les handicaps, même, si ce n’est surtout, aux handicaps invisibles.

Une politique d’inclusion ambitieuse mise en action, au quotidien, par Myriam Van Wynsberghe, chargée de santé, sécurité & référente Handicap. « Cela passe par des sensibilisations en interne, notamment pour lutter contre les idées reçues ou les préjugés, explique-t-elle. Ces actions visent les collaborateurs en situation de handicap, ceux qui ont des proches handicapés mais également l’ensemble des salariés ». Ont ainsi été organisées : une course durant laquelle des salariés sont mis en situation de handicap, une exposition d’œuvres de personne handicapées, ou encore, des conférences pour la Semaine du Handicap durant laquelle sont invitées des personnalités comme Philippe Croizon (athlète en situation de handicap) ou Virginie Delalande (première avocate malentendante en France).

 

Dialoguer pour mieux intégrer

Et quand on parle d’inclusion des personnes handicapées au sein de l’entreprise, là encore, l’implication est de mise. Nous préférons intégrer nos collaborateurs en situation de handicap plutôt que de faire du chiffre pour atteindre les 6 % légaux. « Pour tout nouveau salarié, nous maintenons la confidentialité sur son handicap si la personne le souhaite. Car certains salariés ont encore peur d’être « étiquetés », explique Myriam Van Wynsberghe. Mais il est important d’en parler pour pouvoir adapter au mieux le poste si besoin, proposer des aides, etc. »

 

Pour favoriser l’accès à l’emploi des personnes en situation de handicap, SYSTRA participe également aux DuoDay. « C’est un évènement national qui propose d’accueillir une personne handicapée dans nos locaux pendant une journée. Elle est accueillie par l’un de nos collaborateurs et découvre un métier, explique la référente handicap. Et si un poste est ouvert et que le candidat a le profil, il peut être recruté. »

 

« Parler de son handicap est une preuve de confiance »

Si SYSTRA veut intégrer au mieux ses collaborateurs en situation de handicap, l’entreprise s’engage aussi aux côtés de ses collaborateurs ayant un proche handicapé. Une vraie fierté pour Myriam Van Wynsberghe. « Certains collaborateurs ne veulent pas parler du fait qu’ils ont un enfant handicapé par exemple. Or c’est important pour que les jeunes générations n’aient plus de préjugés sur le handicap et que les choses évoluent. » D’ailleurs, l’augmentation du nombre de personnes reconnues handicapées dans l’entreprise est, pour la référente Handicap, un vrai marqueur de progrès. « Cela montre que ces personnes osent davantage parler de leur handicap parce qu’elles nous font confiance et que nos actions vont dans le bon sens. »

Stagiaires, alternants, jeunes diplômés, postulez !

Tous les postes chez SYSTRA sont bien sûr ouverts aux candidats en situation de handicap. L’entreprise recherche plus particulièrement : des ingénieurs en génie civil et systèmes, des dessinateurs projeteurs, des surveillants travaux, des chargés d’études, des responsables d’études, des directeurs de projets, des chefs de projets, des gestionnaires de projets, des chefs de lots, des coordinateurs techniques, des planificateurs, des responsables contrat, des coordinateurs Sécurité Protection de la Santé et des chargés d’études et d’affaires.

 

Un message à faire passer à un jeune candidat en situation de handicap ?

N’hésitez pas à parler de votre handicap ! Cela permet de compenser la situation dès le début si besoin. Nous sommes une entreprise qui intègre beaucoup de diversités sur différents domaines. Car nous sommes persuadés que les personnes vivant une situation particulière contribuent à la réussite de nos projets. Le handicap ne remet en aucun cas en cause les compétences.

Chiffres clés : 7 300 collaborateurs / présents dans 80 pays / 631 millions d’euros de CA

Contact : mvanwynsberghe@systra.com

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter