Fiche d’identité : Andy Assard, 22 ans, étudiant en 3e A au Groupe ESC Pau

SE DÉPASSER DANS LE SPORT ET LA DANSE, PARTAGER SA PASSION POUR LA CULTURE, ET APPRENDRE, TOUJOURS APPRENDRE : TEL EST LE CREDO D’ANDY ASSARD, ÉTUDIANT DU GROUPE ESC PAU. DU HANDBALL AU JOURNALISME EN PASSANT PAR LES RESSOURCES HUMAINES ET L’APPRENTISSAGE PROFESSIONNEL DU DANCEHALL JAMAÏCAIN, IL COLLECTIONNE LES DÉFIS ET… LES SUCCÈS. PORTRAIT D’UNE PERSONNALITÉ HORS NORME.

GEUM 71

Lors de l’émission de radio sur Guyane 1ère © IGuyane 1ère

La passion du hand

Originaire de Guyane et très tôt attiré par le sport, Andy est repéré à 15 ans par le Pôle Espoir Handball de Guadeloupe. En vue d’intégrer un centre de formation de handball professionnel en métropole, il suit cursus sport-étude. Son Bac ES décroché avec mention, Andy doit choisir : poursuivre dans le handball ou faire des études supérieures. Il reste étudier en Guadeloupe, et se plonge dans l’économie en classe préparatoire. « C’est à ce moment-là que ma vie change », glisse-t-il.

Entrer dans la danse…

Lors d’un stage de danse, Andy rencontre le collectif des Unik Dancerz, professionnels du Dancehall jamaïcain, mêlant rythmes urbains et influences reggae. Remarqué pour son talent, il intègre le groupe et se fait rapidement repérer par Admiral T, star du dancehall aux Caraïbes, qui le recrute dans sa troupe. C’est le début de la réussite pour Andy : après avoir obtenu la 4e place du World Reggae Dance Championship, concours international de danse en Jamaïque auxquels participaient 16 pays, il mène sa carrière de danseur tout en poursuivant ses études en apprentissage à l’ESC Pau. Un parcours qui l’a dernièrement conduit, lors de la Nuit d’Outre-Mer à Paris, à danser aux côtés d’Admiral T à Bercy et au Zénith, devant plus de 15 000 personnes.

GEUM 71

Instantané de la tournée caribéenne « I am Christy Campbell Tour » avec le danseur Admiral T (Andy est le 2e danseur sur la gauche, en noir) © Aurélien Brusini

De la danse à la radio, un étudiant aux multiples talents

Si la danse figure en bonne place parmi les passions d’Andy, le jeune homme nourrit aussi une insatiable curiosité pour la communication culturelle. « En 2012, à mon retour en Guyane pour les vacances d’été, j’ai passé un casting pour animer une émission sur Guyane 1ere, la première radio du pays, qui appartient à France Télévisions. J’ai été pris ! ». A 19 ans, Andy devient chroniqueur de l’émission La Folie Weekend, diffusée le dimanche. A l’été 2014, il collabore à nouveau pour Guyane 1ere et anime l’émission Mission Impossible, où il convie les plus grands artistes des Antilles et des Caraïbes. Entré au Programme Grande Ecole du Groupe ESC Pau en 2014, Andy s’oriente vers les ressources humaines et le commercial et entre en apprentissage au sein du Groupe Manpower. « J’ai la passion des gens, et l’entretien de recrutement est un moment privilégié pour déceler les talents », explique-t-il. Un choix qui, il l’espère, lui ouvrira des horizons : Andy ambitionne de promouvoir la culture et l’art en Guyane. Pour cela, il cultive les opportunités de s’enrichir. L’une de ses dernières expériences en date : un beau 2e prix gagné en 2014 au Concours d’Eloquence du Rotary Club du Sud-Ouest, où il représentait l’ESC Pau. Ce prix lui a permis d’être sélectionné en 2014 et en 2015 pour les Rotary Young Leadership Awards, un séminaire réunissant tous les Rotary Club du Sud-Ouest. De ce parcours si riche, Andy parle avec un enthousiasme sincère : « J’ai le sentiment que la créativité fourmille en moi. J’aime les gens, et je chéris l’esprit collectif, la solidarité, l’entraide. Tout cela, la danse l’apporte et l’exprime, tout comme le métissage culturel. Je suis très fier de promouvoir la culture, sous toutes ses formes. »

PORTRAIT CHINOIS : Une personnalité qui t’inspire : Christiane Taubira. Elle est de Guyane comme moi, et c’est une meneuse : j’admire sa détermination, son charisme, et son leadership Une pensée avant d’aller sur scène : sourire et tout donner ! Une qualité humaine : l’ouverture d’esprit et l’ouverture à l’Autre Une idée à transmettre : se créer des opportunités c’est avant tout savoir être soi-même une opportunité pour l’autre