En marche pour une transformation profonde, Coface ambitionne de devenir le partenaire d’assurance-crédit global le plus agile du secteur. Les jeunes talents trouvent de l’autonomie et de la valeur dans cette organisation qui donne du sens à leur travail. Explications de Valérie Brami (Master Finance, Centrale Lille 89), Directeur des Opérations du Groupe.

 

Coface est présente aux côtés des PME et des grands groupes partout aux quatre coins du globe. Ce leader de l’assurance-crédit propose aux entreprises des solutions pour les protéger contre le risque de défaillance financière de leurs clients, sur leur marché domestique ou à l’export. Coface offre ainsi aux jeunes diplômés de belles opportunités à l’étranger où les expatriés et les experts locaux ont vocation à partager l’expertise Coface avec leurs clients. « Nous avons plus de 30 VIE dans le groupe, dont 12 nouveaux par an. C’est une porte d’entrée privilégiée,précise Valérie Brami, car un sur deux débouche sur un CDI ! Nous accueillons aussi 45 à 50 alternants par an avec un taux de conversion CDI de 25% environ. » Coface recrute des profils variés, qu’il s’agisse de métiers spécialisés (développement commercial, analyse de l’information, analyse des risques, recouvrement des créances, gestion des contentieux et des risques affacturage) ou de fonctions supports (Finance, IT…).

 

©COFACE

Un réseau interne «Women to Win»

Fortement ancrée à l’international avec une présence dans 60 pays, l’entreprise reste à taille humaine. « Tous les métiers sont représentés dans nos entités à l’étranger. Ce sont de petites structures où les jeunes collaborateurs peuvent rapidement prendre des responsabilités. Rencontrer, échanger, s’adapter sont les maitres mots de la relation de confiance qui nous lie aux entreprises. En interne aussi, l’ensemble des ressources humaines et techniques est mobilisée pour cultiver cette approche qui rend le travail plus valorisant. » Si la Coface compte aujourd’hui 56 % de collaboratrices, la diversité est moins marquée dans le top management.L’entreprise travaille donc à la féminisation de son encadrement. Aujourd’hui les femmes représentent 30 % du Comex et 45 % du conseil d’administration. « Nous avons donc créé cette année une initiative de réseau interne « Women to Win ». La mixité permet à l’entreprise de faire émerger des talents et in fine d’avoir un impact positif sur l’activitéC’est l’un de nos leviers du changement ! »


Le lean, stratégie de transformation digitale

Valérie Brami a rejoint Coface en juillet 2016 pour piloter la Direction des Opérations du Groupe nouvellement créée. Un poste qui répond parfaitement à son goût pour l’innovation et le changement. Dotée d’une expérience internationale de plus de 27 ans dans la gestion de projets de transformation complexes, elle a pour mission de mener la transformation des processus et des systèmes d’information du groupe. Depuis un an, Coface a lancé le plan « Fit to Win », qui inclut un grand vent de digitalisation, de rationalisation et d’amélioration avec une approche Lean qui est un moyen éprouvé d’y parvenir. « Dans ces changements du mode de fonctionnement, nous misons sur le travail collaboratif aux travers des outils digitaux, des réseaux sociaux et des communautés mis en place. Ce sont des outils prisés par les jeunes diplômés. Ils améliorent l’efficacité opérationnelle et aident à apporter les meilleures réponses à nos clients. Cette mobilisation a bousculé certaines habitudes mais, en même temps,dynamisé les équipes… et créé des attentes. C’est la preuve que le moteur est enclenché… et maintenant, il faut accélérer ! »

 

Des échanges plus sûrs à travers le monde

Coface sécurise les transactions de plus de 50 000 sociétés dans près de 200 pays. Ses 660 arbitres et analystes-crédit, localisés au plus près des clients et de leurs débiteurs, ont une connaissance unique du comportement de paiement des entreprises. « C’est cette forte présence locale, directe ou via nos partenaires, qui nous différencie, résume Valérie Brami. Être assuré d’être payé quand on délivre sur l’import-export ou sur son marché domestique permet de se développer plus sereinement ! »

Contacts RH : recrute@coface.com www.coface.com http://www.coface.fr/A-propos-de-Coface/Rejoindre-Coface

 

 

Rennes School of Business part à la conquête du phare west

Nouvel axe stratégique 2018-2023centré sur le #UnframedThinking, pour une Rennes School of Business qui vise le top 10 des business schools.

Que faire après des études d’histoire ? Les universités Lyon 2, Lyon 3 et Jean Monnet lancent ‘En quête d’Histoire’ un webdoc d’orientation pour les lycéens et les étudiants

Le webdoc En quête d’Histoire, initiative des universités Lumière Lyon 2, Jean Moulin Lyon 3 et Jean Monnet Saint-Étienne, est destiné aux futurs bacheliers, les lycéens et leur famille et les étudiants

Seconde rentrée en février 2019 à l’ISTEC : Se réorienter sans perdre 1 an

Le 4 février 2019, l’ISTEC fera une seconde rentrée pour son PGE Bac+5 Grade de Master et son programme Bachelor Bac+3, diplôme reconnu par l’Etat, inscrit au RNCP niveau II.

Web School Factory INSIDE « Nos élèves sont en posture de professionnels en apprentissage »

Anne Lalou directrice de la Web School Factory nous explique comment ses élèves prennent le pouvoir sur leur vie professionnelle

Après Cachan et Troyes, un nouveau campus de l’ESTP Paris s’installe à Dijon dès la rentrée 2019

Dijon Métropole accueillera dès la rentrée 2019 l’École Spéciale des Travaux Publics, du Bâtiment et de l’Industrie (ESTP Paris), grande école d’ingénieurs spécialisée dans la construction durable, l’aménagement urbain et des territoires. L’école proposera à ses 300 étudiants, installés sur un nouveau campus de 10 000 m2 en cours de construction, une formation et un diplôme identiques à ceux délivrés sur ses campus de Cachan et de Troyes.

[Dans mon cours] Appliquer une pédagogie par compétences

Dès 1995, Audencia adoptait une approche compétence innovante. Depuis, son « portfolio compétence » n’a cessé d’évoluer pour s’inscrire au cœur d’une pédagogie spécifique

Efrei Paris se dote d’une Chief Happiness Officer

Elaborer une culture de travail positive, améliorer les relations et créer du lien entre les collaborateurs et les étudiants : telle est la mission d’Anne Chanard, qui vient d’être nommée Chief Happiness Officer par Efrei Paris

Lever de rideau sur ISC Paris

Au Cirque d’Hiver, la troupe d’ISC Paris a annoncé lors du show caritatif d’Human ISC ses nouveaux projets : un nouveau chapiteau à Orléans, plus de jongle avec l’alternance, des acrobaties en philosophie …

L’UNIVERSITÉ PARIS NANTERRE SIGNATAIRE DE DORA, LA DÉCLARATION DE SAN FRANCISCO SUR L’ÉVALUATION DE LA RECHERCHE

Récemment, l’université Paris Nanterre, a rejoint plus de 600 organismes internationaux signataires de la Déclaration de San Francisco sur l’évaluation de la recherche i.e DORA, pour San Francisco Declaration on Research Assessment

Le Bellevue décroche la note de 15/20 au guide Gault&Millau Suisse 2019

Le Glion Institut de Hautes Études, prestigieuse école hôtelière basée en Suisse, a inauguré son restaurant gastronomique d’application Le Bellevue en mars 2018. Il décroche, à peine quelques mois plus tard, la note remarquable de 15/20 dans la nouvelle édition du Guide Gault&Millau Suisse.