Communiqué de presse :

Face à la crise sanitaire liée à la propagation du Coronavirus en France et à l’étranger, le groupe Galileo Global Education a mis en place des dispositifs exceptionnels afin de palier la fermeture de ses campus jusqu’à la fin des confinements établis par les différents gouvernements.

 

25 000 étudiants ont suivi 1000 cours en ligne par jour en France depuis le 16 mars

 

Une continuité pédagogique assurée

Regroupant 42 écoles de référence à travers 13 pays du monde, les enjeux de Galileo Global Education sont nombreux afin de permettre à ses 110 000 étudiants de rester connectés et de poursuivre leur apprentissage.

Connectés, ils le sont. Le groupe a mis en place une solution 100% digitale en proposant des cours à distance à travers la plateforme Blackboard Collaborate. Cette solution de conférence web avait déjà été utilisée par les écoles du groupe durant la grève nationale des transports et les retours des utilisateurs (étudiants et corps enseignant) étaient très positifs.

Ainsi, pour les écoles basées en France, depuis le 16 mars 2020, plus de 1000 cours ont lieu en ligne chaque jour, rassemblant les 25 000 étudiants français. Auxquels s’ajoutent les 22 000 étudiants déjà en ligne de Studi, délivrant des formations certifiantes purement en ligne. Jamais il n’y eu autant de connexions simultanées.

Galileo Global Education utilise également la plateforme Zoom en Chine et Teams dans plusieurs autres pays. Grâce à ces solutions digitales, c’est plus de 2000 cours qui sont donnés chaque jour dans le monde ; certaines sessions sont d’ailleurs suivies par 200 personnes quand la moyenne est à 30. Toujours dans l’objectif d’accompagner les étudiants durant cette période inédite, 1000 licences Adobe ont été ouvertes pour leur permettre de suivre les cours d’art et de création.

« La situation nous pousse tous à innover : des cours que l’on pensait impossible à distance sont finalement mis en place. Les idées fusent pour imaginer la continuité des cours sans dégrader la qualité d’enseignement. Certains réclament un peu de temps d’adaptation pour passer du présentiel au distanciel mais nous mettons un point d’honneur à programmer les cours dès que possible (mises en pratique en design, couture, maquillage, etc.) ; et même dans ces cas précis, nous trouvons des solutions pour former nos étudiants à distance autant que possible. L’inventivité est au rendez-vous. L’éducation ne peut pas s’arrêter et elle ne s’arrêtera pas » explique Marc-François Mignot-Mahon, président de Galileo Global Education.

Depuis maintenant 3 semaines, une cellule de crise permanente a été mise en place au sein du groupe afin d’assurer entre autres le suivi sanitaire des étudiants et des collaborateurs, la continuité pédagogique, le fonctionnement informatique et digital (distribution de matériel informatique) et le fonctionnement global du réseau (ressources humaines, sécurité, administratif, etc.).

 

Une adaptabilité à toute épreuve

Les équipes sont unies et les étudiants sont bienveillants. Malgré une situation exceptionnelle et déstabilisante, il y a un réel engagement pour limiter au maximum les préjudices. Une enseignante de l’ESG Bordeaux explique d’ailleurs que « la bonne humeur et le sérieux avec lequel les étudiants ont appréhendé l’exercice dans le contexte actuel nous donne des ailes ! ». Une autre témoigne : « Lundi, nous avons basculé 100% de nos cours à distance et le retour est extraordinaire : engagement des étudiants, interaction, prise de notes, discipline dans les échanges, collaboration, etc. bref, un véritable succès pour nous et la satisfaction d’avoir une équipe de formateurs extrêmement impliqués et moteurs dans l’éducation française ».