La petite mutuelle normande est devenue grande ! Leader mondial de l’assurance, AXA est désormais présent dans 61 pays. Sa mission : apporter des services et solutions adaptés aux besoins de 105 millions de clients à travers le monde. Et ce n’est pas sans risque ! Alban de Mailly Nesle (ESSEC Business School 91), directeur des risques et des investissements nous parle des évolutions technologiques du groupe et des jeunes diplômés qui l’aideront à les relever.

 

©Benjamin Boccas

« Nous voulons des gens qui connaissant le métier et ont l’envie de composer avec les technologies modernes » explique Alban de Mailly Nesle. En effet, à l’heure de la transformation digitale et l’émergence des assurtechs, les assurances doivent se réinventer. Pour favoriser l’émergence d’idées innovantes, AXA a mis en place : des veilles actives sur le secteur des assurtechs, une nouvelle business unit dédiée à l’innovation clients et aux nouveaux business models (AXA NEXT), des partenariats… Le but : dépasser le rôle traditionnel de « payeur de factures » pour devenir un véritable partenaire des clients au quotidien. « Nous focalisons nos efforts d’innovation vers des services à haute valeur ajoutée, permettant d’apporter à nos clients des solutions efficaces et durables. »

Miser sur l’innovation et la technologie

Car la technologie digitale représente une priorité stratégique dans le monde de l’assurance. « Internet nous apporte cette capacité. Nous parlons avec nos clients via les réseaux ».Et ce secteur s’évertue à s’adapter aux attentes des consommateurs. « Nous recherchons des profils technologiques et marketing capables de comprendre les besoins des clients, de fonctionner avec eux dans un monde intermédié ». Cette transformation offre également de nouvelles opportunités aux jeunes diplômés. Et c’est notamment le risque le plus maitrisé, pour un ancien de l’ESSEC, que d’investir dans ses jeunes diplômés. Ce qui est sûr c’est que l’ESSEC forme des étudiants qui répondent aux besoins d’aujourd’hui : à la fois techniques et ouverts sur le monde. Un étudiant de l’ESSEC est tout de suite opérationnel. »

Pour l’amour du risque

« Si vous voulez aller en mer, sans aucun risque de chavirer, alors, n’achetez pas un bateau : achetez une île ! » disait Marcel Pagnol. Pour Alban de Mailly Nesle, c’est tout l’inverse. « En étant sur un bateau, on a la capacité à gérer notre destin… ce qui n’est pas le cas sur une île. Et sans le sens du risque, il n’y a pas de business. » A la fois responsable des investissements et des risques, « mon rôle est de m’assurer que nous avons un bilan de qualité et une gestion efficiente de nos risques. Et ce sont des bases de la finance telle qu’on l’enseigne à l’ESSEC. »

 ESSEC et AXA : pourquoi ça matche ?

« Je pense que l’ESSEC apporte un enseignement très précis, notamment au niveau finance, statistiques et assurance. L’enseignement dispensé donne également une grande ouverture d’esprit, c’est essentiel dans l’assurance compte tenu de la diversité des sujets traités : cyber, longévité, santé, catastrophes naturelles, investissements financiers… »

#ESSECChangedMyLife « Quand on sort de prépa, on peut voir l’ESSEC comme des vacances après le bagne. Ce qui m’a marqué, c’est la diversité des sujets. Il y a ce rôle très pluridisciplinaire. Un de mes cours favoris était le droit car il structure nos sociétés, nos contrats et nos relations professionnelles. Ce qui m’a beaucoup servi dans ma carrière. »

CONTACTS : alban.demaillynesle@axa.com/valerie.ridard@axa.com

[Tribune] Dépassons la sidération et préparons la reprise ensemble !

thieu Gabai président de l’agence Epoka publie une tribune en forme d’appel à la solidarité au monde de la communication.

[Expert Audencia] comment les artistes sculptent les données

L’artiste contemporain aide à nous interroger sur le monde dans lequel nous vivons et à revisiter les grandes questions de l’existence.

Le MSc « Strategy & Design for the Anthropocene » obtient l’accréditation de la Conférence des Grandes Ecoles et lance ainsi son recrutement.

L’ESC Clermont Business School et Strate Ecole de Design avaient annoncé la création de leur diplôme conjoint à la fin du mois de novembre 2019. La CGE vient de leur accorder son accréditation, soulignant notamment une réelle différence de positionnement et une rupture intéressante par rapport à l’ensemble des formations traditionnellement orientées sur la RSE ou le Développement Durable.

Faites de votre marque une championne des réseaux sociaux !

Tuto des pros de l’agence digitale Braaxe : comment gérer les réseaux sociaux d’une marque ? Leurs 7 conseils.

« Impossible de faire correctement mon métier de directrice du CELSA si j’arrête la recherche ! »

A la tête du CELSA Sorbonne Université depuis 5 ans, Karine Berthelot – Guiet se livre sur son rôle et son engagement de directrice pour cette école intégrée à Sorbonne Université

Olivier Grassi nommé nouveau directeur de l’IAE Caen

L’IAE Caen, école universitaire de management, annonce la nomination de son nouveau directeur général, Monsieur Olivier Grassi, dans le cadre d’un mandat d’une durée de 5 ans.
Sa prise de poste est effective à partir d’avril 2020. Olivier Grassi a nommé Philippe Piard directeur-adjoint.

Influenceurs : le marketing derrière vos écrans

Blogueur, Youtubeur ou Instagrameur, les influenceurs font rêver les Français. Mais qui sont-ils ? Coup de projecteur sur un nouveau métier.

[Analyse GEM] Big Data : créer de la valeur en transformant des masses de données en information

L’une des clés pour que le big data soit source de croissance est de comprendre ce que représentent réellement ces données

ISEN Yncréa Ouest : les nouvelles habitudes de travail d’une école d’ingénieurs en période de confinement

Le confinement national a été imposé à partir du mardi 17 mars. Le mardi soir, la solution d’enseignement à distance d’Yncréa Ouest était migrée sur des serveurs dimensionnés pour supporter la charge de connexion de l’ensemble des étudiants en simultané. Dès le mercredi matin, les cours reprenaient selon des emplois du temps légèrement aménagés (90% des cours inchangés).

Nouvelles mesures de solidarité du Chapitre des Grandes écoles de management en faveur des étudiants et familles

Réunis le 31 mars au matin en Assemblée Générale Extraordinaire à distance et compte tenu des conditions sans précédent auxquelles le secteur doit faire face, les membres du Chapitre des Grandes écoles de management ont proposé et validé plusieurs mesures communes concernant les modalités des concours 2020, fidèles aux valeurs qu’ils partagent : la solidarité avec les étudiants et leurs familles mais également la solidarité et la cohésion entre toutes les écoles qui composent le Chapitre en lien avec les recommandations du MESRI.