CENTRALE LYON, FORMATION D’EXCELLENCE

 

Aerolia, dont le siège est à Toulouse, filiale à 100 % d’EADS, est un acteur majeur au niveau mondial pour la réalisation de sous-ensembles de pointes avant destinés aux avions depuis 2009, date de sa création. Son vice-président Procurement and Supply Chain, Raphaël Duflos, (Centrale Lyon 88) livre avec enthousiasme les clés de cette success-story.

Raphaël Duflos, (Centrale Lyon 88) est le vice-président Procurement and Supply Chain d’Aerolia

Raphaël Duflos, (Centrale Lyon 88) est le vice-président Procurement and Supply Chain d’Aerolia

Airbus, mais pas seulement
Au cœur de la construction des avions, Aerolia  emploie 3200 collaborateurs, répartis sur trois sites en France, un au Québec et un en Tunisie. La société a produit l’an passé 612 pointes et fuselages avant, et livré 6 millions de pièces élémentaires, pour un chiffre d’affaires de 1,02 milliard d’euros. « Nous oeuvrons dans un secteur spécifique, précise Raphaêl Duflos. Nous fabriquons des structures qui vont du nez de l’avion jusqu’àprès la porte d’entrée de l’appareil. Cela ne correspond pas à une vocation, où Aerolia se serait dit un beau matin, nous allons construire des pointes avant, mais bien à la volonté stratégique du groupe EADS, et d’Airbus, sa plus grande entité, de se recentrer sur un rôle d’architecte industriel et de vendeur d’avions. Aerolia opère ainsi dans l’étude, la conception, ainsi que  l’industrialisation et la production de cette pointe avant. C’est ce qui fait en partie le charme de notre métier, qui ne consiste pas uniquement à construire mais à effectuer de nombreux calculs au niveau de la conception, ce qui pour nous, ingénieurs, est extrêmement passionnant. » Aerolia équipe les programmes de l’A320, l’A330, l’A350 qui est actuellement en développement, l’A380, le géant des airs à double pont et l’A400 M, l’avion militaire, chez Airbus. Le premier avion de la diversification, chez Aerolia, est le GLOBAL 7000 du constructeur canadien Bombardier, troisième avionneur mondial, qui est un superbe avion d’affaires et pour lequel nous avons été retenus pour la conception et la production du fuselage central.

 

« Au-delà d’une formationgénéraliste d’ingénieur tout à
fait pertinente, Centrale Lyona
offert très tôt aux étudiantsune accroche internationaletrès marquée. C’est
ce quim’a le plus intéressé »

Des services de premier plan
À la tête d’une équipe de 200 collaborateurs, Raphaël Duflos aime à illustrer par des exemples, la notion de services très performants qui sont délivrés par son entreprise, dans un monde très concurrentiel : «  Vous avez une usine de pièces d’avions en aluminium. Vous désirez connaître une amélioration significative de son rendement et de son efficacité. Cela fait partie de nos métiers debase de piloter ce genre de données et noussommes appelés à piloter ce genre d’opérations. Autre exemple, avec l’internationalisation des marchés aéronautiques, qui se gagnent autour des compensations industrielles. Une compagnie qui achète beaucoup d’avions peut exiger qu’une partie de ces avions soit fabriquée dans son pays. Certains états ne disposent d’aucune usine. Le service d’Aerolia se développe alors par la fourniture d’une usine clé en main, avec l’assistance des personnels locaux pour leur permettre de remplir leurs obligations ! »

 

Ecole Centrale de Lyon
Raphaël Duflos n’en est pas moins enthousiaste, lorsqu’il évoque sa formation à l’Ecole Centrale de Lyon : « Au-delà d’une formation  généraliste d’ingénieurs tout à fait pertinente, Centrale Lyon a offert très tôt aux étudiants une accroche internationale très marquée. C’est ce qui m’a le plus intéressé. J’ai fait partie des étudiants qui ont fait leur troisième année avec double diplôme à l’étranger. J’ai obtenu un Master of Science à l’Université de Salford en Grande-Bretagne, dans le même temps que celui de Centrale. Cela m’a  apporté, au-delà de l’aspect linguistique qui est un atout majeur, (j’ai souvent l’impression de mieux manier l’anglais que le français), un mode de pensée multiculturel dans un campus où se côtoyaient 19 nationalités, et une formidable ouverture d’esprit. Les travaux pratiques effectués avec des étudiants de toutes nationalités étaient vraiment précurseurs de mon futur métier d’ingénieur dans l’aéronautique ! C’est avec un grand plaisir que je partagerai prochainement mon expérience professionnelle avec des étudiants de Centrale Lyon.

 

A.B.

 

Contact
raphael.duflos@aerolia.com