Chez BNP Paribas le secteur juridique se digitalise. Cyber sécurité, protection des données, intelligence artificielle… le métier de juriste se met en mode 4.0. Pour Isabelle Perret-Noto (HEC Paris 96), directrice juridique du pôle International Financial Services, la formation interne et l’innovation sont des priorités pour relever le défi. Rencontre.

 

Isabelle Perret Noto Crédits Stéphanie FRAISSE

15 ans qu’Isabelle Perret-Noto évolue au sein du service juridique de la première banque européenne. Et pour elle, « c’est une chance d’avoir travaillé avec différentes équipes à différents niveaux de management ». A présent, elle a la responsabilité des équipes juridiques de l’un des trois pôles opérationnels du groupe. Une fonction juridique indépendante qui est « une vraie force en terme de positionnement au sein de la gouvernance des métiers. Grâce à cela, nous arrivons à parler d’une même voix. Notre slogan : “One Legal team for one Group”. » Aujourd’hui, tout le secteur se tourne vers la digitalisation. « C’est une des thématiques qui a le plus impacté le juriste depuis deux ans, à la fois dans son organisation et dans le développement de son expertise ». Mais comment infuse-t-elle son quotidien ?

 

BNP Paribas capitalise sur la tech

Le digital impacte aujourd’hui l’ensemble des métiers. « Pour cela, nous avons besoin de former des experts juridiques dans ce domaine et de leur fournir des outils de legaltech.» Une académie interne et des centres de compétences ont donc été créés. « Tous les juristes du groupe seront formés à des niveaux différents. Le but ? Leur donner un socle solide d’expertise digitale : de la data à la blockchain en passant par la cybersécurité. Plus de 700 juristes sont déjà formés, une partie avec certifications à l’appui. »

 

Le management transverse, c’est tout droit !

La méthode? Promouvoir la transversalité. « Partout dans le monde, des juristes travaillent ensemble, dans des centres de compétences « virtuels », sur un sujet d’expertise pour le bénéfice du groupe. Les collaborateurs recherchent de plus en plus cette façon de travailler ! » L’intelligence artificielle s’insuffle également dans ce secteur. « Nous avons des outils de veille juridique qui cherchent et synthétisent des centaines de sources réglementaires en un temps record. Nous avons développé les premiers chatbots, travaillons sur l’industrialisation des contrats et d’autres programmes d’efficacité. » Pour Isabelle Perret-Noto, « il est essentiel de réussir cette transformation pour accompagner le développement des métiers et retenir les jeunes talents. Le juriste est avant tout un collaborateur qui a accès, dans sa vie personnelle, à une multitude d’outils qui facilitent son quotidien et veut aussi les retrouver dans sa vie professionnelle. »

 

La quête du juriste de demain

Mais alors, quel est le profil parfait pour relever les challenges à venir ? « Il devra s’adapter, donner des avis d’expert avec une tournure d’esprit entrepreneuriale. Partager son savoir avec la communauté des autres juristes, résoudre des problèmes complexes de façon très efficace (car les délais sont courts), maîtriser des sujets transverses et globaux intégrant des thématiques de risques et sortir de sa zone de confort. Il devra aussi exercer un rôle de contrôle, car le métier attend du juriste qu’il identifie où se trouvent les risques juridiques dans l’ensemble des processus de l’entreprise.» Des formations spécifiques sont d’ailleurs mises en place pour accompagner les collaborateurs. « Nous avons lancé une formation de juriste manager de projet. Car, si le juriste est contributeur dans des projets, il doit souvent être lui-même chef de projet d’une équipe juridique transverse. » Quand le juriste se mue en manager.

 

#HECChangedMyLife « J’aimerais mettre en avant un groupe un peu particulier : le H4. Le 4è étage du bâtiment H du campus HEC où j’ai passé ma scolarité avec une dizaine de camarades. Nous avions choisi de compléter  l’enseignement de l’Ecole avec celui  de l’université de droit et c’est ce qui nous a soudés. Ce double cursus sur mesure a impulsé mon choix de carrière. »

 

CONTACT isabelle.perretnoto@bnpparibas.com

 

Take Me UP! Une nouvelle formation internationale du Groupe IGS d’un an pour vivre une expérience interculturelle et se révéler à soi-même

L’aventure Take Me UP, c’est avant tout permettre aux jeunes de donner du sens à leur avenir, faire des choix réfléchis et trouver leur voie. Take Me UP est construit pour découvrir le monde et être soi-même.

UMR : les métiers d’avenir de la complémentaire retraite ! L’interview de Virginie Le Mée et de Françoise Louarn.

Dans leur interview, Virginie Le Mée et Françoise Louarn, respectivement DG et DGA de l’Union Mutualiste Retraite, invite les jeunes diplômés à venir travailler dans une structure resserrée et dynamique, adhérer aux valeurs de l’économie sociale et à l’éthique mutualiste

A la recherche du beau, du rare et du précieux-Le luxe raconté par Cyrille Vigneron, Président et CEO de Cartier International

Envie d’une carrière éclatante et de faire briller vos compétences ? Alors la Maison Cartier est l’entreprise qu’il vous faut.

Nominations à PSB (Paris School of Business) : Cyril Lanrezac, directeur des programmes et Jérôme Senanedsch, directeur des programmes experts

Nominations à PSB (Paris School of Business) de Cyril Lanrezac, directeur des programmes et de l’expérience étudiante et de Jérôme Senanedsch, directeur des programmes experts.

Malgré la pandémie, l’EM Strasbourg poursuit son développement ! L’interview d’Herbert Castéran

Après avoir obtenu l’accréditation internationale AMBA pour la première fois de son histoire en 2020, l’EM Strasbourg vient de voir renouvelé par la CEFDG son grade de Master pour la durée maximale de 5 ans. Le point avec son directeur, Herbert Castéran.

Hauts-de-Seine Habitat : Alliez exigence professionnelle et mission sociale – L’Interview de Damien Vanoverschelde

Dans son interview, Damien Vanoverschelde Hauts-de-Seine Habitat rappelle la diversité des métiers chez un bailleur social.

L’EDHEC et EURECOM signent une alliance stratégique originale

L’EDHEC Business School et EURECOM sont heureuses d’annoncer une alliance stratégique à long terme portant à la fois sur les dimensions Recherche, Entrepreneuriat et Enseignement.

Posez vos valises chez Val d’Oise Habitat – L’interview de Séverine Leplus

Dans son interview, Séverine Leplus, directrice générale de Val d’Oise conseille aux jeune dip’ d’oser une carrière dans le BTP / construction

Les tops des métiers de l’IT et du digital

Les domaines phares, les métiers au top, les grandes tendances à suivre : l’actu de l’IT pour les Millennials qui veulent rejoindre la team des DSI des plus grosses entreprises

L’école d’Informatique SUP DE VINCI s’implante à Rennes

Installée depuis 25 ans à Paris-La Défense, l’école d’informatique Sup de Vinci accueillera dès la rentrée de septembre 2021, une centaine d’étudiants dans son nouveau campus à Rennes.