Communiqué de presse :

280 élèves ingénieurs de deuxième année à l’ESTP Paris (spécialité bâtiment et bi-cursus ingénieur/architecte, campus de Cachan et Troyes) ont participé au projet de réhabilitation de la Maison Coignet, située à Saint-Denis. Cette expérience de pédagogie par projet repose sur un cas concret : un appel à manifestation d’intérêt lancé par l’association La Maison Coignet. Deux des projets présentés ont été sélectionnés pour représenter l’ESTP Paris au concours « Les Génies de la Construction » 2019, dont la cérémonie de remise des prix aura lieu le 4 juin.

 

 

Innovation pédagogique en mode projet

 

Les élèves de deuxième année ont travaillé durant 6 mois sur le projet :  « Une nouvelle vie pour la Maison Coignet », première maison construite en béton au monde. Ce projet s’appuie sur un cas concret puisqu’il fait suite à un appel à projets lancé par l’association La Maison Coignet.

 

Dans le cadre de la chaire Ingénierie des Bétons de l’ESTP Paris, en partenariat avec l’École Française du Béton, ce travail de pédagogie par projet vise deux objectifs :

  • Encourager la créativité des élèves par un travail collectif en traitant des problématiques liées aux enjeux de la construction et de l’aménagement des territoires.
  • Concevoir un bâtiment « intelligent » en prenant en compte les aspects environnementaux, économiques et sociaux.

 

En groupes de 6 personnes, les étudiants devaient faire émerger un projet de réhabilitation et d’usage de la Maison Coignet de Saint-Denis, en phase avec les enjeux de notre époque et suivant quatre axes : dimension sociale et sociétale, innovation, économie circulaire, image du béton/cadre de vie. Ce travail impliquait pour la première fois des groupes mixtes : les élèves ingénieurs de deuxième année de la spécialité bâtiment et les élèves en bi-cursus d’architecte/ingénieur, ainsi que des élèves des campus de Troyes et de Cachan.

 

Encadrés par une équipe pédagogique, constituée d’enseignants et de professionnels, les élèves ont assisté à des conférences ciblées sur l’innovation, la réhabilitation, l’écoconception, les smart buildings, le BIM, les nouvelles solutions constructives en béton, et ont pu mettre en pratique, directement dans le cadre du projet, les notions développées dans ces conférences.

 

 

Deux projets sélectionnés pour représenter l’ESTP Paris au concours « Les Génies de la Construction »

 

Parmi les 48 équipes, 8 se sont confrontées, après sélection, lors des soutenances finales devant les membres de la Chaire Ingénierie des Bétons. La créativité et la rigueur dans la conception du projet, ainsi que le dynamisme dans les présentations ont été soulignés par le jury, qui a retenu deux projets :

  • La Maison du Street Art : décrit la réhabilitation de la Maison Coignet en un grand atelier, centre de formation pour les artistes de Street art sur des éléments en béton à l’échelle 1.
  • Le projet E-Coignet : décrit un écosystème où se mêlent innovation, recherche et écoconception pour un retour de la nature en ville.

 

Ces deux projets représenteront l’ESTP Paris au grand concours « Les Génies de la Construction » 2019, concours qui entend sensibiliser les étudiants aux « territoires intelligents » ancrés dans le secteur de la construction et au concept plus général de « développement durable ».

 

Le jury du concours est composé de représentants du ministère de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur, de professeurs ainsi que d’acteurs de la construction. La cérémonie de remise des prix aura lieu à Paris le mardi 4 juin 2019.

 

 

La Maison Coignet, première maison en béton au monde

 

Conçue par François Coignet (1814-1888), industriel et chercheur très engagé dans la construction d’une société nouvelle, la Maison Coignet est la toute première maison construite en béton (1853) : béton pisé dit « Coignet ». L’une des motivations principales de François Coignet était d’inventer un matériau économique, moins cher que la pierre de taille, permettant de développer les possibilités d’équipement et de logement urbain à une époque marquée par l’insalubrité. Pour cela, il inclut dans son béton  des résidus industriels qu’il avait à portée de main. La Maison Coignet est donc un bâtiment précurseur du réemploi et de l’économie circulaire.

La Maison Coignet fait partie d’un ensemble de bâtiments situés sur l’emplacement de l’ancienne usine Coignet, elle-même située en plein cœur du très vaste industriel de Saint-Denis au XIXème siècle. La Maison Coignet est aujourd’hui inscrite à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques.