Repousser les limites de l’expression créative en plaçant le développement durable au cœur de la stratégie, voilà la culture Kering. Rencontre avec Marie-Claire Daveu (DESS de gestion publique, Université Paris-Dauphine 97, ENGREF 97), directrice du Développement durable et des Affaires institutionnelles internationales du Groupe qui veut façonner le Luxe de demain.

 

Quel a été le fil conducteur de votre carrière ?

Toute petite, je me suis passionnée pour les animaux et les milieux dans lesquels ils vivent. J’ai vite milité dans des associations de défense de l’environnement et, plus tard, au moment de choisir ma voie, j’ai opté pour des études avec une dominante en biologie. Quand j’étais en dernière année du GREF, j’ai choisi de compléter ma formation par le DESS de gestion publique à Dauphine. J’avais en tête un début de parcours dans le public pour faire avancer les sujets environnementaux. Il était très important pour moi d’être ancrée dans la réalité, la réalité, économique notamment. Je souhaitais donc maîtriser le mieux possible les enjeux et les mécanismes de gestion publique et je conserve un excellent souvenir de ce DESS : excellence des professeurs et des intervenants, pertinence des sujets traités ainsi que diversité des profils des étudiants. J’ai donc ensuite rejoint les services territoriaux de l’Etat puis ceux du ministère de l’Environnement et ai occupé différents postes dans plusieurs cabinets ministériels et à Matignon.

Ensuite, j’ai eu le désir d’aller vers l’opérationnel, d’où mon choix de rejoindre le secteur privé.

Ce qui était primordial pour moi c’était de travailler dans une entreprise où le top management est convaincu par les enjeux et opportunités du développement durable et qui met à disposition des équipes des moyens pour agir.

Aujourd’hui chez Kering, je peux travailler de façon très opérationnelle dans une sphère internationale. Et c’est une chance immense de pouvoir travailler avec un P-DG profondément convaincu par le sujet qui vous est confié, comme l’est François-Henri Pinault, et d’avoir la possibilité de faire avancer les choses efficacement et à bon rythme. Avec une équipe de vingt personnes au sein du Corporate, je suis en charge du développement durable pour l’ensemble du Groupe : notre mission est d’intégrer toujours davantage, et mieux, les dimensions environnementale et sociétale à notre business model et d’accompagner nos marques dans l’atteinte de leurs objectifs.

Présentez-nous votre Kering à vous !

L’histoire de Kering est fascinante de richesse et de diversité, et cela se ressent jusque dans l’état d’esprit des équipes au quotidien. Kering est un groupe qui a su constamment anticiper, innover, se positionner sur les créneaux d’avenir, en croissance, et cultiver l’excellence. Kering a décidé très tôt, de placer le développement durable au cœur de sa stratégie et de sa gouvernance, voyant dans ces enjeux une exigence éthique, une cohérence vis-à-vis des clients de ses marques mais aussi une opportunité économique et de leadership.

Aujourd’hui pure player du Luxe, le Groupe s’est donc transformé mais a su garder ses fondamentaux : un groupe familial, à la culture entrepreneuriale très forte, où vous avez la liberté, si ce n’est le devoir, de prendre des risques, où vous avez le droit de vous tromper – pas trop souvent néanmoins… – et où la manière d’entreprendre les choses compte beaucoup. Ce sont là des valeurs que je partage et un état d’esprit qui convient bien à ma personnalité.

Kering et le Centre for Sustainable Fashion du London College of Fashion ont noué un partenariat de cinq ans, pouvez-vous nous en dire plus ?

Kering s’est donné pour mission de former et éduquer la nouvelle génération de designers, en intégrant fortement les enjeux de développement durable en amont du processus de création. Le partenariat que nous avons tissé avec le CSF du London College of Fashion est une collaboration phare mais nous travaillons aussi avec de façon remarquable avec des écoles et universités en Italie, en Chine, aux Etats-Unis…

En février 2018, nous avons lancé un MOOC (Massive Open Online Course) avec le London College of Fashion : premier du genre dédié à la mode et au développement durable, ce MOOC nous permet de partager notre expertise de manière encore plus large, puisque les 6 semaines de masterclass sont gratuites et ouvertes à tous. Nous avons construit les modules en variant les formats, avec des vidéos, des podcasts mais aussi des fact sheets – le tout pour comprendre ce que veut dire le « Luxe de demain », pour connaître les réflexions à avoir en amont, puis les réflexes à adopter et les bons outils à développer.

L’autre outil majeur que nous avons développé récemment, à des fins pédagogiques mais aussi pré-opérationnelles, est l’application mobile « My EP&L » : basée sur la méthodologie de notre Compte de Résultat Environnemental, l’EP&L, cette appli disponible gratuitement permet de visualiser et de quantifier les impacts de la création d’un produit sur l’environnement, tout au long de la chaîne d’approvisionnement.

En une phrase, résumez ce que Kering peut apporter à un jeune talent… Les attraits de Kering me semblent parfaitement résumés dans l’ambition affichée par le Groupe : être le groupe de Luxe le plus influent au monde, en matière de créativité, de développement durable et de performance économique tout en offrant des produits et des services d’exception et irréprochables à nos clients.

Contact : http://www.kering.com/fr/talents

Découvrez un autre témoignage inspirant…

Avec Clarins, donnez de l’éclat à vos carrières !