Comme nous l’explique Jean Chambaz, président de l’UPMC, les choix stratégiques de l’université qu’il dirige sont résolument tournés vers l’employabilité des étudiants dont le parcours est adossé à une recherche d’excellence.

Jean Chambaz, président de l’UPMC

Jean Chambaz, président de l’UPMC

QUELS SONT LES AVANTAGES DU CHOIX INSTITUTIONNEL QUE VOUS AVEZ FAIT POUR L’UPMC DANS LE CADRE DE LA NOUVELLE LOI ?
Cette loi qui crée des communautés d’universités et d’établissements, prolonge ce qui avait été entrepris avec les PRES et les Initiatives d’excellence (IDEX). Pour Sorbonne Universités, nous avons fait le choix de l’exercice en commun des compétences sur des projets partagés pour construire un ensemble universitaire pluridisciplinaire de niveau mondial. Chaque établissement membre bénéficie de la possibilité de s’engager ou non dans les actions décidées en commun tout en conservant la maîtrise de sa participation.

 

DE QUELLE MANIÈRE FACILITEZ-VOUS L’EMPLOYABILITÉ DE VOS DIPLÔMÉS ?
Nous les aidons à définir un projet personnel et professionnel dès le niveau de la licence, ce qui existe déjà en master et en doctorat. En début de première année, ils suivent une unité d’enseignement « Orientation et Insertion Professionnelle » destinée à les faire réfléchir à leur formation et à leur futur métier. Au second semestre, nous leur proposons des ateliers de recherche encadrés, sur une problématique qui fait appel à différentes disciplines, afin qu’ils mettent en oeuvre un esprit critique et une démarche appuyée sur la recherche. À partir de la seconde année de licence, les étudiants choisissent une discipline majeure et une mineure, ce qui démultiplie les possibilités de doubles cursus que nous avons déjà engagés. Nous avons également pris toute une série d’initiatives avec les entreprises en organisant différents événements (conférences, forums, participation aux conseils de perfectionnement, etc.). Les stages en entreprises et une offre étendue de licences professionnelles constituent par ailleurs des facteurs d’insertion privilégiés.

 

COMMENT LE RESSERREMENT DE VOTRE OFFRE DE FORMATION FACILITE-T-ELLE LES PARCOURS DE VOS ÉTUDIANTS ?
La plupart des diplômés que nous formons est au seuil d’une carrière de plus de 40 ans pendant laquelle les connaissances vont considérablement évoluer. Il est donc essentiel qu’ils acquièrent une maîtrise solide de la discipline en même temps qu’ils développent un esprit critique, une autonomie, une capacité d’analyse, et la faculté à acquérir de nouvelles connaissances et compétences dans le cadre de formations effectuées tout au long de leur vie. Ils seront ainsi armés pour exercer leur activité professionnelle. Je tiens à saluer l’investissement exceptionnel de nos équipes dans cette transformation pédagogique tout en maintenant leur engagement dans la formation des autres cycles et la recherche.

 

VOTRE POSITIONNEMENT INTERNATIONAL CONSTITUE UN DE VOS ATOUTS MAJEURS. POUVEZ-VOUS ENCORE LE FAIRE ÉVOLUER ET L’AMÉLIORER ?
C’est un atout d’attractivité et de formation essentiel car nous avons un taux élevé d’étudiants internationaux qui garderont de bons contacts avec la France tout au long de leur vie. L’accueil d’étudiants internationaux donne aux étudiants locaux des envies d’ailleurs, le désir de mieux connaître la réalité et la complexité du monde. C’est pour eux une bouffée d’oxygène, de dynamisme et de foi en l’avenir. Nous proposons avec nos partenaires de Sorbonne Universités des programmes comme la licence « Sciences et chinois » qui permet de se former dans une discipline tout en approfondissant leur connaissance du chinois. Nos étudiants deviendront des citoyens du monde, capables de jouer un rôle moteur dans l’économie et le monde de demain.

 

QUELS SONT LES AXES STRATÉGIQUES SUR LESQUELS VOUS ALLEZ VOUS CONCENTRER DANS L’AVENIR ?
La transformation de la licence est un travail de longue haleine qui permet aux étudiants d’être acteurs de leur formation – de haut niveau adossée à la recherche – dès la licence. En recherche, nous voulons appuyer nos équipes pour maintenir et développer leurs performances au coeur des disciplines et sur des enjeux globaux à travers les programmes Convergence dans le cadre pluridisciplinaire de Sorbonne Universités.

 

Patrick Simon