Depuis 2017, l’association Tribunes ESCP organise chaque année à la mi-novembre sur le campus de Paris-République de l’ESCP la « Journée de l’Europe » (JDE). Par cet événement, qui réunit chaque année près de 1 000 personnes, Tribunes s’engage à replacer l’Europe au cœur du débat citoyen, au sein d’une école où l’identité européenne occupe une place centrale. En novembre 2020, l’association organisera sa 4ème édition.

 

La JDE, 3 saisons et déjà une référence

La 1ère édition de la Journée de l’Europe a eu lieu le 10 Novembre 2017 sur le thème des maux de l’Europe. Après une première table ronde, Hubert Védrine et Alain Juppé se livrèrent à un débat mémorable sur la question de l’avenir des politiques en Europe. Nathalie Loiseau, alors Ministre déléguée chargée des Affaires européennes, a clôturé cette première édition en nous partageant sa propre vision de l’Union européenne.

Hubert Védrine et Alain Juppé ont marqué la 1ère édition de la Journée de l’Europe en 2017. ©Lifeshot ESCP

Fort de cette première journée à succès, Tribunes a pu organiser une deuxième édition en 2018, organisée sur le thème de l’identité européenne, sujet ô combien actuel et problématique dans l’Union depuis plusieurs années. Cette édition a vu se succéder plusieurs invités experts des questions européennes parmi lesquels Sylvie Goulard, Michel Aglietta ou encore Bernard Kouchner et Jacques Attali. Nouveauté de l’événement : de nombreuses associations européennes se sont jointes à nous pour un forum associatif présent sur l’ensemble de la journée sur le campus. Par ailleurs, les consultations citoyennes organisées auprès des élèves de première année par Tribunes, en amont de cette journée, ont pu être restituées.  

La 3ème édition en 2019 portait quant à elle sur la puissance européenne, thème essentiel des élections européennes de mai 2019. Trois conférences furent organisées : une table-ronde sur la puissance diplomatique avec Jean-Pierre Raffarin – fondateur de notre association – et Nicole Gnesotto, suivie d’une seconde sur la puissance économique de l’Europe. Cette journée fut clôturée par l’intervention de la Secrétaire d’Etat chargée des Affaires européennes, Madame Amélie de Montchalin, sur la réalité de la puissance européenne.

« L’idée est surtout venue au moment de l’élection présidentielle d’Emmanuel Macron, en 2017, après un affrontement sur le devenir de la France en Europe. Finalement, c’est l’Europe qui l’a emporté avec En Marche !. Notre but était donc à la fois de capitaliser sur cette tendance, et de créer un événement étudiant majeur qui s’inscrive dans la lignée de la philosophie de l’ESCP, à savoir l’Europe. Concrètement, il s’agissait de promouvoir le projet européen, pour faire prendre conscience de son importance et de la nécessité de le penser, d’en débattre, de se mettre tous autour de la table pour l’améliorer et empêcher le pire, le voir se déliter. » – Alexandre Musso, fondateur de l’événement 

Organiser la Journée de l’Europe

Si la Journée de l’Europe est un événement qui se déroule seulement sur un après-midi, il nécessite une organisation d’envergure qui mobilise une équipe durant presque un an. Chaque année, les étudiants de première année de Tribunes choisissent leurs pôles d’activité à la fin du 1er semestre. A partir de janvier et de la passation effective de l’association, les membres du nouveau pôle JDE, accompagnés de quelques anciens, se mettent à réfléchir sur le contenu de la prochaine édition. Cela passe tout d’abord par la définition du thème, en prenant en compte les tendances européennes du moment mais aussi en essayant de prévoir ce qui fera l’actualité en novembre. Une fois le thème trouvé, il est subdivisé en trois problématiques qui donneront le ton des trois tables-rondes de la journée. Pour chaque table-ronde, nous établissons une liste des invités à contacter selon un ordre de priorité. A partir de là commence le fastidieux, mais non moins stimulant, travail de démarchage des invités qui peut durer plusieurs mois. En parallèle, nous devons aussi contacter les différentes associations européennes pour les faire participer au forum, monter des dossiers de financement auprès de différents concours et entreprises pour récolter les fonds nécessaires à l’organisation de la JDE. Ces fonds nous permettent, entre autres, de pouvoir filmer les débats ou d’organiser des buffets de qualité réalisés par l’association de cuisine de l’ESCP. Il nous reste enfin à établir un plan de communication ambitieux qui permette de graver la JDE dans l’esprit de notre public durant le printemps et l’été afin de le fidéliser et lui donne envie d’assister à la prochaine édition en novembre.

L’avenir de la Journée de l’Europe

La Journée de l’Europe de Tribunes ESCP constitue un véritable moment d’échange et de discussion sur des thématiques inhérentes à la question européenne. Bien que la JDE soit un événement encore assez jeune, Tribunes a l’ambition de le développer au cours des prochaines années. Pour cela, plusieurs pistes sont actuellement à l’étude, parmi lesquelles un allongement de la durée de chaque édition, des invitations d’entreprises européennes à participer au forum, des invitations de personnalités européennes non-francophones, etc.