Créée le 1er janvier 2017, Renault Digital a une vocation : accélérer la transformation digitale. Une filiale en mode startup ouverte sur un écosystème agile et collaboratif. La nouvelle « place to be » pour un jeune talent passionné par l’automobile et par le digital. Jean-Marc Holl (X 86), Engineering Domain Director de Renault Digital, nous en dit plus.

 

Quel est l’esprit « Renault Digital » ?

La filiale a été créée avec quatre objectifs :

  1. Accompagner et livrer les nouveaux projets numériques du Groupe en apportant l’expertise, la méthodologie, les outils et le cadre
  2. Attirer et recruter les talents du Digital dans le Groupe
  3. Former les équipes aux nouvelles compétences numériques
  4. Accélérer la transformation de l’entreprise en proposant des méthodes de travail issues du digital comme la méthode agile

Renault Digital est donc là pour améliorer les performances du Groupe et se rapprocher des clients. Elle fonctionne en mode start-up grâce à un environnement collaboratif pluridisciplinaire stimulant intégrant toutes les compétences internes et externes nécessaires pour apporter rapidement de la valeur. Notre vocation : aider le Groupe à se digitaliser et à se transformer, incuber des projets numériques du Groupe et contribuer à sa transformation digitale.

 

« Renault Digital, c’est à la fois un esprit pionnier et une aventure humaine au sein d’un grand Groupe international. »

Comment êtes-vous organisé ?

Nous sommes organisés en pôles métier : Agilité, User Experience & Design, Data, Technologie, Project Management et Product Owner. Cette organisation nous permet de délivrer une 1re ébauche des projets centrée sur la valeur en quelques semaines. L’étape suivante est de mettre en production en moins de 4 mois un MVP (Minimum Viable Produit). Une équipe digitale intègre en moyenne 7 à 9 collaborateurs réunissant toutes les compétences nécessaires pour développer un produit lead développeur, des développeurs, un UE (user experience) designer, un UI (User interface) designer, un architecte digital : un agile catalyst, un product owner, un solution, un data scientist, un project manager.

 

C’est donc une culture très différente ?

La disruption numérique ébranle les modèles existants. Le rythme du digital implique de nouvelles méthodes de travail, plus réactives, pour relever les défis inhérents à la triple révolution autour du véhicule : électrique, autonome et connecté. C’est un défi technique et managérial majeur qui nous amène à repenser entièrement la voiture et l’entreprise.

 

Quel impact sur les métiers ?

Le métier de constructeur automobile est en pleine transformation. Nous avons vu apparaitre de nouveaux acteurs, tels que Google et Apple. Les véhicules sont de plus en plus connectés et les outils de conception numérique, la robotique, l’analyse des données d’usage de nos véhicules ou des comportements des clients sont autant de moyens d’augmenter notre productivité. Ce sont aussi tous les outils de travail dans l’entreprise qui bénéficient de l’évolution des technologies. Nous avons toutes les compétences en France pour faire aussi bien que les GAFAM (Google, Apple, Facebook, Amazon et Microsoft)! Nous recrutons donc, entre autres, de nouveaux développeurs et architectes avec une culture très axée open source.

 

Les jeunes Polytechniciens ont donc toutes leurs chances ?

Les jeunes X pourront se positionner aussi bien sur le développement que sur les data sciences. Et ça vaut aussi pour les stagiaires, les apprentis et les doctorants ! Leur formation mathématique leur permet de se montrer très rapidement opérationnels sur des sujets très techniques. Leur capacité à prendre de la hauteur facilitera ensuite leur évolution. Et cerise sur le gâteau : ils sont formés au digital !

 

En connexion avec X-Automobile : Jean-Marc Holl ne manque pas une occasion d’échanger avec les jeunes Polytechniciens du Groupe X-Auto. « Aujourd’hui, les jeunes diplômés sont plus intéressés par l’entrepreneuriat que par les grandes entreprises. Ici, ils sont en contact avec un grand groupe tout en étant autonomes. Pour qui s’intéresse au digital, l’automobile est un excellent choix, car c’est une industrie très dynamique et en pleine réinvention. Nous souhaitons devenir une référence du Digital en France, en termes de compétences et de réalisations

Conseils aux jeunes Polytechniciens : « Faites ce que vous aimez et ce que vous avez envie de faire. Il faut se lancer et essayer. Il existe un vrai esprit de corps à Polytechnique. Un sentiment de communauté très fort. On se comprend même entre générations. Et n’hésitez pas à voyager aussi pour découvrir d’autres cultures et façons de faire, voir ce qu’il en est à l’étranger. »

Chiffres clés : Créée le 1er janvier 2017 / 100 collaborateurs

Contact : jean-marc.holl@renault.com

 

X-Passion – N°77 – Automne 2017