En avant-première de cette Journée Nationale de Prévention du Suicide, qui aura lieu le vendredi 5 février, S.O.S Amitié Paris Ile-de-France inaugure le mardi 2 février son 8ème centre d’écoute à Paris-Pereire afin de répondre à 35 000 appels supplémentaires avec le recrutement de 70 bénévoles écoutants sur 3 ans.

 

En France, 1 600 bénévoles écoutants sont présents 24h/24h, 7 jours sur 7 et 365 jours par an


Depuis 56 ans, S.O.S Amitié est un acteur majeur de la prévention du suicide par l’écoute avec près de 700 000 appels par an. Les associations S.O.S Amitié, parrainées par Christophe Malavoy, acteur et auteur, sensibilisent et mènent sans relâche des campagnes d’information auprès de tous les publics, notamment auprès des jeunes.

A l’occasion de l’ouverture du 8ème centre d’écoute francilien, l’humoriste et comédien Fred Testot a décidé de soutenir la cause de S.O.S Amitié en devenant l’ambassadeur de la campagne de collecte de dons lancée par les étudiants de l’école ISCPA ouverte sur la plateforme Alvarum (qui reste active toute l’année 2016 pour recevoir des dons).

 

« C’est la première création de poste depuis 10 ans et cela prouve le dynamisme de l’association qui, malgré des difficultés financières, tient à poursuivre sa mission d’aide à un maximum de personnes en situation de grande détresse » souligne Maxime Bonin, président de l’association S.O.S Amitié Paris Ile-de-France.

Les priorités en 2016 sont doubles pour S.OS. Amitié : renforcer l’écoute au téléphone mais aussi développer l’écoute par tchat. « Ce nouveau centre va notamment permettre de développer les échanges par tchat, très utilisés par les jeunes » souligne Jean-Pierre Igot, président de S.O.S Amitié France.

 

Le service tchat est maintenant ouvert de 17h à 1h du matin. Cette écoute est primordiale à la fois parce que la demande est en croissance constante mais également parce qu’elle s’adresse à des jeunes appelants qui ne prennent pas le téléphone.

 

En effet, 52% des appelants par tchat ont moins de 25 ans, 10% ont moins de 15 ans et 20 % des tchateurs évoquent directement le suicide alors qu’ils ne sont que 2 % au téléphone. Pour atteindre cet objectif de 24h sur 24 par tchat, S.O.S Amitié a décidé de modifier son processus de formation.

Un écoutant de S.O.S Amitié était jusqu’à présent exclusivement formé à l’écoute au téléphone. Il pouvait, après 2 ans de pratique se spécialiser sur le tchat. En 2016, les écoutants seront, dès leur formation initiale, formés aux deux pratiques d’écoute et choisiront leur spécialisation à l’issue de cette formation.

 

Ce nouveau processus devrait permettre d’accroître plus rapidement le nombre des écoutants tchateurs et donc les possibilités d’écoute par ce média.

 

« Etre là au bon moment est particulièrement important pour éviter à un jeune de passer à l’acte. Une écoute 24h sur 24h sauvent des vies » précise Jean-Pierre Igot.

 

Autre bonne nouvelle : depuis la fin 2014, une plateforme téléphonique permet à 15 postes en France de se renvoyer les appels. En 2016 15 postes supplémentaires bénéficieront de cette facilité et, en 2017, tous les postes d’écoute de S.O.S Amitié seront interconnectés pour répondre de mieux en mieux à la souffrance psychique des appelants.

 

Les étudiants de l’ISCPA, Institut Supérieur des Médias, soutiennent depuis 3 ans l’association S.O.S Amitié Paris Ile-de-France à travers différentes actions de communication dont la création d’un site de crowdfunding ouvert à tous ceux qui veulent soutenir S.O.S Amitié Paris Ile-de-France.