« L’immobilier c’est hyper porteur, rejoignez le secteur ! » lance aux jeunes diplômés Alice Richard, (Paris 1 Panthéon-Sorbonne 2006), Secrétaire Générale chez Accessite, filiale de Nexity. Venez bousculer les codes de l’urbanisme commercial et repenser la ville du futur.

 

CREDITS ACCESSITE

Vous y faites peut-être vos courses l’œil distrait, pourtant les centres commerciaux sont un enjeu clé de la ville 3.0 et le cœur de métier d’Accessite. « Pendant des années, il y avait d’un côté, le résidentiel et de l’autre, l’immobilier commercial et de bureaux, car la ville était conçue avec des pôles très différenciés. Aujourd’hui, nous créons des synergies entre les acteurs de la gestion, de la commercialisation et les nouveaux métiers de services comme le coworking ou les solutions digitales. L’immobilier n’est pas figé, il se réinvente sans arrêt ! »

En quête de créatifs

Un bouillonnement propice au recrutement de jeunes. « Nous avons besoin de créatifs aux profils variés car nous sommes pluridisciplinaires. Chez Accessite, ils ont le choix parmi 50 métiers différents, de l’asset manager au juriste ou au directeur de centre commercial – qui permet d’être l’interlocuteur des commerçants et des consommateurs – mais il ne faut pas non plus oublier toutes les fonctions support ou liées à la comptabilité immobilière. »

Créez vos opportunités

Pour la Secrétaire Générale, peu de formations préparent à ces métiers qui touchent à la fois au marketing, à la gestion, à la technique et au management. C’est donc la motivation qui fait la différence lors d’un recrutement. « Chez Accessite, nous faisons confiance a priori aux jeunes. On les écoute présenter leurs projets et défendre leurs idées. Si ça matche avec la stratégie de l’entreprise, ils prendront du galon assez vite. Il nous arrive de confier des postes de direction à des gens qui n’ont pas encore managé au moment où on les embauche. »

 Au service du collectif

Une confiance dont a bénéficié Alice Richard qui, en seulement dix ans, est passée de la direction juridique au secrétariat général. Elle supervise aujourd’hui les RH, le marketing, la finance, le juridique, la qualité, les SI et l’office management. « L’intérêt de ce job c’est que je ne suis plus spécialiste de rien. Les experts, ce sont tous les autres collaborateurs du Secrétariat Général ! Du coup je continue d’apprendre à leurs côtés. Ce qui m’anime, c’est aussi de faire évoluer le quotidien des collaborateurs via de nouveaux outils, de voir leurs conditions de travail s’améliorer concrètement et de déployer auprès de nos Clients des solutions innovantes, par exemple par la mise à disposition de nouveaux espaces de travail informatiques conçus sur mesure, des extranets, ou encore des programmes de formation adaptés. C’est grisant. »

Chiffres clés : 200 immeubles commerciaux / 36 centres commerciaux en France / 90 collaborateurs

Baptême du feu aux Puces

« Juste après mon DESS à la Sorbonne, j’ai intégré Accessite. À seulement 22 ans, j’ai dû gérer un portefeuille de baux commerciaux situés au Marché aux puces de Saint-Ouen. Mon job ? Expliquer aux commerçants la manière dont on allait encadrer leur profession. J’ai appris à m’adapter à cette population d’artistes et à prendre du recul face à des situations délicates. Cette première expérience professionnelle m’a amenée à voir tous les cas d’école possibles et imaginables. Car rien ne se déroulait comme dans les centres commerciaux classiques. Un vrai parcours initiatique. »

Instant RH

« Changer souvent d’entreprise peut sembler intéressant, mais cela ne permet pas de rester ouvert à toutes les opportunités qui peuvent se présenter dans une société. Investissez-vous pleinement et restez cohérent dans votre parcoursEvitez les plans de carrière trop rigides, restez open ! »

#SorbonneUniversité : « Le DESS de droit immobilier, c’est LA formation d’excellence. Mes cours étaient donnés par des professionnels et les enseignements étaient pratiques, illustrés de cas concrets. Mes cours de baux commerciaux, assurés par deux avocats du cabinet Francis Lefebvre, étaient bourrés d’exemples, de situations pratiques et de cas de négociations. »

Contact : a.richard@accessite.eu

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.