Accompagner les entreprises de son territoire comme un véritable partenaire stratégique de long terme, telle est la mission de Denis Couderchet (Université Paris 2 Panthéon Assas 2001), Directeur Corporate Finance de la Banque Populaire Rives de Paris. Un objectif qu’il partage avec de jeunes talents dans ces métiers du M&A, LBO et private equity en perpétuel renouvellement.

 

Comment se singularise la Banque Populaire Rives de Paris ?

Le mythe fondateur des Banques populaires régionales, c’est d’avoir été créées par des entrepreneurs pour des entrepreneurs qui ne trouvaient plus d’accès au crédit classique. Outre les valeurs coopératives, nous avons vocation à accompagner de manière agile, proche et engagée les clients et prospects d’un territoire donné. Ainsi nous n’intervenons pas sur des territoires qui ne sont pas les nôtres et sommes uniquement en accompagnement du territoire francilien. Tout cela nous différencie d’une banque nationale.

Qu’est-ce qui vous booste le plus dans votre métier ?

Ce qui m’anime au quotidien, c’est de trouver des solutions  structurées pour nos clients. De définir les meilleures stratégies d’ingénierie financière sur le long terme avec beaucoup de proximité, d’agilité et d’engagement. Ce qui me booste aussi, c’est d’accompagner mes équipes, d’horizons et profils différents, afin de développer une intelligence collective et efficace pour nos clients et prospects.

Les ingrédients d’un accompagnement client de qualité ? 

Au-delà d’être un bon expert, qualité qu’on acquiert au fil du temps, c’est d’être bien élevé, poli et réactif. Sans oublier la relation humaine, la dimension affective entre le chef d’entreprise et le banquier qui s’instaure dans la durée. Ces notions de proximité et d’engagement auprès de nos clients sont dans notre ADN.

En quoi Banque Pop rime avec jeunes dip’ ?

Notre Direction Corporate Finance accueille une dizaine de stagiaires par an, par périodes de 6 mois, plutôt type M2 et stages de fin d’études sur chacun de nos 3 métiers indépendants : conseil en transmission (M&A), financements structurés (LBO) et capital-investissement minoritaire (Private Equity). Deux stagiaires passés parmi nous ont ainsi été intégrés en CDI ces deux dernières années au sein de notre Direction.

Le petit + « Rives de Paris » ?

Les nouvelles recrues, si elles en ont la volonté, peuvent rapidement être autonomes, traiter un dossier de A à Z et avoir des facilités pour être efficaces et mobiles pour les clients. Il y a aussi une sorte de bienveillance naturelle au sein de notre banque qui peut attirer et fidéliser des jeunes talents.

 Une anecdote pour illustrer votre slogan « proche et engagée » ?

La proximité client, nous l’avons aussi avec nos dirigeants.  Croisant un jour notre Directeur Général, j’ai pu évoquer avec lui un dossier corporate finance afin de recueillir sa vision et ses orientations sur notre structuration, ce qui est très compliqué à obtenir dans une banque nationale,

Les atouts d’Assas Finance pour les métiers de l’ingénierie financière ?

Ayant recruté près de 40 personnes,  je constate que les gens qui viennent de l’université ont un vernis technique assez dense qui peut être parfois supérieur à ceux qui sortent des grandes écoles. Un deuxième atout au sortir de la fac, c’est une forme d’humilité qu’ont ces étudiants pour avoir été moins entrainés à la certitude que dans certaines écoles, mais aussi plus d’authenticité selon mon ressenti. Enfin le MBF de Panthéon-Assas, c’était, de mémoire, une équipe d’étudiants réduite et un esprit de corps assez fort. Vingt ans après, je continue ainsi de converser avec mes partenaires de Magistère sur des opérations de corporate finance.

contacts : https://www.rivesparis.banquepopulaire.fr/portailinternet/Editorial/VotreBanque/Pages/recrutement

StopCovid : les questions que vous vous posez

A partir du 2 juin 2020, le gouvernement français mettra en place l’application mobile StopCovid qui signalera à ses utilisateurs un contact éventuel avec une personne contaminée par le Covid-19.

Les Millennials s’engagent : la preuve sur le terrain

Service Civique, V.I.E. & co : les jeunes français sont au taquet pour se mettre au service des autres tout en gagnant en compétences professionnelles. La preuve !

Le doute : l’arme fatale contre les fake news

Les fake news vous envahissent ? Faites place au doute et célébrez l’esprit critique

QI, QE, QC, QD : tout n’est donc qu’une histoire de Q ?

Quotient intellectuel (QI), quotient émotionnel (QE), quotient de conscience (QC) et même quotient digital (QD) : les nouveaux indicateurs chouchous des recruteurs ?

[La gueule de l’emploi] Les soft skills à maîtriser pour être recruté à coup sûr

62 % des dirigeants et managers sont prêts à recruter principalement sur la base des soft skills. Alors plus question de négliger ses « compétences douces » quand on cherche un job

Avec AKKA Technologies, passez le cap du handicap

AKKA Technologies a fêté en 2019 les 10 ans de sa politique d’inclusion des personnes en situation de handicap. Bilan.

La Banque Postale : les bons comptes font les belles réussites !

Pour Perrine Kaltwasser, Directeur des risques groupe, la finance est un secteur riche en opportunités pour les jeunes diplômés. A vous de les saisir !

QI, QE, QC, QD : tout n’est donc qu’une histoire de Q ?

Quotient intellectuel (QI), quotient émotionnel (QE), quotient de conscience (QC) et même quotient digital (QD) : les nouveaux indicateurs chouchous des recruteurs ?

Sport VS Covid : le match

Comment se portent les métiers du sport en période de crise sanitaire et économique ? C’était l’objet de la table ronde de La Sports Management School sur BeSport.

Reconversion professionnelle : ils ont osé !

C’est décidé, ils ont changé de vie ! Découvrez trois témoignages d’étudiants qui ont décidé de changer leur avenir professionnel.