Sur le campus d’ESCP Business School, il se passe quelque chose tous les jours… ou presque ! Et ça, c’est grâce à des associations stars, connues et reconnues, engagées et impliquées, toujours prêtes à pimper la vie des étudiants et des autres. Tour d’horizon des plus incontournables.

 

#Communauté #Solidarité #Talent

The place to be : le couloir des associations
Dans les sous-sols du bâtiment parisien classé monument historique, se cachent des couleurs et des graffs exceptionnels made in ESCP dans le couloir des associations. C’est le projet de trois associations, Underscep, Grafitterie et Labolic, qui ont invité des artistes street art à venir personnaliser les murs des locaux d’assos. Photo à l’appui.

Les raisins de l’anniversaire
Pour ses 200 ans, ESCP Business School s’est offert une cuvée spéciale Bicentenaire. Et c’est avec l’aide de l’association Oenocratia que le projet a été rendu possible. Les étudiants aux palais fins ont sélectionné pour les invités un vin des plus savoureux, dont une dégustation était offerte lors de la célébration du 26 novembre 2019. Un beau cadeau d’anniversaire !

Le projet étudiant à suivre

The Women Tour : un projet de femmes pour les femmes !
Découvrez le projet original et féminin de Mathilde Perruchot et Loïs Goddet, toutes deux étudiantes à l’ESCP. Elles se lancent dans une incroyable aventure pour soutenir et promouvoir l’éducation et l’entrepreneuriat des femmes dans le monde via deux leviers : les dons et le microcrédit. Elles partiront donc 6 mois (à partir de janvier 2020) à la rencontre d’entrepreneuses et d’associations qui soutiennent l’éducation des femmes sur trois continents, l’Afrique, l’Amérique du Sud et l’Asie. Au total : une quinzaine de pays. Leur but ? Lever le voile sur ces femmes dont on parle peu et participer à leur émancipation et leur empowerment. Pendant leur voyage, elles intervieweront des locaux, échangeront différents points de vue sur des thématiques féminines contemporaines diverses et publieront articles, vidéos et analyses sur leurs découvertes ! Pour les soutenir, RDV sur thewomentour.com.

 

Solidarité France-Népal fête ses 25 ans

Créée en 1995, Solidarité France-Népal (SNF) c’est chaque année environ 30 étudiants volontaires, plus de 15 000 € récoltés et 5 missions solidaires d’infrastructures construites ou d’enseignements prodigués au Népal, dans la vallée de Katmandou et la région de Pokhara. Les bénévoles changent d’une année sur l’autre. Si bien que depuis sa création, SFN compte plus de 600 participants fiers de leur aventure ! Par Emmanuelle Genoud, Vice-Présidente

Être bénévole à SFN
A chaque édition, le nouveau cru de volontaires organise les missions de l’année, en relation avec Community Rural Development Society. L’ONG népalaise réalise des études terrain et définit avec eux les objectifs. « Pour nous, l’enjeu n’est pas seulement d’apporter de l’argent mais de favoriser un développement durable à l’échelle locale », affirme Antoine, Président de SFN. Cette année encore, l’association a organisé divers événements pour la collecte de fonds : vente de gâteaux, tombola, activités autour du thème du Népal sur le campus…

Rencontrer, donner, recevoir
Lutter par des actions locales contre la déscolarisation dans les villages de ce beau pays aux infrastructures minimes : l’asso s’y engage depuis 1995 avec motivation et les moyens apportés avec l’aide de ses partenaires. Sur place, dépaysement et échanges garantis : « Un déchirement de devoir repartir, mais un sentiment d’avoir été utile à ces gens d’une hospitalité rare » confie un participant.

Devenez partenaire de l’édition 2020
Sponsoriser le projet SFN 2020, c’est s’offrir une visibilité auprès des étudiants des 55 programmes du campus de Paris-République d’ESCP Business School, mais surtout garantir la pérennité de cette aventure solidaire et interculturelle. Alors n’hésitez pas à contacter l’asso par mail ou sur ses réseaux sociaux !

Mail : solidaritefrancenepal@gmail.com Instagram

 

Wintegreat au cœur de la capitale à l’ESCP Business School

« Accelerating people » : le leitmotiv de l’association résume son ambition. Créée en 2015 par deux élèves d’ESCP Business School, elle est aujourd’hui composée d’une équipe coordinatrice et d’équipes programmes sur les campus de grandes écoles. Par Marie Chaulier, Responsable Communauté

Le projet
Il s’agit de la mise en place d’un « programme tremplin » proposé à des réfugiés désireux d’évoluer au sein de la société française. Pour cela, Wintegreat leur offre une variété d’outils qu’ils sont à mêmes d’user pour parvenir à la consécration du projet professionnel qui leur est cher.

