Cette banque régionale de plein exercice, autonome, ancrée sur son territoire, leader responsable, affiche des ambitions fortes de développement et recrute les talents de demain, auxquels elle offre des perspectives d’évolution. Les explications de Nathalie Sirvent, directeur des ressources humaines, partenaire stratégique de l’entreprise, et les témoignages de Hubert Pernes et Nicolas Fargeas, deux jeunes diplômés à la fibre commerciale.

 

Nathalie Sirvent, maîtrise de sciences économiques, option finance, formation de consultante en gestion des RH, directeur des ressources humaines Crédit Agricole Brie Picardie

Nathalie Sirvent, maîtrise de sciences économiques, option finance, formation de consultante en gestion des RH, directeur des ressources humaines Crédit Agricole Brie Picardie

Quels types de profils recrutez-vous ?
Nous recrutons cette année 170 CDI et 80 apprentis. Nous sommes très ouverts à la diversité et recrutons essentiellement des profils Bac +3 à Bac +4/5, mais également des Bac +2 qui ont l’ambition de préparer une licence ou un master. Nous privilégions la personnalité, que nous évaluons selon 3 critères, l’adaptabilité, un excellent sens relationnel et un intérêt pour l’économie. Nous voulons promouvoir davantage la responsabilité chez les plus jeunes, les faire accéder rapidement à des postes d’expert ou de management, en fonction de leur personnalité et de leurs capacités. Objectif, avoir une équipe avant 30 ans.

 

Quels sont vos modes de sourcing ?
Internet, viadeo, les job boards, la cooptation, etc. nous recrutons tous azimuts, mais rien ne vaut le contact direct. Pour montrer la richesse des parcours, nous faisons témoigner des jeunes dans les écoles et participons à de nombreux forums. Nous faisons aussi du recrutement sans CV avec Pôle Emploi.

 

Vous travaillez à l’élaboration du projet d’entreprise…
Nous allons mettre en oeuvre notre projet entreprise, qui sera participatif, coconstruit avec l’ensemble des collaborateurs. C’est un attrait supplémentaire pour les jeunes qui arrivent dans l’entreprise, qui vont pouvoir se projeter. Un des axes du projet est la décentralisation du pouvoir, la volonté de redonner de l’autonomie aux managers de proximité.

 

« La fonction RH
est une fonction très partagée, on est tous quelque part DRH »

… Et de la marque employeur…
Notre marque employeur, à l’état embryonnaire, va découler du projet d’entreprise et prendre corps autour de la diversité. Nous faisons passer des messages sur la richesse de nos métiers, les profils que nous recrutons, les perspectives de carrière et d’évolution au sein du groupe, par voie d’affiches dans les agences, et d’annonces dans la presse, via les job boards et viadeo.

 

Vous portez une grande attention aux collaborateurs
Ce sont les hommes et les femmes, avec leur motivation et leur engagement, qui feront la différence demain. Nous avons beaucoup travaillé sur le management, sur l’accompagnement des collaborateurs. Nous avons signé un accord sur la GPEC, nous réalisons 700 entretiens de carrières par an et développons en parallèle la politique d’intégration, avec l’aide des managers. Dans le cadre de notre plan pour l’égalité hommes/femmes, nous avons prévu de rencontrer les cadres hommes et femmes de moins de 35 ans, de les rendre visibles et de les aider à se projeter. Nous réfléchissons à une forme de tutorat croisé, ou inversé, où les jeunes apprendraient aussi aux anciens notamment des choses sur le digital. Nous militons pour avoir des inscrits à l’ITB qui donne un vernis bancaire supplémentaire et organisons, au sein du groupe, des formations avec d’autres caisses régionales pour donner aux managers une vision groupe.

