POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Marque employeur, développement durable et RSE : nouvel axe de recrutement ?

Marque employeur, développement durable et RSE : nouvel axe de recrutement ?
crédits PULV

La forte sensibilité aux enjeux de développement durable de plusieurs parties prenantes, notamment des jeunes diplômés et des salariés de la nouvelle génération pousse aujourd’hui les entreprises à revoir complètement leur conception de la marque employeur. Elles attirent les talents conscients des enjeux de développement durable et de responsabilité sociale. Leur attachement organisationnel sera donc une valeur ajoutée sur le long terme et potentiellement source de productivité et d’innovation pour l’entreprise. Et si ça payait bien de se mettre au vert ?

 

Selon une enquête Boston Consulting Group, 85 % des Français considèrent que les entreprises doivent activement participer à la construction d’une société plus durable et écologique.

 

La marque employeur face aux enjeux développement durable : recherche sens désespérément

La hausse de la sensibilité des jeunes actifs aux enjeux de développement durable n’a pas laissé de répit aux entreprises. Aujourd’hui, le salaire en tant que simple incitation monétaire répondant à des motivations extrinsèques se heurte à un mur de forte conscience des jeunes actifs vis-à-vis des enjeux du développement durable et de la responsabilité sociale.

Les jeunes actifs sont à la recherche d’aventures professionnelles qui vont au-delà du « mainstream job » dont le seul gain est un gain monétaire. La recherche d’entreprises  dont la culture s’articule autour des principes de développement durable et de responsabilité sociale, est devenu le mantra de nombreux jeunes sur le marché du travail.

 

La marque employeur a dû ainsi s’adapter en faisant du développement durable un atout pour attirer les meilleurs talents. Plusieurs études montrent que les jeunes employés font un arbitrage entre le salaire et la culture voire les valeurs de l’entreprise avant de se décider. Ils prêtent également une attention particulière aux promesses faites par la marque employeur.

 

La marque employeur « Green » comme source de valeur ajoutée

Les entreprises dont la marque employeur s’implique dans le développement durable et la responsabilité sociale doivent tenir leurs engagements.  La conscience environnementale et sociale des salariés ne s’évapore pas une fois les portes de l’entreprise franchies. Au contraire, ces salariés s’impliquent davantage dans le développement de ces stratégies autour de ces thèmes au sein de leurs organisations.

Et pour les salariés ?

Au-delà de l’attractivité qu’une marque employeur « durable » et « verte » peut avoir sur les talents visés par les entreprises, ses effets positifs vont au-delà de ces aspects. Ils impactent et génèrent des transformations au sein de l’organisation ainsi que pour les salariés.
Par exemple, une marque employeur responsable et durable met le capital humain au centre de ses préoccupations. Elle redonne au sens au travail par la mise en place de projets « green » impliqués dans des causes qui leur tiennent à cœur, favorisant leur sentiment d’appartenance tout comme leur engagement.

Ces effets donnent naissance à des profils de salariés bien plus productifs, qui deviendront eux-mêmes des ambassadeurs de cette marque employeur à travers des mécanismes de communications formels mais aussi informels comme le bouche-à-oreille.

 

A lire aussi l’engagement des PME en RSE

 

La marque employeur et l’attente du marché de travail

Même si développement durable et marque employeur semblent avoir des démarches distinctes, elles s’alignent toutefois sur les attentes du marché de travail au sein duquel les demandeurs sont conscients des impacts des activités des entreprises sur l’environnement et la société.

La marque employeur s’enquiert à développer une image et une notoriété en phase avec une amélioration constante de ses process de recrutement notamment.

Le  recrutement doit tenir compte du fait que l’image du capitalisme a basculé d’une vision simpliste et traditionnelle à une vision responsable et durable.

 

L’auteur est Ouiam Kaddouri

Enseignante-Chercheur

École de Management Leonard de Vinci

 

 

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

créativité en ligne

Stimuler la créativité en ligne – Les leçons de la pandémie

Les cours en ligne peuvent-ils intensifier la pensée créative ? En raison de la crise du Covid-19, les cours ont été forcés en ligne. Mais comment garder vivante l’interaction entre les étudiants et faire naître la créativité ? À leur grande surprise, les étudiants ont stimulé leur créativité dans l’environnement protecteur des salles de réunion en ligne, loin du regard de leur professeur.

Lire la suite »

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter