Leader européen du financement aux particuliers, BNP Paribas Personal Finance s’est donné pour mission d’aider les personnes à réaliser leurs projets. En s’appuyant, en interne, comme en externe, sur deux valeurs fondamentales : la responsabilité et la bienveillance. Rencontre avec Laurent David (X 89, Mines 92), son très investi Directeur Général.

 

Leader européen du financement aux particuliers, BNP Paribas Personal Finance est présente dans 30 pays, jusqu’aux Etats-Unis, en Afrique du Sud ou en Chine. « Si nous y opérons naturellement avec des locaux, une partie du management est français et des postes sont réservés aux jeunes collaborateurs dans le cadre de notre politique de développement des jeunes talents. Une de nos ambitions fondamentales est en effet de promettre à chacun d’avoir plusieurs carrières sans changer d’entreprise. Grâce, entre autres, à notre politique de mobilité interne, tout est mis en œuvre pour pouvoir enrichir ses compétences à travers des parcours diversifiés et taillés sur mesure. »

Pépinière pour jeunes talents

Dans quels métiers ? « Commerciaux, marketing, amoureux de la technologie (invités à optimiser les opérations de quelque 30 millions de clients !), big data… nous sommes à la pointe dans tous ces domaines et rares sont les talents qui ne trouveront pas leur place chez nous. »

Responsables…

A l’heure où 75 % des achats de véhicules s’opèrent au moyen d’un financement, il devient vite évident que travailler aux côtés du célèbre petit bonhomme vert de Cetelem, c’est œuvrer au cœur même de l’économie domestique, au plus près de la vie quotidienne de 27 millions (!) de clients. « Non contents de favoriser les projets de nos clients, explique Laurent David, nous sommes fiers d’avoir intégré à l’ADN de notre entreprise cette politique de crédit responsable créée il y a près de 15 ans et dont la signature dit bien quel engagement réciproque la notion de crédit recouvre : « Plus responsables, ensemble. »

… ET investis !

BNP Paribas Personal Finance est un pionnier en matière de RSE, une démarche qu’elle a désormais intégrée à son approche business. « Nous avons changé d’époque. Une grande entreprise ne peut plus aujourd’hui avoir pour uniques objectifs d’offrir  une rémunération à ses actionnaires, du travail et un cadre à ses employés et le service attendu à ses clients. Elle doit participer à l’évolution de la société. Ce que nous faisons en nous concentrant sur quelques axes forts : la transition énergétique, l’éducation budgétaire des plus jeunes et des plus fragiles et l’inclusion numérique entre autres. Sachant que tous nos collaborateurs sont invités (et y répondent avec enthousiasme) à s’impliquer dans les diverses actions que nous menons dans de nombreuses villes ».

Quels sont, selon vous, les atouts et les limites d’un diplôme prestigieux ? « Posséder un diplôme prestigieux est certes un atout, car on vous fera rapidement confiance sur vos capacités. Mais ce n’est aucunement une assurance pour réussir dans la mesure où pour viser des postes importants, ce sont d’autres qualités, non techniques, qu’il s’agira de faire valoir. Une certaine force de caractère tout d’abord, de « l’épaisseur managériale » et la capacité à établir le contact avec les autres ensuite. Enfin, je pense qu’il est indispensable aujourd’hui de participer au bien-être de ses équipes, de prendre en considération les bénéfices que chacun va tirer de son travail, à commencer par le plaisir qu’il va y trouver. »

« J’aime les gens qui osent dire qu’ils ne comprennent pas et je me méfie de ceux qui ne le disent pas »

 

 

Des chiffres et des êtres : 17 500 collaborateurs / 27 millions de clients / 4 679 M€ de PNB / 76,5 Mds € d’encours gérés

 

contact : https://www.bnpparibas-pf.com/fr/emplois-carrieres/

 

[L’HEURE DU CHOIX] 8 raisons de rejoindre l’EBI à la rentrée 2020

« Ici on invente la vie » : voilà l’ambition de l’Ecole de Biologie Industrielle (EBI). Agathe Champy et Auriane Henry, élève de première et de quatrième année de l’école chouchou des ingénieurs biologistes vous disent pourquoi l’EBI est l’établissement qu’il vous faut.

Nomination de Sylvie Jean, directrice du Programme Grande Ecole d’emlyon business school

emlyon business school annonce la nomination de Sylvie Jean au poste de directrice du Programme Grande Ecole.

Docteur en Sciences de Gestion, Sylvie Jean est professeur et chercheur en marketing. Elle quitte son poste de directrice du Programme Grande École de NEOMA pour rejoindre emlyon business school début août prochain.

L’expérience apprenante au coeur du Programme Grande Ecole EM Normandie

L’EM Normandie fait évoluer son Programme Grande Ecole (PGE) à la rentrée de septembre 2020. Au cœur du dispositif : l’expérience apprenant. Grâce à ce parti pris différenciant, tout l’apprentissage devient un espace d’expérimentations permanentes, de création et de partage au sein duquel les étudiants sont les premiers acteurs. Nouvelles disciplines, internationalisation renforcée, développement de projets professionnalisants : la Business School élargit le champ des possibles à travers une pédagogie résolument innovante, audacieuse et digitale et affirme sa volonté de former des managers responsables, engagés, autonomes et maîtres de leur avenir.

[Exclu] Comment la fake news transforme le vraisemblable en réel

Le nouveau concept de post-vérité pose avec l’avènement des fake news les fondements de l’accommodement avec la vérité factuelle

ESTP ou les 4 valeurs de la construction durable

Quatre mots pour résumer l’école d’ingénieurs experte de la construction durable ? Défi relevé par sa directrice générale Florence Darmon dans son Interview Initiales

L’École des Mines de Saint-Étienne intègre pour la 1ère fois le classement international « IMPACT » du Times Higher Education, dédié au Développement Durable

Pionnière en France dans le domaine du développement durable avec ses activités de formation, de recherche, d’innovation, de développement économique, de culture scientifique et industrielle, l’Ecole des Mines de Saint-Etienne obtient une nouvelle consécration internationale en intégrant le jeune classement « IMPACT » du prestigieux magazine anglophone Times Higher Education, dédié au Développement Durable, à la Responsabilité Sociale et Environnementale.

concours AMBITIONS+: ANNONCE DE L’ENTREE D’EDC PARIS BUSINESS SCHOOL AU SEIN DU CONCOURS AMBITIONS+ EN 2020-2021

EDC Paris Business School rejoigne ainsi EBS Paris, ESCE Paris et IPAG BS pour le recrutement de leurs futurs étudiants du Programme Grande École via la banque d’épreuve AMBITONS+, qui permettra aux étudiants titulaires d’un Bac +2 /+3, d’accéder à nouveau à quatre Grandes écoles de management visées et revêtues du grade de Master.

L’heure du choix – 5 bonnes raisons de rejoindre EM Normandie à la rentrée 2020

Pourquoi EM Normandie est l’école qu’il vous faut pour la rentrée 2020 ? La preuve par 5 avec Carine Guibbani sa Directrice du Développement Commercial.

« Rennes School of Business : la plus multiculturelle des business schools françaises »

Vis ma vie de DG. Thomas Froehlicher partage « son Rennes School of Business » et nous raconte son histoire avec la plus internationale des business schools françaises

[Exclu] Covid-19, RH et gestion de crise

La crise du Covid-19 va fragiliser l’entrée sur le marché du travail des futur(e)s jeunes diplômé(e)s. Le secteur RH risque de ne pas échapper à la règle.