 

C’est le moment de rejoindre le Crédit Agricole Brie Picardie
Ancrée sur son territoire, au service de ses 3 départements, le Crédit Agricole Brie Picardie fonctionne selon un modèle coopératif et sert une clientèle très diversifiée, ce qui lui donne une solidité financière et lui permet de se développer fortement. Cette banque qui a une âme, s’inscrit au coeur d’un grand groupe puissant, décentralisé, 1er recruteur et employeur banque et assurance, qui porte des valeurs et des ambitions fortes et ouvre de larges perspectives d’évolution dans de nombreux métiers. Implantée sur tous les marchés, la Caisse Brie Picardie recrute dans les métiers de la fonction commerciale, dans les fonctions support et transversales, comme l’audit – porte d’entrée pour découvrir le groupe -, le marketing, le juridique, les ressources humaines. Les mobilités au sein du groupe sont faciles, chacun peut s’épanouir et progresser localement, dans la banque et l’assurance, dans les filiales parisiennes spécialisées et à l’international. « Même si on commence au guichet, on peut devenir cadre de direction ». Le management permet de travailler dans une ambiance conviviale. La banque affiche un turn over très faible, certains qui étaient passés à la concurrence émettent le souhait de revenir et les chasseurs de tête n’arrivent pas à débaucher les collaborateurs de ce « supermarché de la compétence ».

 

Quelques chiffres
Leader sur tous les marchés
1 040 000 clients
576,5 M€ de produit net bancaire
162,3 M€ de résultat net social
37,5 milliards € de capitaux gérés
6 % de la masse salariale consacrée à la formation
3 départements : Somme, Oise, Seine & Marne
2 500 collaborateurs

 

 

Ils s’épanouissent au Crédit Agricole Brie Picardie
Hubert Pernes a choisi la voie de l’apprentissage en 2e année d’école d’ingénieurs. Il postule auprès de 3 banques parmi lesquelles le Crédit Agricole Brie Picardie, premier recruteur à lui répondre. Attiré par l’agriculture, l’environnement et le monde animal et végétal, il entre en juillet 2010 à la caisse régionale. Après un mois d’intégration en agence de proximité, pour découvrir les différents métiers de la banque, il travaille pendant un an avec un chargé agricole sur le bassin sud de l’Oise. Pour sa 2e année d’apprentissage, il saisit l’opportunité de s’orienter vers le marché des entreprises et rejoint le Centre d’affaires entreprises de Beauvais. A la fin de son apprentissage, il est recruté, sans période d’essai, en CDI, comme conseiller entreprise et est promu, 18 mois plus tard, chargé d’affaires au centre d’affaires de Compiègne. « Si on est dynamique et que l’on a la volonté, la banque vous ouvre les portes, vous témoigne de la confiance et vous accompagne ». Régulièrement sollicité pour rejoindre la concurrence, ce parisien se sent bien au Crédit Agricole et se voit évoluer vers du management à petite ou grande échelle, sur le marché des entreprises ou à l’international. « Il faut avoir une équipe avant 30 ans, conclut-il et j’en ai 27. »
hubert.pernes@ca-briepicardie.fr
A l’issue de son cursus, Nicolas Fargeas postule pour devenir conseiller en centre d’affaires entreprises. Il a acquis une expérience de la banque de détail à travers des jobs d’été et a fait son stage de fin d’études dans un centre d’affaires grandes entreprises HSBC. Recruté très rapidement, il bénéficie d’un parcours de formation et rejoint l’équipe de 10 personnes du centre d’affaires entreprises d’Amiens qui couvre le département de la Somme. « J’ai apprécié l’ouverture de Crédit Agricole Brie Picardie, les perspectives d’évolution très rapides que propose la banque. Je suis sensible aux valeurs de proximité, de financement de l’économie réelle et l’approche du Crédit Agricole me correspond particulièrement bien. J’ai été très bien accueilli par l’équipe, extrêmement disponible qui vous rend rapidement opérationnel sans pour autant vous lâcher dans la nature. » Nicolas espère passer chargé d’affaires entreprise à court terme, évoluer progressivement vers un portefeuille plus important. Il se voit ensuite prendre des fonctions de management en région sur le marché entreprises ou s’orienter vers la banque de financement et d’investissement ou la gestion d’actifs, des secteurs en plein essor où le Crédit Agricole joue un rôle majeur.
nicolas.fargeas@ca-briepicardie.fr

 

A.M.O.

 

Contact :
nathalie.sirvent@ca-briepicardie.fr
www.ca-briepicardie.fr