Depuis un siècle et demi, cinq générations de la famille Chibret ont l’oeil en matière d’ophtalmologie. Premier groupe pharmaceutique européen indépendant dans le domaine de l’ophtalmologie, Théa a su s’imposer sur la scène internationale. En matière de vues stratégiques, Jean-Frédéric Chibret (MBA Business Trade ), président du directoire, porte un regard sur l’innovation constante qui anime le groupe.

Jean-Frédéric Chibret (MBA Business Trade ) président du directoire

Jean-Frédéric Chibret (MBA Business Trade ) président du directoire

Depuis 1994, Théa n’a de cesse de se développer, passant du statut d’entreprise auvergnate à celui d’entreprise internationale présente dans 65 pays et regroupant une vingtaine de filiales. « Notre feuille de route se décline sur deux axes : la croissance par l’innovation (nouveaux produits) et par international (nouveaux marchés) ». Le message est clair !

 

« Exercer sa passion
de l’ophtalmologie
dans une société indépendante, tournée vers l’innovation
et l’international. »

Cap sur l’international
L’international, Jean-Frédéric Chibret connaît bien. Il a débuté sa carrière au sein de la filiale espagnole. Une expérience qui lui a permis de découvrir l’ensemble de la chaîne de travail. « Lorsque je suis devenu président en 2008, il était donc naturel de maintenir ce développement à l’international. Au quotidien, mon rôle est de coordonner tous les services autour de nos deux axes stratégiques. » Comment maintenir le cap ? Grâce à une passion omniprésente, une stabilité et une cohérence inscrites dans la durée et une proximité jamais démentie. « Il faut se montrer réactif sans sur-réagir ! En tant que manager, je dois aussi me montrer aussi proche de mes clients que de mes équipes, en interne mais aussi à l’étranger, lors des congrès… »

 

Une innovation à tous les niveaux
Si l’innovation s’exprime en premier lieu par l’intensité de la recherche et du développement, elle imprègne tous les services de l’entreprise. « Dans l’innovation, l’important est ne pas avoir d’idées préconçues. Elle vient de l’intérieur mais aussi de l’externe ! Nous voulons éviter le ‘’ Non Invented Here Syndrom ’’. Ma mission est de maintenir intacte la motivation de chacun au regard de ce défi. Notre expertise est séculaire mais je veille à ce que nous soyons en permanence tournés vers le futur. »

 

Accompagner la croissance par la montée en compétences
Quels sont les princip aux atouts d’une ETI ?
Avant tout, nous sommes une ETI dans l’industrie pharmaceutique : notre métier, c’est de créer des médicaments qui permettent de soulager et de soigner, une fin noble en soi. J’ajoute que les ETI familiales, comme la nôtre, sont actuellement les agents du dynamisme économique, tant en termes d’emploi, que de performance. Dans nos entreprises, les jeunes se voient offrir des responsabilités stimulantes, des possibilités de travail transverse, un champ d’action plus vaste que dans les multinationales, qui se caractérisent davantage par le travail en silo. En 2015, nous ouvrons une vingtaine de postes et recherchons des profils d’ingénieur brevets, chargé d’affaires réglementaires, chef de projets cliniques, datamanager, responsable sciences pharmaceutiques, directeur développement, programmeur et technicien support informatique ; le tout, à Clermont-Ferrand, la Capitale de l’Auvergne, qui offre les avantages d’une métropole dynamique à deux pas du fabuleux paysage de la plus grande chaîne de volcans d’Europe ; une ville plébiscitée par nos collaborateurs pour la qualité de vie qu’elle offre !

 

150 ans au service de l’humanitaire et de la formation
Au XIXè, mon ancêtre médecin militaire en Algérie luttait contre le trachome, l’une des principales causes de cécité évitable. Nous n’avons jamais abandonné ce combat. À la demande de l’OMS, nous avons développé un collyre pour y remédier et, sous l’égide de la fondation Théa, nous multiplions des campagnes de traitement, notamment en Afrique, en lien avec Ophtalmos sans Frontières, pour éradiquer cette maladie. Parallèlement, nous soutenons la formation d’ophtalmologistes dans les pays défavorisés partout où le besoin s’en fait ressentir.

 

VC

 

Contact :
Franck Chastol , Directeur des Ressources Humaines : f.chastol@laboratoires-thea.fr
Lorraine Kaltenbach, Directeur de la communication : l.kaltenbach@laboratoires-thea.fr