POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

KEDGE BS présente son nouveau plan stratégique pour 2025

KEDGE BS présente son nouveau plan stratégique pour 2025

Faire, obtenir des résultats, créer de l’impact et de la valeur : KEDGE BS est bien décidée à conjuguer son nouveau plan stratégique 2021-2025 en mode action. Explications de son directeur Alexandre de Navailles lors de sa présentation à la presse le 25 mars.

 

Une conviction, une ambition, trois promesses. C’est ainsi qu’Alexandre de Navailles, à la tête de KEDGE BS depuis 8 mois, résume le nouveau plan stratégique 2025 de l’école. « Nous sommes convaincus que les plus beaux parcours ont tous en commun des femmes et des hommes qui alignent leurs convictions et leurs actes, qui sont formés pour mobiliser et embarquer un collectif dont l’impact est reconnu. Partant de ce constat, l’ambition de KEDGE pour 2025 est simple : être une école de référence pour celles et ceux qui apprennent et réussissent en faisant. Au-delà de transmettre des connaissances, notre mission est de détecter, faire émerger et développer celles et ceux qui veulent créer de la valeur et avoir un impact sur la société », introduit le directeur.

Forte de cette ambition, l’école fait aujourd’hui non pas une, mais trois promesses à sa communauté. « Nous sommes une école originale, durable et inclusive, vos compétences seront toujours à jour, nous sommes ancrés sur nos territoires et ouverts à l’international » annonce Alexandre de Navailles. Pour tenir ses promesses, l’école peut d’abord capitaliser sur son bilan. « Celui de deux écoles plus que centenaires, créées par les CCI sur et pour leurs territoires et fusionnées il y a 8 ans. Un établissement qui rassemble près de 15 000 étudiants, présente un CA de 120 M€, 38 programmes de formation initiale, 4 campus en France et se développe à l’international, en Chine et en Afrique notamment », rappelle-t-il.

Une identité pédagogique

Pour s’imposer comme « une école originale, durable et inclusive », KEDGE souhaite notamment capitaliser sur son identité pédagogique. « D’abord, une pédagogie exigeante qui fait la part belle aux disciplines du management, mais aussi à l’IA, au big data, à l’expérience client… Ensuite, la compétence, avec un dialogue entre une base théorique solide et l’expérimentation. Avec une ambition forte en matière d’alternance : passer le cap des 2 000 alternants en 2025. Et enfin, une promesse faite aux étudiants : Be-U. Un accompagnement individuel propice à une révélation progressive de ce qu’ils ont envie de faire et de la manière de construire leur vie et leur parcours professionnel. » Parallèlement, KEDGE s’engage pour une « premiumisation » de ses programmes en offrant, entre autres, la possibilité de passer des certificats dont le « certificat maison THE, pour Technologies, Humanités et Entrepreneuriat » indique Vincent Mangematin, Dean & Chief Academic Officer de l’école.

Autre promesse de KEDGE BS dans son plan stratégique 2025 : des compétences toujours à jour

Lutter contre l’obsolescence des compétences ou « apprendre à apprendre et à réapprendre », tel est l’objectif de KEDGE. Tous ses projets devront donc répondre à un continuum candidat / étudiant / alumni. Un engagement qui passe aussi par le renforcement de l’Executive Education (l’école prévoit de doubler son volume de formation continue d’ici 2025), la mise en place de plusieurs certificats, sans oublier l’entrepreneuriat. 120 startups sont aujourd’hui incubées à KEDGE et plus de 1 300 heures de workshops et ateliers d’experts sont réalisées.

KEDGE BS en 2025 : une école plus que jamais glocale

Troisième promesse de KEDGE : un ancrage fort sur ses territoires allié à une réelle ouverture sur le monde. Car « si l’école œuvre activement au développement du monde économique et politique des territoires girondin, provençal, toulonnais et parisien, elle souhaite aussi accélérer son développement à l’international » insiste Alexandre de Navailles. Une internationalisation qui passe d’abord par le déploiement de KEDGE à l’étranger. Dans ses campus associés en Asie et en Afrique bien sûr, mais aussi l’Europe, pas encore assez adressée par l’école. « Ouvrir dans un pays européen anglo-saxon est une priorité de notre développement international dans les années à venir » annonce son directeur. L’école souhaite également renforcer le recrutement d’étudiants étrangers et « exporter, décliner et presque « franchiser » le savoir-faire de KEDGE via son programme KEDGE as a service. Avec un objectif en vue : accroitre l’attractivité de la marque KEDGE à l’international. « Le renforcement de notre déploiement en Asie, en Afrique et en Europe est un gros chantier devant nous et nous comptons bien investir sur la notoriété et l’attractivité de notre marque ces prochaines années » conclut Alexandre de Navailles.

Parallèlement, KEDGE va aussi renforcer son ancrage national, notamment à Paris, où l’école compte doubler la surface de son campus afin d’accueillir 2 000 étudiants (MS, MSc, Bachelor et formation continue) en 2025.

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter