POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Une victoire marquée d’une pierre blanche

Agathe Ripoll, étudiante en géologie à UniLaSalle, est arrivée en 2nde place au concours mondial Imperial Barrel Award 2019 avec son équipe.
Agathe Ripoll, étudiante en géologie à UniLaSalle, est arrivée en 2nde place au concours mondial Imperial Barrel Award 2019 avec son équipe.

Agathe Ripoll, 22 ans, est élève-ingénieure en géologie à UniLaSalle. Et vice-championne du monde au concours Imperial Barrel Award 2019 avec son équipe ! Un tremplin pour sa carrière, une reconnaissance pour son travail. Portrait d’un diamant brut.

 

Taillée pour l’avenir

En 5è année du cursus géologie, spécialité ressources énergétiques, Agathe est passionnée par ce qu’elle fait. Scientifique mais aussi dessinatrice, l’étudiante d’UniLaSalle a toujours pétillé de créativité. « Au lycée, j’ai même monté une galerie d’art », confie-t-elle. Entre l’art et la science, son cœur balance. La géologie, un bon compromis pour cette jeune fille déterminée et inventive. Dessins de roches, de panoramas, de couches géologiques … Elle a trouvé sa voie ! « J’aimerais beaucoup travailler dans le secteur pétrolier, l’exploration des ressources. Ou peut-être la recherche, même si je n’aime pas rester enfermée dans un laboratoire », hésite-t-elle, l’âme voyageuse.

Le concours Imperial Barrel Award (IBA) était fait pour elle ! Ce concours de géoscience, organisé chaque année, est ouvert à tous les étudiants du monde. En équipe, ils doivent évaluer le potentiel pétrolier d’un bassin géographique donné. 25 minutes de présentation en anglais pour convaincre un jury d’experts industriels. « Il faut réussir à argumenter et vendre sa recommandation », précise Agathe. Innovations en vue !

Un souvenir gravé dans la roche

L’apprentie géologue s’est lancée dans l’édition 2019 avec quatre amis : Anatole Gobetti, Jean Bakala, Romain Bénier et Thomas Pichancourt. En janvier, ils recevaient les données à analyser. En mars, ils s’envolaient pour la première manche à Prague. « Il y a une manche sur chaque continent pour déterminer qui le représentera à la finale mondiale. » Première fois qu’UniLaSalle se qualifie ! Une fierté renforcée lorsqu’ils sont nommés vice-champions du monde lors de la grande finale le 18 mai 2019 au Texas (USA).

Et pourtant, ce n’était pas gagné se souvient Agathe. « On ne s’y attendait pas, on était tellement stressés et on a dû faire face à un imprévu : l’un des membres n’avait pas pu venir car son avion n’avait pas décollé ! » La première place est revenue cette année à l’Université de Houston (USA).

Pierre angulaire de son parcours

Une expérience de folie dont la lauréate ne retire que du positif : des contacts dans le monde industriels, des compétences techniques étayées et un travail d’équipe enrichissant. « De 8h à 23h, on travaillait toujours ensemble. C’était fatiguant mais j’ai appris à penser collectif. » Seule fille de la team, Agathe ne s’est jamais sentie à part. Même dans un domaine peu féminisé comme la géologie. « J’ai grandi avec quatre frères donc je sais évoluer dans un milieu masculin. J’ai développé une détermination supplémentaire. »

Une confiance d’autant plus boostée à UniLaSalle. « J’ai rencontré des professeurs que je peux tutoyer. Ils sont très accessibles et ils m’aident à croire en moi et en ma passion. De vrais mentors », conclut-elle.

 

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter