Communiqué de presse :

 

Lutte contre les Violences Sexuelles et Sexistes, un combat prioritaire pour l’EM Normandie. Les témoignages des étudiants sur les violences sexuelles et sexistes subis pendant leur scolarité sont toujours plus nombreux et glaçants. Il est de la responsabilité des établissements de lutter contre ce fléau avec de la prévention, des actions et des sanctions. L’EM Normandie tient à former des managers responsables de leurs actes. L’école s’attèle avec force et efficacité à ce combat depuis 2018. La Business School engage toute sa communauté et se dote de moyens conséquents avec un dispositif dédié. Les victimes sont prises en charge et tout signalement est instruit puis suivi de sanctions dissuasives.

 

 

Une prise de conscience suivie d’effets

 

Comme toutes les organisations, les Grandes Ecoles doivent être à la hauteur de l’enjeu de l’égalité entre les femmes et les hommes. Les Business Schools doivent être des lieux sécurisants. Cela nécessite notamment de lutter avec force et efficacité contre les violences sexuelles et sexistes, et de mettre en place tous les moyens liés à cette question essentielle. Même si la plupart des VSS ont lieu à l’extérieur des établissements, il est capital de responsabiliser les étudiants et de les protéger. Ayant pris conscience de cette problématique, l’EM Normandie a, dès 2018, mobilisé son service Equilibre et Inclusion, déjà très impliqué dans le traitement des signalements de VSS, harcèlements ou discriminations, pour se doter des moyens nécessaires, aidé par Sabrina Tanquerel, Enseignante-Chercheure et référente Egalité Femme-Homme.

 

L’école est signataire de la convention régionale 2020-2024 pour l’égalité entre les filles et les garçons dans le système éducatif normand et membre active et pilote de la Commission Diversité de la CGE (Conférence des Grandes Ecoles), ainsi que du groupe Santé et Prévention de CHEERS, association havraise des établissements d’enseignement supérieur. L’EM Normandie est également partenaire du dispositif Wi-Filles, de la Fondation Agir Contre l’Exclusion Normandie (FACE).

 

 

Lutte contre les Violences Sexuelles et Sexistes à l’EM Normandie : sensibiliser avant tout

 

Prévention (sensibilisation, formation, information), protection des victimes et sanction des agresseurs sont au cœur du dispositif. Il prend la forme de la création d’une cellule mixte (étudiants et collaborateurs) dédiée aux violences sexuelles et sexistes et au harcèlement.

Parce qu’avec les jeunes, il convient de dire les choses sans avoir peur de choquer ou de heurter les susceptibilités, que la prévention sexuelle doit être l’affaire de tous, l’EM Normandie s’adjoint les conseils de professionnels reconnus et appréciés. Afin de former des étudiantes et étudiants-relais, et sensibiliser une large partie de la communauté étudiante, dans un discours de vérité, l’EM Normandie s’est associée avec Safe Campus, Egalité à la Page et En Avant Toute(s).

Et pour que le lien ne soit jamais rompu, la mise à disposition de la plateforme STOP HARCELEMENT en partenariat avec la solution d’alerte digitale Signalement.net favorise la prise de contact anonyme. Sur les campus, le « Violentomètre », outil de prévention contre les violences faites aux jeunes femmes, est mis à disposition dans les espaces d’affichage.

Sur les campus, les étudiants ambassadeurs « relais » et les membres des associations sont formés afin de repérer et éviter les comportements à risques notamment dans les cadres de weekends d’intégration et des soirées. Toutes les associations ont signé la charte « 10 engagements EMiens contre le harcèlement et les discriminations » élaborée en 2020 et des associations étudiantes comme Equal à Caen ou Red Queens à Paris ont fait de l’égalité Homme/ Femme leur cheval de bataille.

Cette cellule a également pour mission de veiller aux dérives signalées par les étudiants en stage ou en alternance dans les entreprises. Le rôle de l’école est de soutenir l’étudiante ou étudiant en difficulté, en échangeant avec la direction des ressources humaines de leur entreprise d’accueil si besoin.

 

 

Et des sanctions

 

L’école a pris l’engagement ferme de n’étouffer aucune affaire. Des sanctions tombent à chaque fois qu’un cas est avéré : les fautifs doivent savoir qu’aucune impunité ne leur sera accordée. Les sanctions (de l’avertissement à l’exclusion) sont définies au cas par cas. Chaque signalement / alerte fait l’objet d’une instruction stricte et sérieuse. Selon les faits probants et caractérisés, une procédure disciplinaire est systématiquement engagée et l’EM Normandie peut également saisir les instances judiciaires en son nom selon la nature et la gravité des faits (en soutien d’une action émanant de la victime, ou en parallèle).

 

« La lutte contre les violences sexuelles et sexistes est un combat de chaque instant que nous menons depuis plusieurs années. Nous avons pour mission de former des managers responsables et donc garants de leurs actes. La prévention, la sensibilisation, l’écoute et la sanction sont au cœur du dispositif pour tous nos étudiants et nos collaborateurs. Tous concernés et tous (in)formés. Nous sommes intransigeants sur les dérives et encourageons toutes les parties prenantes à faire évoluer les comportement s », explique Elian Pilvin, Directeur Général de l’EM Normandie.

 

 

 

 

A lire aussi :

EM Normandie lance le double-diplôme Programme Grande École/ MSc (mondedesgrandesecoles.fr)