« L’innovation de rupture, c’est l’ADN de GEM » a annoncé Sylvie Blanco, directrice de l’innovation à Grenoble Ecole de Management (GEM) en introduction de la visite du tout nouveau GEM Labs inauguré le 16 janvier dernier. Découvrez ce nouvel espace dédié à la disruption.

 

GEM Labs c’est 15 millions € d’investissements pour 5 000 m² en plein cœur de la Presqu’Ile Scientifique de Grenoble. Un avant-goût de l’Ecole du Futur créé autour du triptyque innovation, technologie et expérimentation. Un Business Lab constitué de 6 plateformes immersives, vouées à être expérimentées par 3 500 étudiants et 50 entreprises chaque année.

Pourquoi c’est nouveau ?

Un lieu inédit qui propose des plateformes phygitales permettant de parcourir l’expérience consommateur comme vous ne l’avez jamais vue : voilà la promesse GEM Labs. Retracer le parcours client, étudier ses comportements d’achats, pousser très (ou volontairement trop) loin l’innovation techno et market pour interroger l’éthique des managers de demain : tels sont ses objectifs. Et tout ça avec plein d’innovations à l’intérieur : caméras, étiquettes électroniques, enceintes directionnelles, éclairage intelligent, cabine d’essayage connectée, eye tracker, étiquettes RFID… « Mais tout ça en conformité avec le RGPD ! » tient à préciser Sylvie Blanco.

Suivez le guide !

Première étape au pays du parcours client connecté, le dispositif Home. Car le parcours client, ça commence à la maison ! Devant vous, la reconstitution d’un appartement étudiant (plus vrai et même un peu plus beau que nature) tout équipé (télé, smartphone, enceinte connectée…) et truffé de caméras et autres gadgets électroniques pour capter tous les signaux faibles émanant de son occupant. Un occupant bien décidé après moult sollicitations à acheter un pantalon de ski.

Home, une simulation d’un appartement étudiant et de la première étape du parcours client – Crédit Monde des Grandes Ecoles et Universités

Dès lors, direction le dispositif Street. Une rue elle aussi 100 % connectée et modulable. Equipée d’outils  de captation en temps réel, tout peut changer en une minute dans cette rue ! Atmosphère, éclairage, ambiance sonore, peuvent ainsi être modifiés pour influer sur le comportement des passants. Des passants scrutés et analysés par des outils de reconnaissance faciale qui arrivent à estimer votre profil et votre âge pour adapter les messages publicitaires diffusés en vidéo, en audio et même en senteurs grâce à la technologie Sniffy présentée, excusez du peu, au dernier CES.

Avec Street, GEM Labs étudie le parcours client via une expérience immersive et sensorielle unique en France – Crédit Monde des Grandes Ecoles et Universités

Tous les sens en éveil, le temps est venu d’entrer dans le Shop connecté. Un magasin de vêtements de ski créé en partenariat avec les équipementiers Picture et Cairn. Emparez-vous d’un modèle, entrez dans la cabine… et le spectacle commence. Une ambiance musicale correspondant à votre segment de marché se met en route, un écran vous propose l’aide d’un chatbot pour choisir votre taille et un compteur fictif de likes Facebook vous informe sur la popularité de votre tenue. A tel point qu’on ne se regarde même plus dans le miroir ! Mais après le fun, place au questionnement. Est-ce vraiment bien éthique de coudre des puces RFID microscopiques dans des vêtements ? Peut-on vraiment payer en crypto monnaie dans un magasin physique ? Toutes les disciplines de l’école peuvent être adressées dans cette salle, de la finance au marketing en passant par le juridique et le commercial bien sûr.

La cabine d’essayage connectée, une expérience d’achat inédite made in GEM Labs – Crédit Bruno Moyen

Et le shopping, ça creuse ! Une fois votre pantalon de ski payé, un petit passage chez Mymarketlab s’impose. Une supérette connectée créée en partenariat avec Auchan Retail et Panzani. Le concept : faire entrer les élèves dans un magasin de proximité hyper connecté qui teste le futur du retail. Etiquettes d’un genre nouveau, eye tracking, caddie connecté : faites-vos courses comme vous ne les avez jamais faites.

Mymarketlab, une supérette connectée pour se préparer au futur du retail – Crédit Bruno Moyen

GEM Labs j’écoute !

Autre illustration du savoir-faire GEM Labs : Flashtel. Une expérience immersive dans un centre téléphonique de relations clients où on scénarise et simule les pratiques managériales sous différentes organisations. Le management au bout du fil. En clair, chaque étudiant joue un rôle : le manager, l’opérateur d’appel, le client mécontent… selon un scénario prédéfini. D’abord un management en mode pression. On observe les réactions : certains sont boostés à mort par les écrans en work flow alors que d’autres perdent pieds. On refait ensuite la scène sous un mode de management plus bienveillant et là encore on observe les réactions. Le but : pousser à repenser le travail pour augmenter la performance globale et la QVT.

Avec Flashtel, les élèves de GEM profitent de GEM Labs pour entrer dans la réalité d’un centre d’appel – Crédit Bruno Moyen

 Jouer, c’est sérieux

Toujours dans cette optique d’allier technologie et éthique, GEM Labs propose aux élèves de GEM de vivre une expérience managériale unique en réalité virtuelle. Nom de code : Finethics. Equipés d’un casque, ils se retrouvent dans la peau d’une jeune recrue tout juste embauchée dans une banque. Sa mission : vendre des produits financiers sans trahir son éthique. Pas toujours facile quand on se retrouve devant une personne âgée vulnérable et qu’on vient de se faire afficher en réunion par une boss qui risque de mettre fin à votre période d’essai. Une expérience qui s’inscrit dans le cadre plus large du Playground, une plateforme dédiée aux serious games existant depuis 2012. Une expertise pionnière permettant à GEM d’être une des rares business schools à concevoir ses propres jeux. Son credo : #GameForChange

Innover, ensemble

Last but not least, GEM Labs propose aussi à la communauté GEM de se plonger dans le design thinking. Dans le TIMLAB créé en partenariat avec le groupe Korus : quatre espaces scénarisés pour favoriser le travail en co-construction. Un travail collaboratif en mode 360 : on explore, on définit une problématique, on fait de l’idéation et enfin, on prototype. Une expérience immersive d’un ou deux jours que des collectivités, des startups ou même des grosses entreprises locales (comme STMicroelectronics récemment), mettent à profit pour fédérer leurs équipes autour de la conduite d’un projet innovant.

 

Au TIMLAB, le design thinking se met en mode prototypage – Crédit Bruno Moyen

Envie d’en savoir encore plus sur le GEM Labs ? Découvrez notre série « J’ai testé pour vous » très prochainement sur www.mondedesgrandesecoles.fr