Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Quoi de neuf pour Mines Saint-Etienne à la rentrée 2021 ?

Quoi de neuf pour Mines Saint Etienne à la rentrée 2021 ?
11/02/2003 - SAINT-ETIENNE - LOIRE - FRANCE - Ecole Nationale Superieure des Mines. - Photo by Bruno AMSELLEM / KR Images Presse

Retour au présentiel, avancée de son plan stratégique et lancement de grands projets novateurs : pour Mines Saint-Etienne, la rentrée 2021 s’annonce sous les meilleures auspices ! Son directeur Pascal Ray nous en dit plus.

Premier axe au cœur de la stratégie de Mines Saint-Etienne à la rentrée 2021 : l’industrie du futur. Un axe développé dans le cadre de l’Institut Mines-Télécom et indispensable pour « mieux former nos élèves, mieux conduire nos activités de recherche et mieux accompagner le développement économique sur nos territoire » introduit Pascal Ray.

De nouvelles usines-écoles à la rentrée 2021 pour Mines Saint-Etienne

Un axe qui passe également par la mise en place d’usines-écoles, « des bac à sable, des plateformes technologiques reproduisant grandeur nature des usines 4.0, physiques et virtuelles, destinées à accompagner les entreprises dans leur transformation numérique, sociétale et environnementale ». En lien avec le Conseil régional, Mines Saint Etienne a ainsi implanté la plateforme DIWII sur le Campus Région du numérique de Lyon. 800 m² d’espaces de tests pour aider les entreprises industrielles à accélérer leurs transformations grâce à un atelier flexible 4.0, un espace d’innovation collaborative, une plateforme chaine numérique, un atelier LEAN connecté ou encore le Orange 5G Lab. Depuis son lancement en janvier 2021, DIWII a déjà reçu plus de 3 000 visites d’entreprises. Une plateforme qui fait écho à l’IT’M Factory lancée en 2019 sur le campus de Saint-Etienne, en partenariat avec l’UIMM Loire, pour accompagner les PME-TPE et ETI du département de la Loire vers l’industrie du futur. Elle sera intégrée dès le printemps 2023 à l’usine-école TWIN spécialisée en fabrication additive. TWIN accueillera également en 2023 la plateforme technologique FAB-WAAM dans le but, là aussi, d’optimiser la fabrication additive.

A la rentrée 2021, Mines Saint-Etienne mise aussi sur l’IoT

Mines Saint-Etienne entend par ailleurs poursuivre ses développements dans le champs de l’Internet des Objets (IoT).L’école a ainsi lancé en septembre 2021 un nouveau Mastère Spécialisé « Designer of Secure Devices for IoT » pour former des professionnels capables d’anticiper et de contrer les cyberattaques de demain. L’établissement devrait également inaugurer son ID-Fab en 2023 sur le campus Georges Charpak Provence. « Une plateforme technologique spécialisée dans l’IoT et les interfaces sensitives, à disposition des entreprises pour mettre au point des preuves de concept et des prototypes en IoT ». 

 « Avec Mines Saint-Etienne, osez l’industrie du futur et la santé du futur aussi, et même surtout, si vous êtes une jeune femme. On a besoin de vous ! »

Le bloc opératoire de demain s’opère déjà à Mines Saint-Etienne !

Autre axe plus que jamais stratégique pour Mines Saint-Etienne à la rentrée 2021 : la santé du futur. Toujours en lien avec l’Institut Mines-Télécom, l’école développe actuellement un nouvel espace dédié à la santé du futur au sein de DIWII : un bloc opératoire augmenté de chirurgie vasculaire. « Cet espace accueillera les travaux de la Chaire BOPA (Bloc Opératoire Augmenté), lancée en 2020 dans le cadre d’un partenariat entre l’AP-HP et l’IMT, qui vise à mettre au point des technologies pour augmenter les sens (vision, parole et toucher) des différents acteurs d’un bloc opératoire. L’école a aussi créé le module BOPA dans le cursus ICM (majeure ingénierie biomédicale) afin de former les ingénieurs qui inventeront le bloc opératoire du futur. «  Nous développons également un Living Lab MedTechLab®. Il s’agit d’un appartement connecté, doté d’un dispositif intelligent et non-intrusif de mesure et de suivi des personnes fragiles et âgées vivant seules à leur domicile » détaille Pascal Ray, rappelant l’engagement historique des écoles des Mines dans le champ de la santé.

Toujours plus d’entrepreneuriat pour Mines Saint-Etienne à la rentrée 2021 

Pour nourrir l’innovation made in Mines Saint-Etienne, l’école d’ingénieurs souhaite également accompagner les porteurs de projets entrepreneuriaux technologiques. « Pour ce faire, nous venons d’ouvrir un nouvel espace dédié à l’innovation entrepreneuriale sur le campus Georges Charpak Provence : le Château Laurin. Installé dans une ancienne bastide provençale totalement rénovée et modernisée, le Château Laurin accueillera les jeunes entrepreneurs qui souhaitent créer une startup, et les accompagnera dans la maturation de leur technologie. Sur le campus de Saint-Etienne, nous accueillons aussi trois spin-off, respectivement axés fabrication de prothèses dentaires, simulation de pose d’endoprothèses et rénovation urbaine ».

Cultivez-vous avec Mines Saint-Etienne !

Parmi les dimensions stratégiques essentielles de l’école d’ingénieurs : la diffusion de la culture scientifique, technique et industrielle auprès des jeunes. Son centre La Rotonde fondé sur une dynamique de « makers » a ainsi déjà accueilli 45 000 visiteurs. « Quand des élèves de primaire, des collégiens ou des lycéens viennent ici, ils ne se contentent pas de regarder faire, ils font. On leur fait créer des objets, des petites fusées… Je tiens beaucoup à cette dimension car Mines Saint-Etienne est la seule école d’ingénieurs en France à avoir un centre dans ce type » insiste Pascal Ray.

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter