Au sein d’I-Deal Development, le terme « conseil » n’est pas un vain mot, c’est une vocation pour ce spécialiste en conseil stratégique à vocation opérationnelle et en conseil en opérations de « haut de bilan ». Présentation avec Frédéric Bonan (ESSEC Business School 88, ENSMA 86), PDG de I-Deal Development.

 

« Construire des groupes ! » C’est sur ce principe fondateur qu’I-Deal Development est né. Pour y parvenir, Frédéric Bonan base son approche sur 3 paramètres : économique, financier et humain.

« Nous sommes des architectes de la croissance des entreprises »

La particularité d’I-Deal Development ? Identifier et accompagner les dirigeants de PME uniquement pour les aider à franchir de nouvelles étapes. Une vocation plus qu’une simple ambition pour Frédéric Bonan, ancien dirigeant d’Altran, devenu leader mondial en solution d’ingénierie et conseil industriel.
Pourquoi alors avoir créé I-Deal Development ? Pour aider les petits à grandir et, implicitement, créer de l’emploi. Une idée qui a germé lorsqu’il dirigeait Altran. « J’y avais développé la fonction nouvelle de développement individuel, une fonction transverse très dynamique qui implique une grande sensibilité à l’entreprise mais aussi à l’individu. J’avais alors recruté pour ce poste une collaboratrice bulgare qui travaillait pour la Croix Rouge. Elle se trouvait impuissante face au flux incessant de personnes à aider. Elle avait compris que le seul moyen d’y remédier était de participer à créer de l’emploi. C’est ainsi que j’ai eu l’envie de créer I-Deal Development. »

Franchir les barrières pour les PME

50 % des PME françaises sont familiales. Mais quand l’entreprise grandit, elle se détache progressivement de la personnalité de son fondateur, ce qui n’est pas sans créer certaines barrières. C’est là qu’I-Deal Development intervient : « Ils ont besoin de personnes externes capables de leur parler humainement. Nous sommes dans un contexte humain très fort qui implique parfois la famille et donc peut nuire à son équilibre. »  Une dimension humaine très forte, qui développe et bloque à la fois l’entreprise : « Voilà pourquoi nous essayons de développer la composante humaine. »

Le PDG, un véritable VRP de la France

Autre dimension à prendre en compte : le marché. Grâce à son expérience chez Altran, Frédéric Bonan met son intelligence des montages financiers au service des PME avec un objectif : adopter une position structurée mais équilibrée à la fois pour l’entreprise et pour le manager. « Voilà notre force et ce que l’on sait faire ! Nous travaillons essentiellement en France mais aussi avec des clients indiens, américains, suisses… Toutefois, il existe toujours un lien avec la France. Dans mon métier, on devient toujours le VRP de la France. La 1re question que l’on me pose, porte sur la solidité du pays : économique, politique… Je vends la France à l’international. »

Un créateur de richesses

La création de richesses inclut certes la notion d’argent mais pas uniquement. Dans la richesse existe aussi une forme d’épanouissement. « Que peut-on en faire après sa vie de chef d’entreprise ? Il y a une vraie peur du vide qui peut s’avérer un frein pour l’entreprise car certains s’attachent alors à leur poste pour conserver cette position sociale. »Comment tendre alors vers une réussite exceptionnelle ? Grâce à des collaborateurs exceptionnels. Le rôle du manager est donc d’amener chacun à devenir exceptionnel lui-même. « Il y a une vraie notion de dépassement. Ce qui est difficile, c’est d’amener chaque collaborateur à monter en compétences ! »

Une plateforme d’observation unique pour les jeunes talents

Marché, management, finance, aspect humain… Avec I-Deal Development, un-e jeune diplômé-e a la possibilité de faire le lien entre ce qu’il vit au quotidien et ses actions concrètes sur les marchés. « Il devient un élément, même petit, des marchés. C’est pourquoi j’aspire à ce que chacun puisse ressentir l’expérience. Tout le monde, du stagiaire au consultant senior, a accès à toutes les étapes du process. J’associe mon savoir-faire à chacun d’entre eux pour leur apporter une crédibilité quasi immédiate. » Son ambition : permettre aux jeunes talents de construire de belles histoires de réussite. Comment ? Grâce à un esprit entrepreneurial, de l’audace, de l’envie et une certaine confiance en soi ! « Ce n’est pas un métier répétitif, l’apprentissage est très vaste tant au niveau des métiers que des investisseurs et des secteurs d’activité. »

Le terrain, clé de la réussite

Demain, de plus en plus de tâches seront virtuelles et moins physiques. Or la clé est d’être de plus en plus physique. « Le contact est essentiel. L’approche de l’hybridation est intéressante. Voilà les vrais gagnants de demain ! Il faut faire le lien entre le réel et le physique. » C’est pourquoi, il n’hésite pas à envoyer ses équipes sur le terrain pour se confronter à la réalité.  D’autant que le contexte est très favorable et que le marché repart fortement. Une aubaine pour un jeune talent.

La réussite selon Frédéric Bonan : « Jeune, je me disais que j’aurai réussi quand je pourrais vivre sans travailler. Mais travailler donne du sens. Il est aussi important de transmettre à ses enfants. Mais arrive un jour où ils mènent leur propre vie donc il s’agit juste d’une étape. Reste alors l’aspect professionnel : la reconnaissance des pairs arrive lorsque vos propres concurrents vous reconnaissent comme une référence. Voilà ce que j’aime faire : insuffler cette notion dans les entreprises et à leurs dirigeants. »

Ce qu’il attend des jeunes talents : « Un cerveau bien fait et de l’engagement ! Leur 1re qualité : leur capacité à se remettre en cause et à se montrer capables d’identifier très vite leurs défauts pour avancer plus vite. Leur grande curiosité intellectuelle leur permettra de restituer plus facilement leurs échanges avec les clients. Enfin, ils doivent avoir un certain sens du marketing sinon ils n’iront nulle part. » Bonne nouvelle : en 2018, I-Deal Development fait le plein d’opportunités. Et ça va s’accélérer : Frédéric Bonan souhaite étendre sa présence au Benelux et doubler ses effectifs. « Je recherche des jeunes qui ont envie d’y aller. »

Son conseil aux jeunes diplômés : « Choisissez un métier dans lequel vous serez bousculés ou cela va vous manquer ! Personnellement, j’apprécie les sports un peu ‘’casse-cou’’ : le ski, le kite surf, le judo, sinon je m’ennuie. C’est le côté exaltant de l’entreprise, de conquête, d’exploit qui m’intéresse. Voilà le moteur de ma carrière. Si tout fonctionne bien, cela ne m’intéresse pas. »

 

« I-Deal Development est le meilleur tremplin vers une vraie vie riche en sensations et en émotions professionnelles »

 

CONTACTEZ FREDERIC BONAN DIRECTEMENT ICI :

 




Votre CV :