La petite mutuelle normande est devenue grande ! Leader mondial de l’assurance, AXA est désormais présent dans 61 pays. Sa mission : apporter des services et solutions adaptés aux besoins de 105 millions de clients à travers le monde. Et ce n’est pas sans risque ! Alban de Mailly Nesle (ESSEC Business School 91), directeur des risques et des investissements nous parle des évolutions technologiques du groupe et des jeunes diplômés qui l’aideront à les relever.

 

©Benjamin Boccas

« Nous voulons des gens qui connaissant le métier et ont l’envie de composer avec les technologies modernes » explique Alban de Mailly Nesle. En effet, à l’heure de la transformation digitale et l’émergence des assurtechs, les assurances doivent se réinventer. Pour favoriser l’émergence d’idées innovantes, AXA a mis en place : des veilles actives sur le secteur des assurtechs, une nouvelle business unit dédiée à l’innovation clients et aux nouveaux business models (AXA NEXT), des partenariats… Le but : dépasser le rôle traditionnel de « payeur de factures » pour devenir un véritable partenaire des clients au quotidien. « Nous focalisons nos efforts d’innovation vers des services à haute valeur ajoutée, permettant d’apporter à nos clients des solutions efficaces et durables. »

Miser sur l’innovation et la technologie

Car la technologie digitale représente une priorité stratégique dans le monde de l’assurance. « Internet nous apporte cette capacité. Nous parlons avec nos clients via les réseaux ».Et ce secteur s’évertue à s’adapter aux attentes des consommateurs. « Nous recherchons des profils technologiques et marketing capables de comprendre les besoins des clients, de fonctionner avec eux dans un monde intermédié ». Cette transformation offre également de nouvelles opportunités aux jeunes diplômés. Et c’est notamment le risque le plus maitrisé, pour un ancien de l’ESSEC, que d’investir dans ses jeunes diplômés. Ce qui est sûr c’est que l’ESSEC forme des étudiants qui répondent aux besoins d’aujourd’hui : à la fois techniques et ouverts sur le monde. Un étudiant de l’ESSEC est tout de suite opérationnel. »

Pour l’amour du risque

« Si vous voulez aller en mer, sans aucun risque de chavirer, alors, n’achetez pas un bateau : achetez une île ! » disait Marcel Pagnol. Pour Alban de Mailly Nesle, c’est tout l’inverse. « En étant sur un bateau, on a la capacité à gérer notre destin… ce qui n’est pas le cas sur une île. Et sans le sens du risque, il n’y a pas de business. » A la fois responsable des investissements et des risques, « mon rôle est de m’assurer que nous avons un bilan de qualité et une gestion efficiente de nos risques. Et ce sont des bases de la finance telle qu’on l’enseigne à l’ESSEC. »

 ESSEC et AXA : pourquoi ça matche ?

« Je pense que l’ESSEC apporte un enseignement très précis, notamment au niveau finance, statistiques et assurance. L’enseignement dispensé donne également une grande ouverture d’esprit, c’est essentiel dans l’assurance compte tenu de la diversité des sujets traités : cyber, longévité, santé, catastrophes naturelles, investissements financiers… »

#ESSECChangedMyLife « Quand on sort de prépa, on peut voir l’ESSEC comme des vacances après le bagne. Ce qui m’a marqué, c’est la diversité des sujets. Il y a ce rôle très pluridisciplinaire. Un de mes cours favoris était le droit car il structure nos sociétés, nos contrats et nos relations professionnelles. Ce qui m’a beaucoup servi dans ma carrière. »

CONTACTS : alban.demaillynesle@axa.com/valerie.ridard@axa.com

Les jeunes du Service Civique mobilisés dans la lutte contre le COVID-19

Le Service Civique contribue depuis 10 ans à façonner une véritable culture de l’engagement au sein de la jeunesse française. Aujourd’hui, face à la crise sanitaire sans précédent que nous traversons, de nombreux volontaires en Service Civique, accompagnés par leurs organismes d’accueil, ont souhaité continuer à accomplir leur mission et venir en aide aux publics les plus fragiles. Jeunes engagés et structures d’accueil, avec l’Agence du Service Civique, participent tous à réinventer une feuille de route pour le Service Civique en créant de nouvelles formes d’engagement.

EdTech ou l’éducation du futur

EdTech, pour « Educational Technology ». Mais qui sont les startups du numérique qui vont disrupter l’éducation et la formation en France ? Eclairage de Rémy Challe DG d’EdTech France.

L’hôtellerie : un secteur bien loti

Avec le tourisme et la restauration, l’hôtellerie est un des plus gros pourvoyeurs d’emploi à l’échelle mondiale. Une étudiante de FERRANDI Paris confirme.

Santé : un secteur en pleine forme

Biomédical, IA, numérique, télémédecine : le secteur de la santé n’a jamais eu autant d’énergie. Comment ce domaine éminemment humain fait-il du digital son meilleur allié pour demain ?

Passerelle : comment ça va se passer cette année ?

En raison du contexte de crise sanitaire, Passerelle a pris la décision d’annuler ses concours écrits et oraux pour 2020. A la place : une admission sur dossier. Plus d’informations avec Jean-François Fiorina, président de l’association Passerelle.

[Analyse ESSEC] Comment créer une société plus cyber-résiliente ?

Suite à la révolution technologique, nous sommes désormais confrontés à un flux rapide et massif d’informations. La donnée a de plus une valeur marchande.

Agroalimentaire/ grande distribution : en route vers transition alimentaire

Equilibre alimentaire, anti-gaspi, vegan, sans gluten, bio, locavorisme, AMAP, drive : l’ère de l’hypertransformation des aliments et des achats en hypermarchés est-elle en train de s’éteindre ?

ESCP Executive Education se mobilise et vous forme gratuitement

La pandémie du Covid19 est actuellement au coeur de nos préoccupations bousculant nos modes de vie et instaurant le télétravail. ESCP Business School rejoignent le mouvement de mobilisation nationale et propose des formations en ligne et des webinars sur les clés du management pour accompagner les entreprises dans leur démarche de renforcement des compétences de leurs cadres dirigeants et managers.

Nouveau look pour un nouveau luxe

Plus casual, plus digital : vêtu de son nouveau look, le luxe est-il devenu plus accessible aux consommateurs ? C’est en tout cas le défi lancé aux jeunes diplômés qui rejoindront ce secteur.

Développeurs et codeurs : tout le monde se les arrache !

Focus sur la nouvelle formation de l’IESEG School of Management en partenariat avec Le Wagon par Caroline Roussel, Directrice Adjointe de l’IESEG School of Management.