C’est Baptiste Benazzi. Etudiant en 4e année à l’IESEG School of Management, il a remporté la coupe de France d’esport des business schools avec son équipe pendant le confinement. Portrait de celui qui clique plus vite que son ombre.

 

26 avril 2020. Date de la finale de la coupe de France League of Legends des écoles de commerce. Si le confinement n’était pas encore fini, show must go home ! De chez eux, les participants ont tout donné. Parmi eux, Baptiste Benazzi. Avec son équipe IESEG Esport, une branche du Bureau des Jeux (association de l’école sur son campus parisien dont il est le vice-président), Baptiste cartonne sur le célèbre jeu vidéo de stratégie où l’objectif est de détruire la base adverse. Ils gagnent face à l’équipe de Grenoble Ecole de Management ! « Cette victoire nous a fait très plaisir car nous nous entrainions en équipe depuis déjà deux ans à l’IESEG. C’est gratifiant de voir que nos efforts, notre capacité à nous comprendre et à jouer ensemble, ont été récompensés », s’en réjouit encore le capitaine de l’équipe, constituée de six joueurs et d’un coach.

Coupe de France des écoles de commerce

Ainsi, IESEG Esport remporte la 1e édition de ce championnat national des écoles de commerce. Une compétition d’esport inédite organisée par SKEMA Business School et l’éditeur de jeu Riot Games France. NEOMA Business School, emlyon business school, Grenoble Ecole de Management… « Chaque école défendait ses couleurs. » La finale a réuni environ 2 000 spectateurs en direct. « La finale devait normalement avoir lieu sur le campus de SKEMA à Sophia-Antipolis. A cause de la crise sanitaire, nous avons tous joué de chez nous. Ça n’a pas changé grand-chose mais c’était quand même moins fun de ne pas rencontrer les autres étudiants. Ce n’est que partie remise, surtout que l’IESEG, en tant que vainqueur, accueillera la prochaine édition ! »

Un sport l’esport ?

A l’IESEG, c’est une communauté de 80 gamers qui entoure Baptiste. L’esport réunit en effet de plus en plus d’adeptes. Une montée en puissance dans les écoles de commerce et sur la scène étudiante en général. Baptiste milite justement pour une meilleure reconnaissance de l’esport comme un sport compétitif sérieux sur les campus. « J’ai envie de faire reconnaître cette activité comme un sport auprès de l’administration de l’école. Nous avons par exemple un cours de management du sport et ce serait intéressant d’inclure l’esport. C’est une belle démonstration du travail de groupe » propose-t-il. Aussi, le jeune homme de 22 ans espère que « le succès de l’IESEG Esport légitimera la pratique. »

Nerd life

Baptiste Benazzi n’en est pas à sa première compétition. Depuis 2 ans, il participait déjà aux concours nationaux étudiants. « Comme tout sport, quand on s’entraine depuis des années, il y a forcément un moment où on a envie de se mesurer aux autres et d’évaluer son niveau. » Depuis 2013, Baptiste joue à League of Legends, le jeu online qui compte le plus de joueurs actifs au monde. Le personnage qu’il utilisait le plus en compétition ? Jinx. Son objectif ? « Que cette victoire soit la première d’une longue série ! »