POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

[ANALYSE] Les étudiants-entrepreneurs, de plus en plus concernés par le monde de demain

Photo de Dose Media sur Unsplash
Photo de Dose Media sur Unsplash

Avoir un impact sur l’avenir, se sentir utile, protéger l’environnement ou encore aider les autres : près de 75 % des projets de startups des étudiants du Pôle Léonard de Vinci ont une dimension responsable, quelle est leur vision ? Comment veulent-ils changer les choses ?

 

En 2020, les conséquences climatiques et les enjeux sociaux n’ont plus besoin d’être discutés, c’est une évidence. Le monde va mal et il faut y remédier. Nous voulons prendre part à la résolution de ces problématiques. La génération Z ressent ce besoin, mais aussi le besoin de se sentir plus utile au travail, d’avoir un réel impact sur la société, de laisser sa marque, de ne surtout pas entrer « dans le moule ».

Et pour être indépendant et changer le monde, quoi de mieux que développer sa propre entreprise ?

Au temps de la « startup nation », nous constatons un essor du nombre de projets de startup : à leur entrée à l’école, 1 étudiant sur 3 souhaite devenir son propre patron. Et près de 10 % des diplômés bac+5 deviendront entrepreneurs.

 

Toujours plus d’idées innovantes

A DeVinci Startup, département dédié à l’entrepreneuriat au Pôle Léonard de Vinci, les portes de notre bureau sont ouvertes aux étudiants pour discuter de leurs idées et leurs projets. Le constat est flagrant : les projets portent tous de fortes valeurs, qu’ils soient écologiques, médicaux, durables ou de services à la personne. Que l’idée leur soit venue sous la douche, au cours d’une discussion, ou encore durant un projet scolaire, ils veulent tous se lancer et tester leur idée.

Grâce à la pédagogie en mode projets et aux semaines transverses, nous incitons les étudiants à réfléchir à des problématiques concrètes en y apportant des solutions durables et responsables. Les thématiques projets sont orientées vers l’humain, le climat ou encore le monde du futur.

Dans la formation à l’entrepreneuriat, les étudiants cherchent à résoudre des problèmes.

Et quand nous pensons à des problèmes DUR (Difficiles, Urgents, Récurrents), évidemment les premières idées sont consacrées à rendre un monde meilleur. Par le biais de systèmes innovants d’aides à la personne (Helfe : bracelet connecté pour éviter les agressions dans la rue et les transports), des technologies médicales (TSquared : robots transportant du matériel médical pour les EHPAD et Hôpitaux , M3D : orthèses sur-mesure en impression 3D) ou encore de responsabilisation des utilisateurs (Appetee : appli anti-gaspi alimentaire, Mama Mundele : bracelets confectionnés à la main au Congo, dont une partie des fonds est reversée pour acheter de l’eau potable pour les orphelinats congolais, Sequini : marque de vêtements avec des matières premières locales, et une chaîne de distribution écologique).

Les étudiants sont impressionnants de créativité quant à l’impact positif de leurs projets sur notre société.

M3D, startup du Pôle Léonard de Vinci : créer des orthèses sur mesure en impression 3D

 

Quels sont nos engagements, comment les aider à porter ces valeurs ?

En tant qu’enseignants, c’est quasiment une obligation d’intégrer, aujourd’hui, des projets uniquement à fortes valeurs sociales et environnementales.

Quant aux institutions (ministère de l’Enseignement Supérieur et de la Recherche, BPI, CCI…), elles aussi encouragent le développement de projets avec des Labels, des subventions et des incubateurs de l’ESS (Économie Sociale et Solidaire). Nous sommes d’ailleurs au comité de direction de l’incubateur I-Engage de l’université de Nanterre qui accompagne les projets d’innovation ESS.

Nous incitons les étudiants à développer des projets toujours plus innovants et responsables : c’est un plus pour leur carrière professionnelle, mais surtout pour leur développement personnel et leur état d’esprit critique. Ils veulent changer le monde et nous mettons à leur disposition tous les moyens possibles à notre échelle pour y arriver.

L’auteur est Maylis Gross,

Responsable de DeVinci Startup – Pôle Léonard de Vinci

sur Instagram et Twitter

 

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter