Créé en 1992, le parcours Management Logistique et Ingénierie de la Supply Chain forme des cadres de haut niveau, capables de maîtriser l’ensemble des activités de la Supply Chain.

 

La force de la formation repose notamment sur la pédagogie, qui, avec 85 % d’intervenants professionnels, permet « un parfait équilibre entre la stratégie et l’opérationnel, entre le management et l’ingénierie », souligne Richard Szalkiewicz, fondateur et directeur du master. Enseigné à la Faculté des Sciences Économiques et Sociales de l’Université de Lille, le master se classe parmi les meilleures formations orientées vers la stratégie Supply Chain de l’entreprise. Cette dernière a d’ailleurs obtenu la note maximale A+ par le Ministère de la Recherche et de l’Enseignement Supérieur pour l’excellente insertion professionnelle des étudiants l’ayant suivie et le niveau de professionnalisation de son contenu.

Une formation professionnalisante

Cette formation s’étend sur une durée de 12 mois et comporte 455 heures de cours répartis en neufs modules d’enseignement. Elle peut être effectuée soit en formation initiale, avec un stage de fin d’année de 6 mois, soit en alternance, via laquelle les étudiants intègreront une entreprise ou une structure de leur choix par l’intermédiaire d’un contrat de professionnalisation, durant toute la durée de l’année universitaire. En 2019, près de 60 % des étudiants ont choisi la formule en alternance et ont été en contrat de professionnalisation durant la formation.

Au premier semestre, les étudiants en alternance sont deux jours et demi par semaine en entreprise, ce qui leur permet d’acquérir une expérience professionnelle significative, pendant que ceux en formation initiale développent leurs compétences au sein de groupes de projets collectifs avant d’effectuer leur stage de 6 mois.

Les étudiants en formation initiale participent ainsi durant les premiers mois de l’année universitaire à la vie du Master mais surtout à la création de lien entre cette formation et les entreprises via diverses activités pour permettre une meilleure insertion professionnelle des étudiants. Le stage de fin d’études est pour l’ensemble d’entre eux l’aboutissement de la formation par
excellence et un véritable tremplin pour l’emploi.

Les cours

Ce master propose une combinaison de cours techniques comme de la Gestion de Production, et d’enseignements plus généraux comme le Droit ou encore la Gestion des Transports. Une colonne vertébrale à laquelle viennent se greffer des enseignements spécifiques comme une formation aux différents systèmes d’information (WMS, TMS, ERP, etc.).

Pour accompagner ce contenu, tous les ans des visites d’entreprises sont également programmées pour permettre aux étudiants de découvrir des plateformes, des entrepôts et des usines dans des secteurs d’activité divers. Parmi les visites, la formation compte par exemple l’entrepôt Amazon, l’usine Toyota, le Port de Dunkerque, et bien d’autres !

Les étudiants du Master visitent un entrepôt d’Amazon.

Et l’insertion professionnelle ?

Le temps moyen de recherche d’emploi de cette formation est de trois mois après l’obtention de leur diplôme pour un salaire de début de carrière de 30 000 euros à des postes de cadre tels que directeur de la Supply Chain, Responsable Logistique ou de Production, Chef de Projet ou encore Consultant.

Témoignages

Grégory Depiere, ancien éléve diplômé en 1996, désormais Directeur d’Offres chez RATPDev et DG d’une filiale Transdev avant cela, est passé par 6 secteurs différents et a vu son salaire multiplié par 7 en 20 ans. Il conseille fortement le master MLISC pour la « bonne pédagogie du corps enseignant et la compétence opérationnelle. » 

Julien Mastroianni, promotion de 2008, désormais Supply Chain Manager chez ADM-SIO, défini l’alternance MLISC comme « les bases essentielles au métier de logisticien ! la formule de l’alternance est à mon sens le meilleur moyen de mettre en pratique toutes les théories enseignées. On ne perd pas de temps en étant directement impliqué dans la vie d’une entreprise,
on est autonomes et réactifs. » 

Madeley Becerra, ancienne élève en Formation Initiale en 2015, actuellement Contract Manager prestations logistiques chez Alloga France, en passant par l’entreprise La Redoute comme chef de projet Supply Chain, témoigne : « le master est très riche en matière de la supply chain est très proche à la réalité de la logistique actuelle et du marché d’emploi. Lors ce master, les différents projets et sujets m’ont apporté des outils à réussir notamment mon stage… le travail en équipe (gestion de projet) c’est presque le quotidien de la logistique, réaliser plus de projets et études de cas que des examens, visiter des entrepôts et des usines de production, cela permet aux étudiants de donner la visibilité de la réalité du marché d’emploi et des éventuelles
opportunités. » 

>> Plus d’infos sur le site

Promotion 2020 du Master MLISC.

Quelques anciens

Yasser Balawi, Directeur Achats chez Groupe Sodiaal International (promotion 1994).
Caroline Glinec, Chef de projet logistique chez Renault (promotion 2008).
Ludovic Facompré, Directeur des Systèmes d’Information du groupe RAVE (promotion 2000).
Trottin Xavier, Supply Chain Manager chez Europe Channel (promotion 1994).
Alex Nixon, Directeur Logistique Amérique du Nord du même (promotion 2007).
Targosz Igor, Ingénieur optimisation coûts produits (VA/VE) chez Leoni Wiring Systems France (promotion 2015).
Wang Wei, PDG du groupe CETTEC (promotion 2007).
Virginie Huré Lauréat, elle vient de créer sa société de conseil en Supply Chain & Logistique (promotion de 2000)