Elément de réponse à un contexte économique difficile, l’entrepreneuriat est au coeur des réflexions des grandes écoles qui ne cessent de multiplier les initiatives en sa faveur : formations spécifiques de haut niveau, accompagnement/coaching, incubateurs intégrés, organisation d’évènements dédiés (start-up week-end), etc… Ce véritable boom entraîne dans son sillage un concept grandissant : l’entrepreneuriat social. Différentes définitions peuvent émaner de cette appellation proche du pléonasme car l’entrepreneuriat est par nature social, mais la plus répandue est l’idée d’innover au bénéfice d’une démarche sociétale. Même si l’EM Normandie encourage bien entendu cette forme de création de richesse, il nous semble également important de soutenir les porteurs de projets eux-mêmes, en accompagnant des jeunes issus de milieux défavorisés et de ce fait peu prédisposés à la création d’entreprise.

 

Focus sur les cordées de l’entrepreneuriat
Conscients que le contexte social peut constituer un frein à la réussite d’un projet de création d’entreprise et forts de leurs compétences en matière de gestion de projet et d’entrepreneuriat, 7 étudiants de l’EM Normandie ont créé, en 2009, ACCES, l’Association de Coaching à la Création d’Entreprise. Leur objectif : aider des jeunes porteurs de projets issus de quartiers classés en Zone Urbaine Sensible du Havre et de sa périphérie. Grâce au soutien du Havre Développement, le comité d’expansion économique de la région havraise, ils ont ainsi pu être mis en relation avec des potentiels futurs entrepreneurs et mettre en place un dispositif de coaching complet avec, outre l’aspect technique (études de marché, business plan, communication de lancement, etc.), une valeur ajoutée liée à leur âge : la connivence générationnelle permettant également d’aller sur des terrains plus personnels tout aussi fondamentaux en entrepreneuriat. Les bénéfices sont importants pour toutes les parties prenantes. Pour les étudiants, cette expérience leur permet de se confronter à une réalité souvent méconnue et de gagner rapidement en maturité tout en mettant à profit leurs savoirs acquis via les enseignements théoriques et pratiques dispensés dans leurs écoles. Pour les candidats à la création issus de zones urbaines sensibles, au-delà de l’aide concrète apportée dans l’avancement de leur projet, cet accompagnement renforce leur motivation et leur permet de surmonter les phases de découragement et de doute auxquelles se confronte tout entrepreneur. Si, à l’origine, 4 à 5 projets étaient accompagnés chaque année, avec l’expérience, ils sont désormais une dizaine à être suivis tous les ans avec leur lot de succès ou de mise en sommeil mais avec, presque toujours, un retour à l’emploi pour le porteur. Boulangerie ambulante, restauration, loisirs, import-export sont quelques exemples de secteurs investis.

 

Un projet d’envergure nationale
Saluée en 2010 par Yazid Sabeg, alors Commissaire à la Diversité et à l’égalité des chances, la démarche originale d’ACCES a inspiré, à l’instar des « Cordées de la Réussite », le lancement national des « Cordées de l’entrepreneuriat », en mars 2011. Une phase d’expérimentation s’est immédiatement déployée au sein d’autres grandes écoles volontaires : l’EDHEC, Grenoble École de Management, le Groupe ESC Troyes ou l’École des Mines d’Alès pour en citer quelques-unes. Ce nouveau dispositif d’ouverture sociale a reçu le soutien de différents ministères de l’ancienne et de l’actuelle majorité tant il est apolitique et fédérateur. L’Acsé, le MESR, de grandes banques sont également des bienfaiteurs du dispositif. Aujourd’hui, les “ Cordées de l’entrepreneuriat ” sont en passe de devenir un véritable label avec, à la clé, de nouvelles perspectives de développement. La Conférence des Grandes Ecoles a rédigé une charte en ce sens qui devrait être entérinée prochainement lors de la 1ère journée nationale des “ Cordées de l’entrepreneuriat ”. Cet événement sera l’occasion de rassembler porteurs de projets, étudiants, financeurs, pédagogues et politiques pour célébrer un mode original de contribution des Grandes Ecoles à la création d’entreprises !

 

Par Jean-Christophe Hauguel
Directeur Général Adjoint et Directeur des programmes EM Normandie