L’École polytechnique est la seule école qui consacre autant d’importance à la formation humaine de ses élèves dans leur cycle ingénieur. Cette spécificité est aujourd’hui très convoitée.

La formation militaire initiale pour les élèves de la promotion X 2013 au camp militaire de la Courtine (Creuse)

La formation militaire initiale pour les élèves de la promotion X 2013 au camp militaire de la Courtine (Creuse)

Pour un recruteur, un ingénieur de haut niveau doit posséder d’importantes compétences techniques et également faire preuve de qualités humaines. Ainsi, l’École a consacré une « Direction de la Formation Humaine et Militaire » (DFHM) dans son organisation afin d’aider ses élèves à réussir leur entrée dans la vie professionnelle. Basé sur le développement personnel, l’objectif de la formation humaine est de parfaire les aptitudes comportementales fondamentales, axées sur l’épanouissement personnel, le sens des responsabilités et du travail d’équipe, l’aptitude au leadership, l’ouverture sur le monde, l’esprit de service et de l’intérêt général, l’esprit de défense, contribuant ainsi au lien armée-nation, et associant à la rigueur l’écoute des autres et la liberté d’esprit. Pour ce faire, l’École a retenu 10 compétences clés (« soft skills ») qui définissent le caractère d’un individu et qui, tout au long de la scolarité, sont régulièrement évaluées et aident chaque élève qui veut adhérer à ce projet à s’améliorer. Par ailleurs, ce projet requiert la mise en oeuvre d’outils variés.

 

L’HUMAIN AU COEUR DE LA FORMATION MILITAIRE
Le statut d’officier nécessite une formation militaire, qui se déroule durant un mois, à l’issue de la semaine d’incorporation. Ce mois de formation dans un camp militaire est un sas entre la prépa et les premiers pas dans le monde professionnel. La plupart des élèves effectuent par la suite un stage dans un organisme militaire, les autres rejoignent des organismes civils à dominante sociale ou éducative en France ou à l’étranger. Cette formation humaine de 7 mois est une réelle immersion dans un environnement professionnel. Un rapport de stage, suivi d’une soutenance, clôture cette période. De retour à l’École, les 500 élèves de la promotion sont répartis en 15 sections sportives, chacune coordonnée par un chef de section sportive. Quatre commandants d’unité les supervisent sous l’impulsion d’un officier supérieur : le commandant de promotion. Le sport, par les valeurs qu’il véhicule (dépassement de soi, travail d’équipe et respect de l’autre), est un vecteur indispensable à la formation de futurs leaders. La transmission de ces valeurs est renforcée par l’encadrement militaire, largement reconnu comme un exemple de management. Il est complété au quotidien par différents rendez-vous personnalisés.

 

DES OUTILS COMPLÉMENTAIRES
Le développement des qualités humaines s’inscrit dans les quatre années du cycle d’ingénieur au travers de différents dispositifs. Quatre cycles de conférences à thèmes : « grands témoins », « métiers », « entreprises », « relations internationales », sont répartis sur les deux années passées sur le plateau et apportent aux jeunes une ouverture précieuse pour leurs choix à venir. Qui plus est, un outil essentiel à la révélation de chaque élève reste la vie associative. Les activités périscolaires tiennent une place capitale dans la vie des élèves. La DFHM soutient et suit de près ces activités, conseille toujours, contrôle parfois, les différents acteurs ne manquant ni d’idées ni d’énergie dans de nombreux projets. Enfin, la DFHM participe également à la réalisation de projets professionnels, à la recherche de stages en entreprise, et conduit les jurys des soutenances.

 

L’X : UN MODÈLE DE FORMATION HUMAINE
Consciente de l’importance de la formation humaine de nos élèves polytechniciens et des « fondamentaux » à inculquer aux promotions, l’École a ancré un modèle de développement personnel de l’élève dont la remise en question n’est pas à l’ordre du jour malgré les différentes contraintes actuelles. Reconnu par tous : anciens, managers de grandes et moyennes entreprises, administrations, l’X répond à toutes les attentes et demeure un modèle de formation des décideurs qui est autant singulier que reconnu par le monde professionnel et qui offre une adaptation à la prise de responsabilité.

 

Par le Lieutenant-colonel Eric Legrix
Commandant la promotion X 2013