Comment le Concours Passerelle Grande Ecole (commun à neuf business schools françaises) et le Concours Passerelle Bachelor (commun à cinq d’entre elles) s’adapte-t-il aux nouvelles contraintes sanitaires ? Où, quand, comment passer le Concours Passerelle en 2021 : tous les détails avec Jean-François Fiorina, Président de Passerelle et DGA de Grenoble Ecole de Management.

 

Confiance et sérénité. Tels sont les deux termes qu’emploie d’entrée Jean-François Fiorina. « Nous sommes confiants car le modèle que nous avons choisi est adaptable et permet à tous les étudiants de s’y retrouver et de passer les épreuves de chez eux, dans des établissements proches d’écoles Passerelle ou dans d’autres lieux, en France ou à l’international. Ils peuvent ainsi aborder le concours en toute sérénité. Ce dont ont d’ailleurs conscience les candidats dont le nombre suit la tendance de l’édition 2020 ».

En 2020 en effet, Passerelle Grande Ecole (concours d’entrée à neuf business schools françaises : EM Normandie, IMT Business School, ICN Business School, SCBS, Burgundy School of Business, Excelia Business School, ESC Clermont Business School, Grenoble EM et MBS et à destination des candidats de niveau bac +2 et bac +3) avait connu une hausse de 15 % d’inscrits et de 5 % d’intégrés. Cette année 2 615 places sont ouvertes.

Capitaliser sur les fondamentaux

En 2021, le concours compte d’ailleurs capitaliser sur ses fondamentaux : diversité du recrutement, digitalisation des épreuves écrites et flexibilité. « Quelle que soit votre série d’origine, il y a une épreuve avec option qui vous permet de vous y retrouver » insiste Jean-François Fiorina en rappelant que certaines écoles leur appliquent des coefficients particuliers. Des épreuves qui sont pour l’instant prévues pour être passées en présentiel ou en distanciel, en conformité avec les directives actuelles du MESRI.

Passer le Concours Passerelle en 2021, ça coûte combien ?

120 € pour Passerelle Grande Ecole et 60 € pour Passerelle Bachelor plus 20 € par école supplémentaire.

Les écrits en mode pluridisciplinaires

Les épreuves écrites du Concours Passerelle Grande Ecole se tiendront sur 20 sessions programmées de février à avril 2021 avec la possibilité de passer le concours, soit dans un centre d’examen classique, soit de son domicile avec une surveillance à distance. Les sujets seront tirés aléatoirement dans des banques de questions et chaque candidat composera un sujet qui lui est propre.

>>>> La Rédaction a testé pour vous une épreuve digitalisée du Concours Passerelle

Parmi les épreuves écrites à correction automatique : une épreuve au choix de 45 min pour valoriser ses compétences dans une spécialité (Calcul et raisonnement, Culture générale et littéraire, Droit, Economie, Espagnol, Géopolitique, Gestion – Comptabilité, Marketing, Marketing en anglais, Négociation commerciale), une épreuve d’anglais d’1h15 et une épreuve de français (en cours de conception) qui remplacera l’épreuve de synthèse.

Des oraux maintenus… pour l’instant !

Quant aux oraux, l’objectif est clair : maintenir ! Dès lors que les conditions sanitaires le permettent bien sûr. Il s’agit en effet d’un moment crucial pour les écoles et pour leurs candidats. « Cela permet aux établissements de bien sélectionner les candidats et aux candidats de découvrir les écoles sous un nouveau jour. Nous réfléchissons évidemment à des protocoles et des solutions alternatives pour qu’ils puissent se dérouler en toute sécurité, à la fois pour les candidats qui viennent de partout, mais aussi pour les jurys composés de collaborateurs de l’école ou d’entreprises. Si nous devions d’ici là faire face à nouveau à un confinement strict, nous reprendrions le dispositif remplaçant la synthèse et l’entretien oral, qui avait bien fonctionné en 2020. »

Passer le Concours Passerelle en 2021… c’est voir loin 

Si les candidats évoluent dans une situation sanitaire compliquée qui génère beaucoup d’angoisse et qui implique des changements de comportements rapides et intenses dans la manière d’enseigner et d’apprendre, « il faut s’extraire de ce très court terme pour se projeter. Rejoindre une école Passerelle, c’est s’ouvrir à des trajectoires professionnelles en étant moins inquiet que ceux qui achèvent leurs études cette année. Vous serez diplômés entre 2025 et 2027 : le monde aura changé, des nouveaux métiers et de nouveaux secteurs d’activité auront émergé, des entreprises se seront transformées et de belles carrières vous attendront ! » insiste Jean-François Fiorina.

Et du côté de Passerelle Bachelor ?

Pour ce concours qui passe par ParcourSup, pas d’épreuves écrites mais un dossier, étudié avec soin, et un oral. 630 places sont proposées en 2021 pour rejoindre le programme Bachelor d’une des cinq écoles membres : EM Normandie, GEM (pour son nouveau Bachelor lancé à Paris en 2021), IMT BS, BSB (campus de Dijon et de Lyon) et ESC Clermont BS. Avec une philosophie : valoriser les compétences académiques et le profil des candidats, quelle que soit leur filière. L’épreuve orale leur permet par exemple de se démarquer en mettant en avant une spécialité au choix dans leur dossier (50 % de l’évaluation), en prouvant à l’oral leur maîtrise de l’anglais et en défendant leur candidature et leurs projets de poursuite d’étude lors d’un entretien individuel. 

Ainsi, « A Grenoble EM par exemple, il sera demandé aux candidats de parler d’un des thèmes vus lors de leur spécialisation, d’expliquer leur choix, ce que cela a éveillé chez eux et ensuite, de répondre à des questions plus conventionnelles. Car il est important de marquer le lien entre le bac et les oraux » précise Jean-François Fiorina.

Passer le Concours Passerelle en 2021 : comment se préparer ?

Outre les Training Days organisés pour les deux banques d’épreuves, Jean-François Fiorina partage quelques conseils pour optimiser votre travail. « Pour les écrits de Passerelle Grande Ecoles, travaillez bien à l’école pour avoir un bon dossier, lisez, intéressez-vous à beaucoup de choses et surtout, ne stressez  pas trop car ce qu’on fait est bâti sur ce que vous apprenez. Entrainez-vous sur des tests minutés pour vous conditionner. Pour l’oral, commencez aussi à vous préparer dès maintenant. Pensez à ce que vous avez envie de partager, à ce que vous avez envie que le jury retienne de vous : vos expériences positives, vos réussites, mais aussi vos échecs et la façon dont vous les avez surmontés, votre parcours, vos passions… On ne peut être naturel dans un oral que si on est très bien préparé. Alors soyez prêts à l’avance à répondre à toutes les questions mais surtout, n’apprenez pas par cœur ! » Autre conseil d’actu : ne parlez pas systématiquement de la Covid. Si le jury veut aborder la question, il le fera.