La coopérative Système U mise toujours plus sur le digital avec la mise en place du U GIE IRIS. Cette entité informatique incarne le cœur de l’innovation du groupe, comme nous l’explique Philippe Le Cam (AgroParisTech 90) DG Délégué du GIE informatique de Système U.

 

Comment vous reconnaissez-vous dans les valeurs du groupement Système U ?

Nous misons énormément sur l’humain et le relationnel avec comme point d’orgue le respect et la confiance. Nous sommes très attentifs à l’épanouissement de chacun de nos collaborateurs et leur offrons la possibilité de se développer. J’ai par exemple pu évoluer dans le système coopératif, puis manager des équipes administratives avant de me consacrer à ce projet de création du GIE informatique. Nous valorisons également l’esprit d’entreprendre, par notre modèle, où chaque gérant de magasin est un entrepreneur qui adhère à notre coopérative, mais également par les opportunités offertes à nos collaborateurs.

Système U existe depuis plus de 100 ans, quelles sont les 3 clés du succès selon vous ?

Je dirais qu’il s’agit de l’ouverture, la curiosité et l’esprit d’équipe. C’est en croisant ces trois dimensions que nous ouvrons les portes de l’innovation et restons agiles.

Quelles sont les missions d’IRIS ?

Il s’agit de l’entité informatique de Système U. Elle est au service des magasins, du  commercial et de la logistique. Nous avons en charge le volet développement, exploitation, hébergement des serveurs, sécurité et maintenance. Mais nous nous occupons également des métiers propre à notre entreprise comme les ressources humaines ou la finance.

Quels sont vos leviers managériaux pour fédérer vos équipes ?

Le premier levier pour fédérer est le projet d’entreprise sur la performance, l’innovation, la relation client et le modèle managérial d’IRIS, sur lequel nous travaillons actuellement. Nous avons également mis en place des méthodes de travail agile avec le développement d’outils collaboratifs et en déployant le management visuel, animé au travers des «daily stand up meeting » au sein des équipes.. Nous favorisons l’autonomie avec le télétravail notamment. Pour les fédérer, nous proposons des exercices sous forme de serious games, mais aussi des hackathons pour les services marketing et logistique. Durant deux jours, ils travaillent avec les experts métiers sur une problématique rencontrée dans l’entreprise et proposent une solution à pitcher devant un panel de décideurs. Cela permet de vraiment les impliquer au quotidien. Enfin, nous valorisons les initiatives des collaborateurs, notamment avec l’IRISLAB.

Pouvez-vous nous en dire plus cet IRISLAB ?

Au-delà d’être un outil technique, ce lab représente un état d’esprit, basé sur l’entraide, la bienveillance et le partage. L’IRISLAb est également un lieu tourné vers le monde qui permet de travailler ensemble et de communiquer de manière différente. Enfin, il s’agit d’un lieu d’expérimentation pour travailler en collaboration avec le terrain. Les projets innovants développés au sein du lab sont ensuite mis en place à grande échelle par l’entreprise.

Avez-vous des exemples de projets innovants élaborés au sein de l’IRISLAB ?

Ils sont nombreux :

L’un des  premiers est un projet de mini-robot dotés de multiples capteurs et d’intelligence artificielle,  destiné à aider les employés des magasins sur des tâches autonomes.. Il est actuellement en phase de test dans quelques magasins.
Un autre projet innovant est un écran intelligent placé sur les zones de réunion. Sur celui-ci, les collaborateurs peuvent voir les différents moments de la journée où une salle de réunione est occupée. Ils peuvent ensuite programmer leurs propres rendez-vous.
Une autre équipe a proposé un concept global basé sur des nouvelles technologies pour faciliter la circulation d’information et développer le collaboratif en magasin.

Fort de ces projets, comment voyez-vous votre avenir face au e-commerce ?

Je pense que nous sommes à un moment que j’appelle la « fusion des modèles ». Nous cherchons à nous développer en e-commerce et les acteurs e-commerce cherchent à créer des alliances pour proposer des points de vente physiques. Nous sommes donc sur une combinaison des deux modèles qui permet de mieux optimiser les coûts, la qualité, les process et le temps. À nous de trouver le meilleur modèle qui correspond à nos attentes et à celles de nos clients.

La grande distribution alimentaire embrasse donc pleinement les enjeux du numérique ?

Notre secteur est très concurrentiel. Nous sommes face à de nombreux acteurs nationaux et internationaux. Avec l’arrivée du e-commerce, nous nous devons d’être encore plus innovants et dynamiques. Nous sommes pilotés par la performance et grâce à notre modèle coopératif, nous adoptons des postures entrepreneuriales intéressantes. Travailler pour la grande distribution alimentaire, c’est l’assurance d’être confronté à une multitude de métiers, de la logistique à la technologie, en passant par l’approvisionnement. C’est également un univers très challengeant car nous sommes responsables de la manière dont se nourrissent des milliers de Français. Nous nous devons de leur proposer les produits les plus sains possibles. C’est une valeur très forte chez Système U.

 

Pour retrouver le Speed Dating de Philippe Le Cam, c’est par ici !

 

À quel projet passionnant pourra participer un jeune diplômé qui vous rejoint ?

Tous les secteurs de Système U innovent ! Un futur collaborateur pourra travailler sur l’IoT avec les recherches que nous menons autour de la palette connectée, sur les algorithmes avec l’optimisation des commandes des magasins, mais aussi sur l’intelligence artificielle avec l’analyse prédictive de la maintenance ou le Big Data avec les enjeux de renouvellement de la relation client.

Quelles sont les 3 qualités que vous recherchez chez de futurs collaborateurs ?

« Je sais que je ne sais rien ». C’est une posture que je recherche car elle est la seule approche qui permet d’être innovant et créatif
« C’est dans l’adversité qu’on reconnaît ses amis ». C’est la manière dont le futur collaborateur sera travailler en équipes, surtout en temps de crise
L’équilibre

Quelles sont les 3 forces d’AgroParisTech selon vous ?

AgroParisTech m’a aidé à structurer ma vie professionnelle. Pour moi, les points forts de la formation résident dans les qualités transmises aux étudiants : l’adaptabilité, la polyvalence, la rigueur scientifique. Ce qui m’a également frappé c’est le niveau d’expertise de l’école, ainsi que son ouverture sur le monde.

 

Chiffres clés  SYSTEME U (2017) : 20 Milliards d’€ de CA / +10% parts de marché / 1 561 magasins / 30 entrepôts / 65 000 collaborateurs / Coopérative : Hyper U, Super U, Marché U, U Express & Utile

Chiffres clés  U GIE IRIS : 400 collaborateurs / 20 centres de service / 26 000 postes de travail / 5 600 serveurs / 600 m2 datacenter

Mail de contact : contactiris@systeme-u.fr

 

pour en savoir plus…

DRH, directeurs du bonheur ou de la richesse humaine ?