POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

Le portrait de Caroline Roussel, nouvelle directrice de l’IESEG

Portrait Caroline Roussel IESEG
© IESEG

« Chez nous : pas de rupture ! » insistait Jean-Philippe Ammeux alors qu’il passait à celle qui a débuté comme professeure à l’IESEG il y a 20 ans, le flambeau de l’école qu’il dirigeait depuis 1994. Rencontre avec Caroline Roussel, la nouvelle DG de l’IESEG.

C’est lors d’un entretien d’embauche avec Jean-Philippe Ammeux pour un poste de professeure en comptabilité et contrôle de gestion, que la belle histoire de Caroline Roussel avec l’IESEG a commencé en mai 2002. « Je venais de soutenir mon doctorat et le courant est tout de suite très bien passé. A l’époque, nous n’étions que 25 professeurs permanents » se rappelle-t-elle. Enseignante-chercheure avant tout, elle s’est rapidement vu confier ses premières responsabilités pédagogiques et académiques jusqu’en 2010 où, alors maman de quatre jeunes enfants, elle devient chef du département Audit, finance et contrôle de gestion de l’école. « La preuve qu’à l’IESEG on peut concilier une vie personnelle épanouie et une belle évolution de carrière » affirme-t-elle. Après cette première expérience managériale auprès d’une équipe de 25 personnes, elle prend la direction du développement académique et rejoint le CoDir en 2014, année charnière pour l’école alors en pleine expansion. Six ans plus tard, c’est en tant que DGA qu’elle travaille en tandem avec Jean-Philippe Ammeux, avant de lui succéder en 2022.

Une doer à la tête de l’IESEG

Caroline Roussel insiste d’ailleurs sur cette notion de tandem. « Je pense qu’on trouve sa place par ce qu’on fait, par ses compétences. Nous avons travaillé ensemble, tout en ayant nos périmètres respectifs, toujours dans une confiance et un respect, mutuels, portés par le socle de valeurs et la vision que nous partageons. » Aujourd’hui à la tête de l’école, elle n’est pas pour autant seule à la barre ! Le collectif est en effet une notion indispensable du management de cette doer, comme la qualifie l’ancien directeur de l’école. « Je peux aborder sereinement ce mandat de DG car je sais que nos équipes sont solides et partagent un projet commun » insiste-t-elle.

Les défis de Caroline Roussel pour 2023

Un projet commun incarné par le plan stratégique annoncé par l’IESEG en 2022. Parmi les gros dossiers sur son bureau, Caroline Roussel va bien sûr ouvrir celui des réaccréditations AACSB et EQUIS, « le quotidien de beaucoup de directeurs d’écoles mais pour lequel nous n’avons pas le droit à l’erreur ! » La transformation de l’IESEG au regard du développement durable et de la responsabilité sociétale marquera également 2023. « Il ne s’agit pas seulement de transformer nos programmes, mais aussi de transformer notre organisation, de former nos collaborateurs et d’orienter nos thématiques de recherche au regard de ces enjeux. » Autre sujet central : le déploiement de l’interdisciplinarité, afin de « développer chez nos étudiants cette capacité à appréhender les sujets de façon globale et transverse et à prendre du recul. Pour ce faire, nous leur demandons notamment de mener à bien un projet interdisciplinaire avec une dominante RSE/DD. Des projets concrets, souvent proposés par des entreprises ou des collectivités. Ils ont par exemple récemment travaillé avec la mairie d’Issy-les-Moulineaux sur la façon de rendre la ville plus verte, avec le GAN sur l’intégration de la RSE dans les offres de services d’assurance, ou avec Uniqlo sur la question de l’économie circulaire. »

Optimiste !

Des projets challengeants qui permettent à Caroline Roussel de conforter son état d’esprit « profondément optimiste. Nous avons un rôle important en matière d’éducation mais aussi de transformation de la société : c’est ça que je veux transmettre à nos étudiants. » Un état d’esprit qu’elle insuffle également dans son leadership. « Je suis dans la bienveillance, l’écoute et une grande proximité avec les équipes, mais aussi dans l’exigence pour faire avancer ces projets, réfléchir à l’IESEG de 2035 et nous préparer collectivement à la suite. Une suite marquée par des enjeux de financement, de diversité sociale, l’arrivée de nouveaux acteurs dans le secteur de la formation (Amazon, LinkedIn Learning, universités d’entreprises etc.), mais aussi par l’évolution des attentes des jeunes. Dans cet écosystème changeant, nous voulons affirmer notre modèle. Car à l’IESEG, nous avons beaucoup de talents, de très bonnes équipes engagées et dévouées à nos étudiants et à la qualité de ce qu’elles font. Alors continuons à avancer ensemble sur ces beaux projets ! » invite-t-elle la communauté de l’école.

Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter