Novescia est un réseau de laboratoires de biologie médicale qui accueille ses patients dans une centaine de sites. Novescia a rejoint le groupe Cerba Healthcare en mars 2015. Rencontre avec Oussama Kiti, (ENS 2004), Directeur Analytique Régional- IDF.

Oussama Kiti (ENS 2004), Directeur Analytique Régional-IDF chez Novescia

Oussama Kiti (ENS 2004), Directeur Analytique Régional-IDF chez Novescia

Quel regard portez-vous sur votre expérience au sein du Groupe médical Sorin Group ?
J’ai travaillé dans le département qualité pour la partie amélioration continue, puis dans la partie production et logistique, avant de terminer par le département marketing. Ce fut une expérience très riche en matière de responsabilités, de challenges et de fonctions, notamment au poste de responsable logistique de l’usine de fabrication qui nécessite de travailler avec la R&D, la production, le service qualité et les achats.

 

Quelles sont vos responsabilités en tant que Directeur Analytique Régional ?
J’ai rejoint Novescia car le domaine de la biologie médicale en France est en train de se réorganiser autour de deux challenges : l’accréditation des examens de biologie médicale avant fin 2016 et la baisse des coûts. Je fais partie des rares ingénieurs à travailler en tant que responsable d’unité de production de la biologie car Novescia a fait le choix de mixer les compétences entre les médecins, les pharmaciens et les ingénieurs. Je suis à la fois directeur de plateaux techniques et responsable des opérations, c’est-à-dire de la partie optimisation des centres de coûts (logistiques, informatique, développement des nouvelles gammes, automatisation…). Cette fonction nécessite d’avoir une vue globale de l’entreprise, de son fonctionnement et de l’interface entre les différents processus.

 

En quoi votre formation à l’ENS vous a-t-elle permis de performer en entreprise ?
L’ENS m’a permis d’avoir une vue d’ensemble des processus de la supply chain : la finance, la production, la qualité, l’amélioration continue. Les séminaires organisés par l’école m’ont permis d’être confronté à des situations réelles et de discuter avec des chefs d’entreprise aguerris.

 

UN CONSEIL aux jeunes ingénieurs ?
Le domaine médical en France se porte bien, il ne faut pas hésiter à sortir du modèle qui voudrait qu’un ingénieur ne soit à l’aise que dans l’automobile ou l’aéronautique.

 

F.B

 

Contact : o.kiti@novescia.fr