Le programme
Celui-ci est divisé en deux volets : les cours (Français, Anglais et Soft skills), auxquels les participants assistent pour acquérir les fondements linguistiques et culturels nécessaires à une employabilité en France et l’accompagnement : chacun est entouré d’un « mentor », d’un « coach » et d’un « buddy ».

Du sur-mesure
Au sein de l’association, le choix a été fait de ne pas parler de « réfugiés » mais de « participants », afin de souligner leur rôle d’acteurs autonomes. A ESCP Business School, 25 participants sont accueillis sur le campus chaque semestre. Au-delà des cours, trois « journées professionnalisantes » encadrées par un coach sont organisées. L’idée : développer des savoir-faire inconnus par diverses activités collectives (visites de musées, ateliers d’improvisation…).

Des bénévoles impliqués
Qu’ils soient en 1ère ou en 2ème année, tous les étudiants sont stimulés par l’envie d’aider au-delà des mots. L’investissement n’est pas individuel mais le résultat d’une entente collective. Les membres de l’équipe programme entrent aussi dans la « communauté Wintegreat » qui, au-delà des murs d’ESCP Business School, génère de sincères amitiés. « Wintegreat ne se limite pas à des cours : avec nos paroles, notre bienveillance, nous accompagnons le parcours d’un chemin au cours duquel leur confiance en eux évolue. » Amélia Le Part, directrice de Programme

Mail : escpeurope@wintegreat.org Facebook

Le Club Aviron organise ses premiers Eurowings

« A travers les difficultés vers les étoiles » : telle est la devise du club Aviron d’ESCP Business School ! Il fête cette année ses 65 ans, faisant de lui le plus vieux club d’aviron universitaire. Fort de son expérience, il forme chaque année près de 70 rameurs. Aujourd’hui, le club connait une véritable renaissance en lançant sa propre régate : ESCP Eurowing Regatta. Organisée sur le bassin des JO 2024, elle a rassemblé près de 220 rameurs en novembre 2019. RDV pour la prochaine édition en mars 2020. Par Antoine Réveillard, Vice-président

 

Yes Weglot ! Misez sur une startup multilingue

En 2016, Rémy Berda (Supélec 2011) créé sa start-up Weglot, un service de traduction de sites Internet. Aujourd’hui, l’entreprise a déjà traduit 50 000 sites.

Le Grand témoin – Maud Fontenoy

Défenseure d’une écologie pragmatique et positive, Maud Fontenoy travaille aux côtés de la jeunesse et des entreprises pour que chacun puisse agir pour la planète.

[#PopTaCulture] Ce que la série Big Little Lies nous révèle des nouveaux enjeux de notre génération

Camille Clot, étudiante de KEDGE Business school – Bordeaux, décrypte la série à succès Big Little Lies (HBO) : le reflet de toute une génération.

Décryptons-les : les statuts des grandes écoles de commerce

Public, privé ou consulaire : tour d’horizon des trois statuts juridiques en vigueur pour les grandes écoles de commerce françaises.

La géopolitique, nouveau must have des business schools ?

Comment dompter un monde où la technologie fait loi sans la culture ? C’est pour répondre à cette question que les business schools font désormais de la géopolitique un des meilleurs atouts de leurs formations. Mais comment mettent-elles la culture au service de l’action ?

Agri, agro : il y a du boulot !

Les ingénieurs agronomes sont en première ligne pour accompagner les agriculteurs face aux enjeux climatiques. Les écoles doivent alors adapter leurs programmes pédagogiques.

Ingénieur et apprenti : pourquoi pas moi ?

15% des étudiants en école d’ingénieurs passent aujourd’hui par l’apprentissage. Une voie privilégiée pour entrer facilement dans le monde de l’emploi.

Ingénieur mais pas que : zoom sur les doubles formations

Face à des entreprises qui apprécient de plus en plus les profils hybrides, terminer son cursus avec un double diplôme en poche est un atout pour les ingénieurs.

Les ingés ont la santé

Robot chirurgiens, prothèses ou encore respirateurs, derrière se cachent les ingénieurs. Mise en lumière de cet allié de l’ombre du personnel soignant.

Crypto-monnaies : quand la monnaie change de main

Les crypto-monnaies ont émergé en 2008 et font depuis parler d’elles. De grandes entreprises comme Facebook projettent de créer la leur ainsi que des banques centrales.