A la tête de MINES ParisTech depuis 2016, Vincent Laflèche nous raconte sa rencontre avec l’école d’ingénieurs. Pourquoi il est fier d’en être le directeur, ses projets, les cours qu’il adorerait suivre s’il était encore étudiant, il nous dit tout.

 

Mon histoire avec MINES ParisTech

Ingénieur au corps des Mines, mon histoire avec MINES ParisTech a commencé sur les bancs de l’école. Et les liens ne se sont jamais distendus depuis. Que ce soit dans mes relations amicales avec les alumni ou dans ma carrière. Par exemple, lorsque j’étais directeur du BRGM, nous montions régulièrement des projets avec les centres de recherche de l’école.

Comment je suis devenu directeur

Je me faisais des MINES ParisTech et du poste de directeur une image tellement incroyable que je n’aurais sans doute jamais postulé spontanément. Mais le président du BRGM que j’étais a été sollicité pour candidater, alors je me suis lancé. C’est aujourd’hui une grande fierté d’être à la tête d’une école qui accueille des étudiants d’une telle qualité et d’un tel dynamisme. Une école dotée d’un réseau d’alumni aussi fidèles, que disponibles et engagés, tant par les fonds que par le temps qu’ils nous accordent. Sans oublier les enseignants-chercheurs particulièrement impliqués et dynamiques.

#Ouverture

L’ouverture et la solidarité, voilà ce qui caractérise MINES ParisTech. Des valeurs directement issues du monde de la mine et parfaitement alignées avec notre mission : former des scientifiques et des managers citoyens. Preuve en est, nous sommes la grande école d’ingénieurs qui a le plus fort taux d’implication dans les Cordées de la Réussite.

Engagés pour la Cité

Dans cette même dynamique, nous venons de revoir le cycle ingénieur civil, dans lequel nous insufflons les bases du développement durable et de la transition énergétique dès le premier semestre. Un engagement qui me rend fier et qui est plébiscité par les jeunes qui nous rejoignent, notamment en admission sur titre après entretien de motivation. Notre positionnement sur la transition énergétique est régulièrement cité comme critère numéro 1 de choix pour notre école.

Un grand projet pour 2020 

Nous travaillons avec PSL sur Grand Quartz : un projet d’agrandissement et de rénovation de notre site Boulevard St Michel. Car si nos bâtiments étaient parfaits pour le 18e siècle, il est temps de les faire entrer dans le 21e siècle ! En parallèle, nous allons construire un ensemble immobilier à Satory afin de regrouper trois de nos laboratoires de recherche d’excellence en 2023. Mais attention aux injonctions contraires. Si les attentes vis-à-vis de l’école sont très fortes, si on nous fait confiance, l’évolution des budgets votés par l’Etat n’est pas toujours à la hauteur.

Les cours que j’adorerais suivre

Je suis parfois un peu jaloux du bagage de nos élèves sur des sujets d’actualité auxquels nous n’avons pas été formés ! Alors je repasserais bien au stand du développement durable. Car malgré mes 20 ans d’expérience dans l’environnement, j’ai encore des choses à apprendre sur la biodiversité et le changement climatique. Je serais aussi candidat à de la formation continue dans le traitement massif des données.

 Un moment iconique de la vie à MINES ParisTech 

Le « jour des déménageurs » ! Nos étudiants qui habitent loin ont la possibilité d’être logés à la Maison des Mines et des Ponts à deux pas du campus. Quelques jours avant la rentrée, nous les voyons arriver  avec leurs valises et leurs parents qui ont tellement fait de recherches sur l’école qu’ils nous posent des questions d’experts !

Mon souhait pour demain 

Que nos scientifiques éclairent plus les débats de société. Qu’ils insufflent de la science dans les échanges publics sur des sujets centraux : changement climatique ou place de l’IA dans la santé par exemple.

Mon lieu préféré sur le campus

La cafétéria, où je passe au moins une fois par jour. Un lieu de rencontre entre étudiants, enseignants, chercheurs et alumni de passage… Nous manquons encore un peu d’espaces de travail collaboratifs et il s’y passe beaucoup de choses !

Mon message aux élèves

Osez et pensez à vous faire plaisir.

Et aux alumni 

Merci ! Et continuez à être aussi impliqués et à répondre présent.

« On vous a formés pour répondre aux bonnes questions, il nous reste à former vos chefs pour qu’ils vous les posent ! »

Touchez du doigt votre rêve avec Acrelec !

Cette société Française qui mise sur l’expérience client a inventé les bornes de commande dans la restauration rapide explique Ira Prifti, Chief Strategy Officer d’Acrelec.

Avec APICIL, osez prendre le lead sur votre avenir !

Salariées du groupe APICIL, Marie-Christine Eudes, directrice Innovation & Services et Marie-Eve Saint-Cierge Lovy, directrice marketing participent chaque jour à plus d’égalité femmes/hommes dans leur entreprise

FashionCube : la mode d’après

FashionCube est un écosystème qui abrite sept marques d’habillement : Pimkie, Jules, Brice, Bizzbee, Orsay, Grain de Malice et RougeGorge.

Avec Michaël Jeremiasz, le handicap monte au filet

Quadruple médaillé paralympique, le tennisman français Michaël Jeremiasz fait de l’inclusion son cheval de bataille. Rencontre avec un champion qui conjugue sensibilisation et action

Le grand témoin – Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées

« En 2020, l’accès à l’emploi reste un de nos plus grands combats ». Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des personnes handicapées revient sur les derniers engagements du gouvernement

C’est parti pour la 24e édition de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées

La 24e édition de la Semaine Européenne pour l’Emploi des Personnes Handicapées a lieu du 16 au 20 novembre 2020.

Entreprises : ce que les CentraleSupélec attendent de vous !

S’intéresser aux critères de choix des jeunes ingénieurs à l’heure où ils leur rejoignent leur premier employeur est d’autant plus intéressant que la question n’est généralement pas pour eux de trouver un travail, mais plutôt de dénicher LE poste idéal

Le digital au coeur de l’enseignement de CentraleSupélec

Parce que le digital est devenu le sang même qui irrigue nos sociétés, qui les transforme au quotidien et nourrit les plus belles avancées de l’odyssée humaine, CentraleSupélec l’a mis au cœur même de son enseignement.

Voltalia éclaire vos vies

Fondé en 2005, Voltalia est un producteur indépendant d’électricité à partir d’énergies renouvelables : éolien, solaire, hydraulique et biomasse.

Venez massifier l’énergie solaire avec GreenYellow !

Ingénieur fan des énergies renouvelables ? Suivez les conseils d’Otmane Hajji (CentraleSupélec 03), Président de GreenYellow pour devenir un pro de l’énergie verte.