POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

A 23 ans, Mathis Etournay, diplômé du Bachelor d’Audencia est déjà chef de l’entreprise Tréno !

photo mathis 2

Et une entreprise qui a du sens. Tréno est une startup « tech for good » qui permet aux salariés et aux entreprises du territoire nantais (et bientôt au-delà), de soutenir les associations qui matchent avec leurs valeurs. Mathis Etournay, actuellement étudiant du PGE d’Audencia, revient sur la création de Tréno.

Comment l’idée de Tréno est-elle née ?

J’étais en stage de fin d’étude de mon Bachelor dans une startup, au début de la crise Covid. Nous avons alors participé à une cagnotte solidaire au profit du CHU de Nantes organisée par 60 entreprises du département : à chaque euro donné par un salarié, son entreprise en donnait trois. En une semaine 135 000 € ont été récoltés pour la recherche contre le Covid et le financement d’équipements pour le personnel médical. C’est là que je me suis dit que ça serait super de développer un système qui permettrait à chaque salarié de donner, avec le soutien de son entreprise, à l’association de son choix.

Comment fonctionne Tréno ?

Sur la base d’un réseau de partenaires associatifs dans lequel sont aujourd’hui référencées gratuitement une quarantaine d’associations nantaises (nous commençons aussi à parler avec des ONG), sans commission prise sur les dons. Nous vendons notre plateforme à des entreprises qui veulent développer leur politique de mécénat. Chacun de leurs salariés peut ainsi donner à l’association de son choix et l’entreprise double ou triple le montant de son don. Et c’est là notre différence. Alors que les politiques de mécénat sont généralement impulsées par la direction de l’entreprise, avec Tréno, l’initiative de soutenir telle ou telle association vient de ses salariés. De fait, cette politique de mécénat est bien plus représentative des hommes et des femmes de l’entreprise.

Où en est le développement de Tréno ?

Nous venons de lancer la collaboration avec notre première entreprise et devrions en lancer cinq à six autres d’ici la mi-janvier 2022. J’ai également recruté deux personnes, Cynthia et Enzo, qui m’aident sur la partie développement de notre réseau d’associations partenaires.

Que recherchent les entreprises qui choisissent Tréno ?

D’une part, elles cherchent à se rapprocher de leurs salariés. Les entreprises du territoire nantais évoluent très vite et Tréno est pour elles un levier de compréhension des valeurs des hommes et des femmes qui les composent.

D’autre part, cela leur permet de développer une politique de mécénat autour d’actions concrètes et activables : faire un don à une association c’est simple et palpable. A court terme, nous leur permettrons aussi de faire intervenir des associations dans leurs locaux et de proposer du mécénat de compétences à nos associations partenaires.

Comment Audencia vous a-t-elle aidé à vous lancer dans l’entrepreneuriat ?

En deuxième année de Bachelor, j’ai suivi un cours d’initiation à l’entrepreneuriat et j’ai rencontré le directeur du Pôle Exploration et Entrepreneuriat de l’école. J’ai adoré ça et plutôt que de faire un stage de deux mois à la fin de l’année, j’ai fait un projet de création d’entreprise qui, s’il n’a pas abouti, est encore aujourd’hui, un galop d’essai qui m’a tout appris ! J’ai ensuite continué en spécialisation Entrepreneuriat en L3. C’est là que j’ai vraiment senti la « différence Audencia » : au-delà des cours et de l’accès aux dispositifs dédiés à l’entrepreneuriat, les professeurs n’hésitent pas à nous donner du temps sur leur temps personnel pour nous guider, nous conseiller, nous accompagner. Et pour ça, je leur dis un grand merci.

Par ailleurs, beaucoup d’entrepreneurs sont passés par Audencia, une école implantée à Nantes, un foyer économique important et un territoire hyper dynamique. Ce qui nous donne accès à un très fort réseau de mentors : ils sont là humainement pour accompagner cette nouvelle vague d’entrepreneurs qui se lancent. Je n’oublie pas non plus tous les cours en lien avec l’initiation à l’entrepreneuriat et ACE l’association d’entrepreneuriat qui co-organise le concours Audace avec l’école. En gagnant ce concours, j’ai reçu 800 € qui ont couvert toutes mes premières dépenses pour Tréno, ainsi qu’une formation de deux mois au Wagon.

Votre message aux (futurs) étudiants d’Audencia qui ont une âme d’entrepreneurs ?

A Audencia, vous aurez toutes les bases et ressources à disposition pour réussir dans l’entrepreneuriat. Certes ça peut paraitre risqué de ne pas faire de stage de fin d’étude, mais il n’y a pas meilleure expérience pour entrer dans la vie active selon moi.  Et pour ceux qui se posent encore des questions, qu’ils n’hésitent pas à me contacter sur LinkedIn !

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter