Le MIT et Harvard sur la côte Est, Stanford sur la côte Ouest, ces trois universités se partagent régulièrement la tête des classements internationaux et font rêver nombre d’étudiants. Si c’est votre cas, suivez le guide pour réaliser votre « american dream ».

La majorité des étudiants français qui intègrent le MIT, Stanford ou Harvard, le font au niveau graduate, dans le cadre d’un Master, d’un PhD (doctorat) ou d’un MBA (Master of Business Administration). Les départements organisent chacun leur recrutement. « Mais on retrouve les mêmes éléments, à fournir en ligne », de la Commission franco-américaine.

Le statement of purpose va permettre à l’étudiant de mettre son parcours en perspective. « Il est important de montrer que votre choix est motivé par plus que le classement en citant des éléments factuels : les cours qui vous attirent, l’enseignant qui vous inspire ou, le laboratoire adapté à votre projet… », recommandent les conseillères d’Education USA. Il est recommandé de s’y prendre environ un an à l’avance. « Choisir une université en adéquation avec son profil, trouver des recommandation longues et détaillées avec des exemples précis de la manière dont travaille le candidat… le tout dans un anglais soigné, cela prend du temps. »

Les éléments du dossier :

✔Notes depuis le Bac (traduites en anglais)
✔Résultats au TOEF L (Test Of English as a Foreign Language)
✔Résultats au GRE (Graduate Record Examination) pour les Masters ou au GMAT (Graduate Management Admission Test) pour les MBA
✔Lettres de recommandation
✔Lettres de motivation ou statement of purpose

Rencontre avec un jeune diplômé d’Harvard :

Yacine ZERKDI, d’Agadir à Harvard, l’épopée continue !

 

Qu’est ce qui a fait la différence dans votre candidature ?

Guilain, diplômé en 2010 de la Stanford Law School : des lettres de recommandation à l’américaine
« J’ai obtenu de bonnes lettres de recommandation, notamment de la part de mon professeur à Paris 1. Ce n’est pas évident, le ton très positif attendu par les américains est loin des habitudes françaises. La seconde lettre a été rédigée par un associé du cabinet d’avocat américain pour lequel je travaille. En ce sens, je collais parfaitement au schéma américain classique, où les étudiants intègrent les Law School avec quelques années d’expérience. »

Emmanuel, diplômé en 2011 d’un Master en Politique publique de la Harvard Kennedy School : comprendre exactement quels types d’étudiants ils recherchent
« J’ai cherché à comprendre ce que la Kennedy School recherchait. J’ai mis en avant mon choix peu commun de travailler à la Caisse des Dépôts et Consignations après HEC, pour l’esprit de service public. Concernant mes capacités de leader, j’ai mis en avant mon expérience de metteur en scène pour une troupe de théâtre. »

Inès, diplômée en 2011 d’un Master en Civil Engineering du MIT : mon projet a donné une vraie cohérence à ma candidature
« Je pense que mon côté interdisciplinaire – école d’architecture et cours du soir en ingénierie au CNA M – correspondait à l’esprit MIT. Je suis allée sur place et j’ai repéré les laboratoires et cours qui correspondaient parfaitement à mon projet. Celui-ci mêlant design et technologie solaire, a donné une vraie cohérence à ma candidature. »

 

Pourquoi ces écoles font briller les yeux des Français ?

IVY LEAGUE, STANFORD, YALE, OXBRIDGE, POURQUOI CES UNIVERSITÉS DE PRESTIGE FONT-ELLES BRILLER LES YEUX DES JEUNES TALENTS FRANÇAIS ?

 

Plus d’informations

 

Le centre Education USA de la commission franco-américaine d’échanges universitaires et culturels
Des conseillères répondent à vos questions par téléphone (service gratuit hors coût de communication) où vous reçoivent en consultation individuelle sur rendez- vous (service payant) pour vous conseiller dans toutes vos démarches depuis la recherche de l’université jusqu’à la relecture de votre dossier de candidature. Le centre publie également des guides de candidature avec des modèles de dossiers. (www.fulbright-france.org)

GB

La rentrée des écoles d’ingénieurs se dessine – Le point de la Cdefi

A quoi va ressembler la rentrée 2020 dans les écoles d’ingénieurs ? Après deux mois de mobilisation des établissements et de leurs communautés, la Conférence des Directeurs des Ecoles Françaises d’Ingénieurs (CDEFI) est revenu le 20 mai 2020 sur la gestion de la crise du Covid-19 par ses écoles membres. Elle lève le voile sur les actions qui seront mises en place dans les prochains mois.

