Comment la plus américaine des business schools de France fait-elle face à la crise du Covid-19 ? Alors qu’elle accueille chaque année 80 % d’étudiants étrangers, quel plan d’attaque met-elle en place pour préparer la rentrée ? L’éclairage de son directeur Fady Fadel.

 

Avec une cellule de crise mise en place dès le 24 février l’American Business School of Paris a décidé très tôt d’accompagner ses enseignants à préparer leurs cours en ligne. Tout juste un mois après, l’école pouvait ainsi proposer à tous ses étudiants de suivre l’intégralité de leurs cours à distance. Un défi pour une école dont la pédagogie est basée sur le travail de groupe et l’interaction interculturelle. « Heureusement, les groupes avaient été formés au premier semestre et les étudiants avaient déjà mené pas mal de travaux en commun, ce qui a grandement facilité les échanges » explique Fady Fadel.  

En action pour la rentrée

Un bilan du confinement globalement positif qui n’occulte pas pour autant les incertitudes liées à l’évolution de la situation sanitaire. « Pour respecter les gestes barrières, nous envisageons de diviser les groupes d’étudiants en deux sous-groupes accueillis en alternance sur le campus, l’autre sous-groupe suivant le cours en distanciel grâce à des outils de captation en direct. » Un système hybride qui devrait être mis en place en septembre et qui pourrait perdurer jusqu’au printemps 2021 si le contexte l’obligeait. « Même si les étudiants viennent chez nous pour l’expérience internationale, pour vivre l’interculturalité en plein Paris » ajoute Fady Fadel.

>>> D’autres business schools préparent la rentrée : le plan d’attaque de Grenoble Ecole de Management

L’accueil des étudiants étrangers en suspens

Mais le plus grand point d’interrogation pour une des écoles les plus internationales de France reste bien sûr le recrutement des étudiants étrangers. « Entre la fermeture des frontières et les incertitudes liées à l’ouverture des consulats et à la délivrance des visas étudiants, l’attractivité de la France est en jeu » indique le directeur de l’American Business School of Paris.

« Je suis fier de dire que nous sommes à la fois dépendants du multiculturalisme et créateurs de programmes uniques voués à attirer des Français et des Européens vers une pédagogie américaine et 100 % focus internationale en France. » – Fady Fadel, directeur de l’American Business School of Paris

Les US à deux pas de chez vous

Et pour booster cette attractivité justement, l’école mise sur l’originalité. Avec le Freshman Program tout d’abord. « De nombreux Français et anglophones européens qui ont planifié des études aux Etats-Unis pour l’année prochaine commencent à faire marche arrière en raison du contexte sanitaire. Avec ce programme, nous leur proposons de passer une année chez nous, et donc de bénéficier d’une pédagogie 100 % américaine, avant de poursuivre leurs études dans leur université ou dans une de nos universités partenaires. »

>>> On prépare aussi la rentrée 2020 à l’ICN Business School

Cap sur le sport dans les nouveaux programmes

L’American Business School of Paris innove aussi du côté des bachelors avec le lancement de son tout nouveau Bachelor in Sports Management en septembre 2020. Le pitch ? « 3 ans en full english pour devenir manager dans les métiers du sport et de l’industrie sportive (project manager, sport brand manager, brand training manager, event and sponsor sport manager, athlètes manager, sport store manager…) ». Un projet créé en partenariat avec le CDFAS (Centre Départemental de Formation et d’Animation sportives du Val d’Oise), sélectionné par le Comité Olympique américain comme site d’entraînement des athlètes américains pour les Jeux Olympiques et Paralympiques de 2024. 

Autre programme dans les starting blocks : la Business & Golf Academy. En partenariat avec Altus Performance, celle-ci s’adresse aux golfeurs de haut niveau souhaitant améliorer leurs performances tout en obtenant un diplôme de commerce international à la fin de leur cursus. « Notre programme BBA va être délocalisé au sein du Domaine du Golf PGA France de Vaudreuil. Les jeunes golfeurs bénéficieront d’un emploi du temps aménagé entre cours en full english et entraînements » prévoit Fady Fadel.