Cet article a 2 années. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.

[Réseau]

Réussir l’Égalité Femmes-Hommes a été créée en juin 2013 à l’initiative de membres de l’Association Française des Femmes Diplômées d’Universités. Sa mission première : agir contre les discriminations et lutter en faveur de l’égalité femmes – hommes. Autre objectif : réussir l’égalité professionnelle. Interview de Nicole Fouché, présidente de Réussir l’Égalité Femme-Homme (REFH) et d’Huguette Klein, sa vice-présidente.

REFH se montre très active sur le sujet. L’association participe à des conférences, des manifestations sur le sujet, s’engage auprès du Centre Hubertine Auclert et n’hésite à soutenir l’action d’autres structures telles que The European Women’s Lobby (EWL) – Lobby Européen des Femmes. L’association s’investit également à l’international, auprès de l’ONU notamment à travers la convention CEDEF élaborée par le Comité pour l’élimination de la discrimination à l’égard des femmes.

Nous avons créé une association mixte car les hommes souhaitent participer

« Nous avons décidé de créer REFH car nous avions besoin d’actions concrètes, d’un engagement réel sur le sujet. Nous avons volontairement créé une association mixte car les hommes aussi souhaitent participer. Nous regroupons aujourd’hui 37 membres et soutiens. Mais notre ambition est de devenir une véritable force de frappe. »

Agir auprès de l’Éducation nationale

L’éducation reste le premier levier de mixité : l’égalité commence dès le plus jeune âge. REFH multiplie donc les actions au sein de l’Éducation nationale pour sensibiliser élèves et enseignants à la question. « Nous nous rendons au sein des écoles et des lycées pour faire connaître la convention CEDEF. Nous en discutons et les élèves se montrent très intéressés par le sujet. Ils ont même élaboré des affiches pour illustrer les différents articles de la convention et ont réalisé un travail formidable. »

Autre thème de prédilection : les femmes et la guerre. L’occasion d’aborder la question de l’égalité à travers le rôle des femmes pendant les guerres et leur participation active à la reconstruction. Un sujet cher au cœur de Nicole Fouché, elle-même historienne ! « C’est très intéressant pour les élèves comme pour les professeurs d’aborder ce genre de thème en cours d’histoire ou d’éducation civique. »

Enfin, la COP 21, qui aura lieu en décembre 2015 à Paris, leur a donné l’opportunité de participer en 2014 à un comité de réflexion sur le genre et le changement climatique.  « Nous allons intervenir dans un lycée de Clichy-sous-Bois (93) pour sensibiliser quelque 200 élèves. » Des travaux pratiques qui s’accompagnent de discussions avec les universités pour relayer certaines actions comme celles de Femmes et Sciences par exemple.

Lancement du premier FLOT / MooC « Être EN responsaBILITÉ demain : se former à l’égalité femmes-hommes »

Nathalie Van de Wiele – agrégée de physique, présidente d’ePrep, coordinatrice de SILLAGES.info – a porté le projet sous l’égide de la Conférence des grandes écoles (CGE). « Présidente sortante de Femmes & Sciences, j’ai proposé à Francis Jouanjean, délégué général de la CGE et président de SILLAGES, le développement d’un FLOT sur ces questions. Cette formation, destinée aux étudiants mais aussi au grand public, traite de l’égalité réelle entre les femmes et les hommes, en abordant de nombreux thèmes : éducation, stéréotypes, orientation, parité et mixité des filières et des métiers, sexisme ordinaire, harcèlement et violences faites aux femmes. L’idée est d’aborder le sujet sous l’angle de la responsabilité et de la vie citoyenne. »

Concrétisation de ces actions : le FLOT « Être en responsabilité demain : se former à l’égalité femmes-hommes » auquel REFH a amplement contribué. « Nous y pensions depuis quelque temps car les MOOC sont dans l’air du temps. Donc quand Nathalie Van de Wiele, coordinatrice de SILLAGES, nous a contactés, nous avons accepté immédiatement. Nous leur avons apporté le contenu ‘’féministe’’ et international. Ils ont amené le côté technique. Nous avons donc travaillé avec Femmes et Sciences, Femmes et mathématiques, Femmes et ingénieurs, et la CGE pour établir le plan et les contenus. »

Résultat : 8 mois de travail intense pour aboutir à la mise en ligne du FLOT le 3 juin 2015. Et depuis, le succès est au rendez-vous ! Le FLOT peut se suivre avec ou sans inscription et comptabilise à ce jour, sur l’ensemble des sept séquences, plus de 4 000 connexions et près de 200 inscrit-e-s avec 100 % de taux de satisfaction ! « La plupart des participant-e-s sont engagés professionnellement dans l’égalité femmes – hommes en tant que professeur, chef d’établissement, travailleur social… Mais notre objectif est désormais de le diffuser auprès des ESPE – ex-IUFM – et des étudiant-e-s. Il reste beaucoup de travail même si les choses bougent en France. Les résistances sont encore très présentes mais un grand nombre d’associations et de structures se mobilisent sur le terrain. La question devient de plus en plus politique et médiatique. »
Pour se former à l’égalité femmes – hommes : connectez-vous au MOOC

« Prenez conscience de la réalité ! »

Tel est le cri du cœur que lancent de concert Nicole Fouché et Huguette Klein. « Les jeunes ne se rendent pas toujours compte de ces inégalités. Beaucoup pensent que l’égalité est acquise. Mais les femmes sont aussi un peu responsables de la situation car elles se laissent ‘’vivre’’ un peu. Or elles doivent se montrer actrices de leur propre émancipation. La première étape pour ce faire est donc d’en avoir conscience.  C’est le premier pas vers l’évolution. »

Violaine Cherrier


En savoir plus

Cet article a 2 années. Merci d'en tenir compte durant votre lecture.