En tant que leader mondial de la sidérurgie et des mines depuis 10 ans, ArcelorMittal entend faire bouger les lignes et changer le regard des jeunes vis-à-vis de son activité industrielle. Un challenge de taille tant les préjugés sont nombreux. Ce combat, Bruno Ribo, CEO ArcelorMittal Roumanie (Mines ParisTech 87), le connait bien. En tant qu’expatrié de longue date, il connait la valeur de la capacité d’adaptation et de l’ouverture d’esprit.- Par Céline Deval

 

Pourquoi avoir choisi l’expatriation ?

Cela fait 18 ans que je suis expatrié ! Étudiant, j’en avais déjà très envie, mais en général les entreprises confient leurs missions à l’étranger à des profils expérimentés. J’ai donc opté pour une mission de VIE (Volontariat International en Entreprise) en Argentine. Cela a été une formidable porte d’entrée pour l’expatriation ! Par la suite, j’ai occupé différents postes en Espagne, en Turquie, au Royaume-Uni… Depuis 2009, je suis en Roumanie en tant que responsable de l’activité d’ArcelorMittal pour le Sud-Est de l’Europe. De toutes ces expériences, je retiens que pour tout candidat à l’expatriation, plusieurs qualités sont indispensables : l’ouverture d’esprit et la curiosité, ainsi que l’empathie pour être capable de comprendre les autres et d’oublier ses préjugés. Il faut également être prévoyant et penser à bien préparer son retour au pays.

© Wikipedia

© Wikipedia

En quoi consiste votre job ?

Je suis arrivée à un moment clé de l’activité en Roumanie, juste après la crise de 2008. Ma mission : aider les responsables locaux à rebondir au plus vite. Pari réussi ! Après quelques années de turbulences économiques, nous sommes fiers de célébrer bientôt les 50 ans de l’usine ! J’ai également à cœur de battre en brèche tous les préjugés liés à ce pays : malgré leurs conditions de vie parfois difficiles, les Roumains sont toujours très accueillants. Côté économie, le pays lutte activement contre la corruption et affiche une croissance supérieure à de nombreux pays européens, portée par l’émergence de toute une nouvelle génération d’entrepreneurs.

Le management ne change pas selon les pays, mais plutôt selon les collaborateurs et les circonstances

 

Votre style de management ?

Je suis très attentif à déployer un style de management en adéquation avec les personnes de mon équipe et les circonstances de notre entité. Je me montre plus directif et attaché aux résultats en période de crise. Et lorsque nous avons atteint un certain rythme de croisière, j’opte pour un mode plus participatif : je fixe un cap, donne une vision et explique à chacun son rôle.

© STX France

© STX France

Pourquoi rejoindre le monde de la sidérurgie ?

Il faut combattre les préjugés lié à ce secteur d’activité. Comme pour la Roumanie ! La sidérurgie véhicule une image négative : ancienne, dangereuse et sale. Chez ArcelorMittal, nous pensons au contraire que l’acier est le matériau du futur. Telle « L’acier, la trame de la vie” (« Steel – The Fabric of Life »), il est présent partout ! C’est un des matériaux les plus polyvalents et probablement celle que l’on recycle le plus. Et les 220 000 collaborateurs du groupe travaillent chaque jour pour l’améliorer. Alors si vous aimez le challenge, rejoignez-nous !

 

Promo 87
Votre meilleur souvenir à Mines ParisTech ?
« Mon voyage de fin d’études en Chine ! J’ai eu l’occasion de retourner dans ce pays, 20 ans plus tard : quel changement ! »

 

Chiffres clés :
– Leader de l’industrie depuis 10 ans, présent dans 60 pays
– Plus de 20 000 salariés en France
– CA 2015 : plus de 63Mds $

 

Contact :  bruno.ribo@arcelormittal.com