En créant l’École du management et de l’innovation, Sciences Po parachève la structuration de l’ensemble de ses formations et affirme sa volonté de former les entrepreneurs du changement !

 

Aujourd’hui, 73 % des diplômés de Sciences Po choisissent le secteur privé pour leur premier emploi. Près d’un étudiant sur deux rejoint ainsi les secteurs du conseil, de la finance, de l’industrie, de la communication ou des industries créatives. Pour faire face à cette évolution et répondre toujours mieux aux attentes des entreprises tout autant que celles des étudiantes, Sciences Po a lancé, l’automne dernier, son école du Management et de l’Innovation.
Sciences Po affirme son rôle central et son positionnement original dans la formation des acteurs économiques.

 

 73 % des diplômés de Sciences Po choisissent le secteur privé pour leur premier emploi

 

Former les entrepreneurs de demain au changement

Ce faisant, Sciences Po entend affirmer son positionnement original dans la formation des acteurs économiques et contribuer à la réinvention du modèle de formation à l’heure de la révolution numérique et face aux transformations profondes qui redéfinissent le monde économique. L’objectif est de permettre à terme aux étudiants de pouvoir repenser l’entreprise et son rôle dans la société, d’innover et d’inventer de nouveaux modèles d’affaires.
Pour former les entrepreneurs du changement, l’École se donne un triple objectif (résumé en 3 C) :
• Le « C » de « Complexité » : transmettre les clefs de compréhension de la mondialisation, de la révolution numérique et de la complexité des enjeux et des transformations qui leur sont associés.
• Le « C » de « Créativité »: anticiper et accompagner le développement de l’économie créative et des nouveaux modèles d’affaires.
• Le « C » dans « bien commun » : mettre en exergue le rôle de l’entreprise (et de ses managers) dans la société et la responsabilité des acteurs économiques au regard des enjeux de bien commun.

 

Ultime étape de la structuration de l’école

Dans la lignée du plan stratégique « Sciences Po 2022 », Sciences Po parachève ainsi la structuration de l’ensemble de ses formations de niveau master en écoles, pour les rendre plus lisibles et attractives. Depuis plusieurs années, Sciences Po a en effet entrepris de structurer ses formations en écoles, afin de clarifier l’offre pédagogique de deuxième cycle par grandes familles de métiers : relations internationales, affaires publiques, droit, questions urbaines, recherche, journalisme, communication et, aujourd’hui, management et innovation. Cette septième école consolide l’excellence des formations existantes et renforce la visibilité de Sciences Po dans un champ souvent associé aux écoles de commerce.

 

7 écoles, pour une multitude d’opportunités

– École d’affaires publiques : elle prépare les étudiants à l’administration publique et à l’ensemble des métiers liés aux affaires publiques.
– École des affaires internationales (PSIA) : bilingue (anglais-français), elle propose une vaste palette de spécialisations pour se préparer à toutes les carrières internationales.
– École de droit : elle forme des juristes de très haut niveau susceptibles de rejoindre le barreau, l’entreprise, les organes de régulation de l’économie ou la magistrature.
– École de journalisme : misant sur l’apprentissage par la pratique et l’immersion dans le numérique, elle forme de jeunes professionnels opérationnels en presse écrite, radio, télévision et web.
– École urbaine : elle s’adresse aux jeunes qui travailleront à repenser la ville, dans le public, les ONG et le privé, à l’échelle locale ou internationale.
– École doctorale : elle accueille les profils qui veulent se former à la recherche
– École du management et de l’innovation : pour des formations en gestion et finance, ressources humaines, communication et marketing.