Directeur des Affaires Européennes et Directeur des Affaires Règlementaires et Publiques d’ENGIE, Gwenaelle Huet (ENS et Agrégation de Physique / Chimie 2003, DEA en Chimie moléculaire à l’X 2004, ENPC 2007), va prendre la tête d’une nouvelle BU consacrée aux énergies renouvelables en France en janvier prochain. Quels sont les défis qui attendent cette femme de sciences et de talent à ce poste stratégique pour le Groupe ?

Gwenaelle Huet  (ENS et Agrégation de Physique / Chimie 2003, DEA en Chimie moléculaire à l'X 2004, ENPC 2007), Directeur des Affaires Européennes, Directeur des  Affaires Règlementaires  et Publiques et Chef de projet pour les activités renouvelables en France d'ENGIE

Gwenaelle Huet (ENS et Agrégation de Physique / Chimie 2003, DEA en Chimie moléculaire à l'X 2004, ENPC 2007), Directeur des Affaires Européennes, Directeur des Affaires Règlementaires et Publiques et Chef de projet pour les activités renouvelables en France d'ENGIE

Quels sont les challenges qui s’ouvrent à vous aujourd’hui ?
Nous traversons une évolution importante de notre secteur qui vit un triple changement de paradigme. Technologique d’abord, avec des installations plus décentralisées et une place de plus en plus importante laissée au renouvelable, au digital et aux solutions intégrées. Sociologique ensuite, avec une transformation progressive des consommateurs en « consomm-acteurs » qui veulent gérer leur énergie. Sociétal et générationnel enfin : l’énergie n’est plus un sujet réservé aux industriels mais porté par tous. Il est aujourd’hui essentiel de combiner cette évolution de paradigmes dans un contexte de transition énergétique fort. C’est pour cela que nous attendons beaucoup de notre BU dédiée aux renouvelables : c’est en partie grâce à elle que nous allons contribuer à la croissance verte du mix énergétique français en étant un véritable moteur de la transition énergétique. Et pour mener à bien ces missions, nous devons accompagner nos clients, de manière locale, au cœur des territoires, sur l’ensemble de la chaine de valeur de l’énergie.

 

En quoi votre parcours au sein d’ENGIE est-il emblématique de sa politique en faveur de la promotion des femmes ?
ENGIE est particulièrement précurseur en ce domaine grâce à l’impulsion forte donnée par Gérard Mestrallet, Président-Directeur général du Groupe, et Valérie Bernis, Directeur Général Adjoint, en charge des Communications, Marketing et Responsabilité Environnementale et Sociétale, pour que notre génération ait l’opportunité de se développer et de pleinement s’épanouir dans l’entreprise. Je vis cette politique au quotidien depuis 5 ans. Dès mon arrivée, on m’a proposé de rejoindre WIN (Women in Networking), un réseau féminin ayant pour objectif de faire fructifier un vivier de femmes de talent dans l’entreprise. Pour accompagner les femmes dans la progression de leur carrière, des dispositifs de mentoring et des modules de formation spécifiques sont également mis en place. ENGIE sait identifier qui seront les leaders de demain et met en avant tous les talents, hommes ou femmes, sans discrimination.

 

ENGIE s’engage aussi pour un meilleur équilibre vie professionnelle / vie personnelle ?
Effectivement et j’en suis la preuve : le fait d’attendre des jumeaux n’a aucunement été un obstacle à ma nomination à la tête d’une BU. Non seulement la maternité n’est pas un frein à ma carrière mais la réaction de mes responsables à cette nouvelle prouve la volonté du Groupe de montrer que c’est grâce à un bon équilibre entre travail et vie privée qu’un collaborateur se développe et s’épanouit dans l’entreprise. J’ai vraiment de la chance de pouvoir être si bien accompagnée pour prendre un poste à hautes responsabilités à une période où beaucoup de choses se passent dans ma vie personnelle.

 

Quels conseils souhaitez-vous adresser à une jeune femme de talent ?
Je lui répèterais des conseils qu’Isabelle Kocher, Directeur Général Délégué, en charge des Opérations du Groupe avec laquelle j’ai eu la chance de travailler de manière proche, m’a donnés : il ne faut pas avoir peur d’être disruptif, de proposer des choses innovantes, d’être audacieux, ambitieux et d’aller au-delà de ses zones de confort. Isabelle Kocher m’a démontré que le monde de demain est plein d’opportunités et qu’il ne tient qu’à nous de savoir les saisir.

 

Pourquoi rejoindre ENGIE ?
C’est un leader mondial de l’énergie, un groupe international aux multiples métiers qui a su s’adapter aux évolutions et exigences de la transition énergétique et où on peut vivre plusieurs vies tant ses activités et les postes proposés sont variés. C’est une entreprise qui défend une politique de non discrimination et d’équité très forte, qui accompagne et stimule les parcours professionnels via la mobilité. Que vous soyez globe-trotter ou que vous souhaitiez vous spécialiser sur un territoire donné, ENGIE trouvera toujours des réponses à vos attentes pour vous accompagner dans vos projets.

 

Chiffres clés
- 1 cadre dirigeant nouvellement nommé sur 3 est une femme
- 25 % des cadres sont des femmes
- 35 % des hauts potentiels sont des femmes
- ENGIE a pris la 3e place du classement SBF 120 des entreprises les plus féminisées, réalisé par le Secrétariat d’Etat aux droits des femmes

 

CW.

 

Contact :
Rejoignez-nous ! www.engie.com/carrieres