Croissance de l’immobilier et professionnalisation du secteur boostent l’ESPI. Ouvertures de campus, développement des effectifs étudiants, montée en puissance au plan académique, Bernard Pinat emmène son institution vers un objectif clairement affiché : devenir LA grande école en immobilier de France.

 

La chasse aux accréditations, passage obligé pour bâtir une grande école en immobilier ?

Depuis 4 ans, tous nos programmes sont inscrits au RNCP. Nous montons notre dossier pour obtenir le visa pour notre Bachelor Gestionnaire d’Affaires Immobilières pour une obtention en 2020. Nous allons aussi restructurer nos Mastères professionnels en un Mastère avec 4 mentions. L’objectif étant l’obtention du grade de Master en 2022, et l’entrée à la CGE. En 2022, l’ESPI aura 50 ans, ce serait un joli cadeau d’anniversaire !

Et en termes de contenus, quelles évolutions ?

Les mentions du Mastère seront une déclinaison de nos 4 Mastères actuels en : Aménagement et promotion immobilière, Expert en Évaluation Immobilière, Administration et Gestion Immobilière et Ingénierie de la Finance Immobilière. Nous réfléchissons à une 5e mention au croisement entre le développement durable et la digitalisation.

Quel impact de la digitalisation pour vos formations justement ?

Il est bien connu maintenant dans les métiers de l’intermédiation, mais a aussi cours dans la gestion de copropriété, pour la mesure de flux et consommations des bâtiments, etc. Plus largement, tous les services d’une entreprise sont aujourd’hui impactés. Nous formons nos élèves aux nouveaux outils et technologies.

« Reprise du secteur, professionnalisation, nouveaux acteurs, bâtiments et usages sont autant de vecteurs d’opportunités pour nos diplômés »

L’immobilier, un métier porteur ?

La professionnalisation s’accélère, la financiarisation est ancrée, de nouveaux acteurs financiers et investisseurs sont apparus. D’autres tendances sont des vecteurs d’opportunités pour nos diplômés : la reprise du secteur, la pénurie de logements, l’allongement de la durée de vie et les nouveaux logements associés, le développement des immeubles verts et ceux à multi-usages, les nouveaux modes de travail.

Où sont les Espiens ?

Classiquement dans la gestion et la transaction. Mais aussi de plus en plus dans l’audit, l’expertise, le conseil sur l’actif et dans les métiers autour des enjeux énergétiques et de développement durable. Nous avons renforcé la présence des entreprises sur notre campus afin de préparer nos étudiants au plus près des évolutions et besoins du secteur. Nous organisons un évènement par semaine sur chaque campus. 60 % des intervenants sont des professionnels et ils transmettent à la fois leur expertise et leur passion du métier.

L’ESPI réinvente son propre immobilier ?

L’ESPI se développe ! Elle jouit de la reconnaissance du secteur. C’est une école très professionnalisante, et la seule qui couvre tous les métiers de l’immobilier. Nous avons franchi le cap des 1 000 étudiants à Paris. Dans le groupe, en incluant la formation continue, nous formons 2 600 apprenants. Pour poursuivre cette croissance, nous venons de déménager de Paris vers plus grand à Levallois Perret. Nous sommes désormais aussi implantés à Nantes, Lyon, Montpellier, Marseille, Bordeaux. Nos campus sont aménagés et équipés pour déployer une pédagogie interactive et collaborative.

#TheyWantYou

97,3 % des diplômés sont en poste à 3 mois

2 étudiants sur 3 ont au moins une offre en poche avant d’être diplômés

70 % étudient en alternance

#L’EspiTouch

Passion

Autonomie

Maîtrise des techniques de l’immobilier

Vision globale des métiers et expertise sur l’un d’eux

Très bon relationnel et capacité à travailler en équipe grâce aux nombreux de travaux de groupe

Humilité

Le bio : pari gagnant pour la grande conso

Les Français consomment de plus en plus de produits bio. Les grandes et moyennes surfaces les mettent alors en avant dans leur rayons. Alors, green-washing ou pas ?

Applications responsables : des éco-gestes à portée de main

Gratuites et disponibles sur IPhone et Android, téléchargez ces applications mobiles 100 % green et faites un pas vers un style de vie plus écolo.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Entrez dans la course contre les hackers avec Vade Secure

Vade Secure fait office de véritable exception à la française dans la cyber sécurité. De start-up, elle est devenue leader mondial dans la sécurité prédictive des emails.

Advitam distribution, la distribution autrement : proximité, nature et valeurs sont au cœur de notre entreprise

« Votre dynamisme et votre passion dans une entreprise, ancrée sur son territoire, aux valeurs humaines fortes » assure Mélanie Masse, DRH Advitam distribution.

Avec Michaël Jeremiasz, le handicap monte au filet

Quadruple médaillé paralympique, le tennisman français Michaël Jeremiasz fait de l’inclusion son cheval de bataille. Rencontre avec un champion qui conjugue sensibilisation et action

Allez droit au but avec Direct Assurance !

Comme l’explique son PDG Olivier Mariée, Direct Assurance, née du changement, s’adapte idéalement aux changements grâce à son agilité naturelle…

Notre top 5 des podcasts de l’été

Culture, humour, voyages, interviews… Ecoutez sans modération sur la plage, dans l’herbe ou partout où vous vous sentirez bien cet été, ces 5 podcasts, écoutés et approuvés par la rédaction.

« inwi, l’innovation au service de l’inclusion numérique »

Véritable challenger dans le secteur des télécoms au Maroc, inwi offre un environnement innovant et approprié pour développer les talents à l’ère digitale. Témoignage de Nadia Fassi-Fehri (X 90), Présidente Directrice Générale de inwi.

Le grand témoin – Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

« En 2020, l’accès à l’emploi reste un de nos plus grands combats ». Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées revient sur les derniers engagements du gouvernement