L’American Business School of Paris sur tous les fronts pour préparer la rentrée 2020

Comment la plus américaine des business schools de France fait-elle face à la crise du Covid-19 ? Alors qu’elle accueille chaque année 80 % d’étudiants étrangers, quel plan d’attaque met-elle en place pour préparer la rentrée ? L’éclairage de son directeur Fady Fadel.

Rennes School of Business lance sa mini web-série humoristique « Lockdown with Rennes SB »

Ces dernières semaines, Rennes School of Business a produit et diffusé en interne une mini web-série humoristique sur la mise en oeuvre des cours en ligne, du télétravail ou encore des examens à distance. Les quatre premiers épisodes sont désormais disponibles publiquement sur les réseaux sociaux de l’école.

L’American Business School of Paris dans les startings block avec la création de son Bachelor in Sports Management

L’American Business School of Paris, école du Groupe IGS, lance un Bachelor in Sports Management en septembre 2020.
Qui n’a pas rêvé d’allier la passion du sport à ses études ? L’American Business School of Paris, école de commerce et management international, propose à ses futurs étudiants sportifs de faire de leur passion, un métier d’avenir proche.

ICN BS : la 14e business school française triple couronnée fait face à la crise

ICN Business School vient tout juste de décrocher l’accréditation AACSB et devient ainsi la 14e école de management française triple couronnée. L’occasion pour sa directrice Florence Legros de revenir sur les atouts de l’établissement et sur son plan...

Excelia Group se mobilise pour l’apprentissage

Ce 1er avril a marqué la rentrée de la première promotion d’apprentis du tout nouveau Centre de Formation des Apprentis (CFA) d’Excelia Group. Marquée par le contexte inédit de crise sanitaire, cette rentrée s’est effectuée en 100% distanciel. Les écoles du groupe ont aussi assuré la continuité pédagogique à l’ensemble de leurs alternants. Avec le dévéloppement de ce CFA, Excelia Group ouvre la totalité des formations de ses écoles à l’apprentissage. Ses équipes sont fortement mobilisées pour renforcer le lien avec les parties prenantes de l’alternance : apprenants actuels et futurs, entreprises, financeurs. Une démarche qui contribue à projeter chacunes d’entre elles dans une dynamique positive et nécessaire.

[Episode 2] Grandes écoles : elles sont solidaires

Pendant la crise sanitaire, les grandes écoles françaises n’ont pas hésité à mettre en place des projets solidaires pour apporter leur aide aux étudiants, personnels soignants et entreprises.

Excelia Group consolide le déploiement de ses programmes à Tours

Un an après l’implantation de son Master Grande École à Tours, Excelia Group poursuit le déploiement de ses programmes sur son site du Val de Loire. Il répond à la volonté des acteurs du territoire de renouer avec le haut niveau de formation qu’assure une institution membre de la Conférence des Grandes Écoles. L’année académique 2020-2021 verra ainsi les programmes suivants dispensés à Tours : le Bachelor Business de La Rochelle Business School et les programmes Bachelor et MSc de La Rochelle Tourism & Hospitality School. Le Master Grande Ecole y sera également proposé dans son intégralité. Excelia Group a pour objectif d’accueillir plus de 1200 étudiants à l’horizon 2025 pour l’ensemble de ses programmes.

La Rochelle Business School s’associe à l’ISIT pour implanter son programme BBA international à Paris

A compter de la rentrée prochaine, le Bachelor in Business Administration (BBA) Inter-national de La Rochelle Business School – Excelia Group s’implante à Paris. Cette ou-verture de programme s’appuie sur un partenariat avec l’ISIT Paris- Institut de mana-gement et de communication interculturels, dont la convention a fait l’objet d’une e-signature -contexte oblige-, ce 27 avril. La complémentarité des expertises des deux Grandes écoles fournira une approche interculturelle et multilingue de très haut niveau à ce programme déjà doté d’une reconnaissance et d’une dimension internationale fortes. Le BBA de La Rochelle Business School – Excelia Group sera dispensé sur les campus de l’ISIT à Paris et Arcueil.

COVID-19 – Comment Grenoble Ecole de Management prépare le monde d’après

A quelques jours du début du déconfinement, Grenoble Ecole de Management (GEM) a présenté le 7 mai 2020 ses objectifs et axes stratégiques pour affronter « l’après ». Concours, admissions, rentrée 2020 et objectifs long terme, retour sur les plans d’action...