Currently set to Index
Currently set to Follow
POUR LES MANAGERS DE DEMAIN
Menu

« Ma vision pour l’Université Paris 2 Panthéon-Assas ? Etre une université qui montre la voie » – L’interview de Stéphane Braconnier

Université Paris 2 Panthéon Assas interview Stéphane Braconnier
©Leonor de Chantérac - Université Paris 2 Panthéon-Assas

Elu en novembre 2020 à la tête d’une des plus grandes universités juridiques françaises, Stéphane Braconnier œuvre déjà à façonner les contours de l’Université Paris 2 Panthéon-Assas de demain. Une université qu’il entend toujours plus ouverte, plus internationale, plus connectée aux entreprises, une « université qui montre la voie ».

Devenir président d’université en pleine pandémie mondiale : un défi de taille ?

Université Paris 2 Panthéon Assas interview Stéphane Braconnier
Stéphane Braconnier, Président Université Paris 2 Panthéon-Assas ©Université Paris 2 Panthéon – Assas

Paradoxalement, le plus difficile n’a pas été d’arriver pendant la pandémie (même si elle a bien sûr été un élément de complexité supplémentaire), mais d’arriver en novembre. En effet, le président est généralement élu en juin, une période plus calme lui laissant un peu de temps pour préparer la rentrée. Elu en plein milieu du semestre, tout était déjà en route au début de mon mandat : il fallait prendre le train en marche, un train qu’il n’était pas question d’arrêter ! Dans ce contexte, la crise a facilité ma prise de fonctions, me privant certes de certains aspects agréables (cérémonies, réunions…) mais me ménageant du temps, ce qui manque le plus à un président d’université !

Pourquoi avoir été candidat à la présidence de l’Université Paris 2 Panthéon – Assas ?

Je crois que pour être candidat et faire prospérer sa candidature à ce type de poste, il faut avoir une vision à 10 ou 15 ans pour l’Université. Et je pense avoir tracé les contours de ma vision, celle d’une université ouverte sur son environnement académique, les entreprises, l’international, l’apprentissage, la formation permanente… celle d’une université qui montre la voie.

>>>> Pour aller plus loin – Lorsqu’il était intervenu pour la première fois dans nos colonnes, en 2019, Denis Couderchet (Université Paris 2 Panthéon-Assas 01) était Directeur Corporate Finance de Banque Populaire Rives de Paris. Aujourd’hui, c’est en tant que Directeur Grandes Entreprises et Ingénieries qu’il partage la vision de son entreprise, l’évolution de sa fonction et la jonction avec son parcours

La voie pour répondre aux enjeux du monde contemporain ?

Bien sûr ! Par exemple, comment parler d’environnement sans aborder les enjeux juridiques de l’environnement (occupation des sols, implantation des éoliennes, grands procès contre des entreprises polluantes…) ? Il en va de même pour la bioéthique, ou encore pour le numérique avec toutes les problématiques liées à la justice prédictive notamment.

« Ayez confiance dans notre capacité à vous offrir le meilleur ! »

Autre grand défi pour l’Université Paris 2 Panthéon – Assas : celui d’une meilleure connaissance et diffusion du droit dans la société ?

Alors que le grand public parle beaucoup de droit, la maîtrise des concepts juridiques par les citoyens reste effectivement faible. Car le droit n’est enseigné nulle part ailleurs qu’à l’université. Aujourd’hui, il faut leur apporter au plus tôt cette culture, avec la promotion de l’option Droit & Grands enjeux contemporains au lycée. Paris 2 entend d’ailleurs jouer le rôle d’université pilote dans l’enseignement des professeurs du Secondaire à cette discipline, via un DU qui devrait voir le jour dans les prochains mois.

>>>> Pour aller plus loin – Marc Vigoureux (Université Paris 2 Panthéon-Assas 86), Directeur Administratif & Financier de VINCI Energies Nucléaire, relève deux soft skills qui singularisent les meilleurs candidats. « Les deux facteurs clés de la réussite sont le respect des engagements et la mobilité géographique. Quand j’embauche un jeune diplômé, je sais que j’aurai un poste pour lui, mais je ne sais ni où ni quand. Pendant un an, il suit un parcours pépinière via des formations, des visites d’entreprises… Il doit accepter le principe de mobilité quand l’opportunité se présente. S’il souhaite voyager, VINCI Energies est présent sur les cinq continents. » Pour en savoir plus, découvrez son interview !

Université Paris 2 Panthéon Assas interview Stéphane Braconnier
©Université Paris 2 Panthéon – Assas

>>>> Pour aller plus loin – Pour Patrick Guyonneau (Université Paris 2 Panthéon-Assas 95), Directeur de la sécurité du groupe Orange « la sécurité est très liée aux obligations fixées par l’Etat (droit public, droit de la consommation…). Mon Master 2 Défense et Sécurité m’a permis d’acquérir de l’agilité et des réflexes juridiques, notamment sur la hiérarchie des normes ou la jurisprudence européenne, qui me servent encore au quotidien. Je garde également en mémoire mes cours d’histoire et de sciences politiques, simplement brillants ».

Quels sont les trois grands leviers à activer pour atteindre votre vision pour l’Université Paris 2 Panthéon – Assas ?

L’international, où nous ne sommes pas assez attractifs. Certains diraient que c’est parce que le droit est une discipline plutôt nationale, mais comment peut-on sérieusement penser améliorer la pratique, la connaissance et l’écriture du droit si on ne regarde pas ce qui se fait dans les autres systèmes juridiques ? Nos principaux chantiers en la matière : envoyer massivement des étudiants français à l’international et recevoir plus d’étudiants étrangers chez nous, améliorer nos places dans les classements internationaux, développer plus de cours en anglais et pousser nos réflexions pour entrer dans une université européenne.

L’entreprise. Il faut que les cabinets d’avocats et les entreprises soient plus présents à l’Université. D’autant que Paris 2 est une université plutôt business friendly ! Tout l’enjeu est de renforcer et de pérenniser le lien entre les entreprises et l’université. D’où la création de notre fondation partenariale à horizon 2022 pour les réunir autour de grands projets structurants.

La création d’un Etablissement Public Expérimental à horizon 2022. Celui-ci se construit actuellement, autour de l’Université, avec l’ISIT, Efrei Paris, le CFJ et l’Ecole W. L’objectif ? Créer des synergies porteuses de sens pour favoriser la création d’un espace académique nouveau autour de nouvelles disciplines. Car si l’Université n’évolue pas, elle se met en risque.

>>>> Pour aller plus loin – Deux bonnes raisons de recruter en faisant le pari de Paris 2 ? Pour Guillaume Malespine (Paris 2 Panthéon-Assas 96), Directeur Audit, Contrôle interne et Risques à l’UGAP, elles sont « liées l’excellence de l’enseignement académique dispensé, d’une part, l’ouverture de Paris 2 sur l’entreprise, et la prise en compte de ses besoins métiers, avec la formation continue, notamment, d’autre part. Au-delà de la qualité de leur formation, nous accordons à l’UGAP une attention toute particulière aux soft skills des candidats qui veulent nous rejoindre, c’est-à-dire l’aisance relationnelle, la capacité d’adaptation, l’aptitude à créer et animer des réseaux.

Partager sur print
Imprimer

Articles qui pourraient vous intéresser également

Inscrivez-vous à notre newsletter !

Vous pouvez vous inscrire à notre newsletter en cliquant sur le lien suivant :

inscription à la newsletter