POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Lille, Lyon, Rennes, Marseille, Bordeaux : que la force des universités en régions soit avec vous !

Universités en régions
AdobeStock

Il n’y a pas que Paris dans la vie. Aux quatre coins de la France, des universités à la pointe forment celles et ceux qui seront, à leur tour, à la pointe de l’innovation et de la recherche au sein des structures les plus créatives, en France comme à l’international. Toutes les pépites des universités en régions se trouvent ici.

63 % des étudiants dans l’enseignement supérieur choisissent une des 74 universités françaises, soit plus d’un 1,6 millions d’étudiants selon les chiffres de France Universités. Parmi elles, Lille, Lyon, Rennes, Marseille et Bordeaux font partie des 15 meilleures villes étudiantes selon le classement 2021-2022 de l’Etudiant. Et la formation délivrée dans les universités contribue bien sûr à ces performances. Tour d’horizon.

Université de Lille : en plein renouveau

Du nouveau du monde universitaire lillois ! Créé le 1er janvier 2022, le nouvel établissement Université de Lille réunit facultés, instituts, UFR, écoles et établissements composantes (ENSAIT, ENSAPL, ESJ Lille, Sciences Po Lille), tous acteurs clés de l’enseignement supérieur, de la recherche et de l’innovation du territoire. Leur ambition ? Se classer parmi les meilleurs établissements européens d’ici 10 ans et s’illustrer comme un acteur majeur du renouveau de leur territoire. Parmi les éléments constitutifs de la réussite de ce processus de transformation en profondeur : le label initiatives Science innovation territoire économie (I-site) obtenu par l’université en 2017. Aujourd’hui l’université aborde par sa recherche les transitions majeures du 21e siècle à travers quatre hubs de recherche et de formation interdisciplinaires : Santé de précision, Science pour la planète en mutation, Monde numérique au service de l’humain et Cultures, sociétés et pratiques en mutation. Au carrefour du Nord-Ouest de l’Europe, l’université met aussi le cap à l’international via, entre autres, l’Interrégional Internationalisation Initiative mise en place avec l’Université de Gand, KU Leuven et l’Université du Kent.

Lyon, le second pôle scientifique français

11 établissements membres, 24 établissements associés, 800 thèses soutenues en 2021, 17 écoles doctorales, 177 laboratoires, 11 laboratoires d’excellence, 4 700 doctorants et 6 800 enseignants-chercheurs, deux Prix Nobel de chimie, une Médaille Fields : rien d’étonnant à ce que le monde universitaire lyonnais soit distingué dans la grande majorité des palmarès d’établissements d’enseignement supérieur. Et ce dans toutes les disciplines ! Ses cinq grands axes scientifiques ? Biosanté, humanités, chimie, ingénierie et numérique. Fervente défenseure d’une recherche d’excellence, n’oublie pas de renforcer l’entrepreneuriat et l’innovation sur son territoire. Elle développe d’ailleurs plusieurs programmes en ce sens :  le PEPITE Beelys, pour accompagner les étudiants dans leur projet de création ou de reprise d’entreprise, la Fabrique de l’Innovation, pour mettre les talents de l’université au service du développement des start-ups et entreprises locales, ou encore la SATT PULSALYS, pour valoriser les résultats de sa recherche et favoriser son transfert vers le monde socioéconomique.

Partez à la conquête de l’Ouest en rejoignant les universités de Rennes

La capitale bretonne compte deux universités : Rennes 1 et Rennes 2. La première est notamment reconnue par le classement de Shanghai comme l’une des meilleures universités au monde en matière de recherche. Elle figure également dans le Top 100 des universités les plus innovantes en Europe, selon le classement Reuters. Ses domaines d’excellence ? La santé, les sciences, l’ingénierie et la technologie, le droit, l’économie-gestion et la philosophie. Quant à Rennes 2, l’université est le plus important centre de recherche et d’enseignement supérieur en arts, lettres, langues, sciences humaines et sociales de l’Ouest de la France. Parmi ses autres unités de formation et de recherche : la communication ainsi que les sciences et techniques des activités physiques et sportives.

Marseille : bienvenue dans la plus grande université francophone pluridisciplinaire

Top 4 des meilleures universités françaises du classement de Shanghai pour Aix-Marseille Université (AMU) ! Avec cinq grands campus rénovés, 58 sites sur quatre départements, elle est aussi la première université française par la taille et un pôle de renommée internationale, servi par sa communauté de 100 000 alumni de toutes nationalités. Reconnue comme la plus grande université francophone pluridisciplinaire, AMU est présente sur neuf villes réparties dans quatre départements. Université de recherche intensive, elle se distingue aussi pour son engagement pour le DD&RS. La preuve : elle est distinguée comme la première université française et la 20e université mondiale (+ 23 places par rapport à 2019) au classement international Times Higher Education University Impact ranking 2020. Université engagée, AMU n’hésite pas à récompenser l’engagement de ses étudiants (dans la culture, le sport, le développement durable, l’égalité FH, la lutte contre les discriminations, l’entrepreneuriat…)  avec une bonification pédagogique de 0.5 points.

Bordeaux : l’université en mode glocal

Classée parmi les 11 meilleures universités françaises pour la qualité de l’enseignement et de la recherche, l’université de Bordeaux est reconnue pour l’excellence et la pluridisciplinarité de sa formation et de sa recherche au niveau international. Elle a ainsi intégré en 2019 le Top 100 mondial et le Top 25 européen des universités les plus innovantes et s’illustre comme la 1ère université française en nombre de brevets déposés chaque année. Un succès qu’elle conjugue en mode glocal. Elle s’appuie en effet sur le dynamisme de son écosystème local aéronautique, espace, chimie, santé, informatique, optique / laser, foresterie, vin etc. Un écosystème avec lequel elle souhaite optimiser es connexions. Notamment grâce à The hub, un outil de mise en relation inédit sur un campus français. Sa raison d’être ? Permettre aux entreprises, collectivités et citoyens d’accéder aux principales ressources de l’université, de créer un projet et d’y associer les ressources sélectionnées. Son ouverture au public est prévue à l’automne 2022.

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter