« Dans 10 ans la moitié de nos ingénieurs exerceront des métiers qui n’existent pas aujourd’hui »
Laurent Carraro, Directeur général des Arts et Métiers ParisTech

JDE N°78 p1-112

© S.Meyer – Arts et Métiers

COMMENT PEUT-ON DÉFINIR L’ESPRIT ARTS ET MÉTIERS ?

Marquée dès l’origine par l’ouverture à la diversité sociale, l’école a mis en place une formation par l’apprentissage pour permettre aux Bacs technologiques d’accéder au diplôme d’ingénieur. Depuis 2 ans, la création du cursus Bachelor permet de répondre aux besoins industriels spécifiques des entreprises en région. La structure en réseau des sites Arts & Métiers facilite l’intégration économique des territoires.

COMMENT LA PÉDAGOGIE ET VOTRE PROXIMITÉ AVEC LES ENTREPRISES IMPACTENT-ELLES LES PARCOURS PROFESSIONNELS DE VOS DIPLÔMÉS ?

Un campus Arts & Métiers moyen comptant 3 ha de plancher dont 1 ha machine, la pédagogie par projet et la pluridisciplinarité s’effectuent autour de ces équipements sur des réalisations concrètes. Elles permettent aux élèves de se plonger dans un environnement industriel qui développe leur bon sens afin de trouver les réflexes nécessaires pour résoudre les problèmes qu’ils rencontreront dans n’importe quel milieu industriel. Ils savent travailler en équipe vers l’amont avec la direction mais aussi sur le terrain avec les ouvriers, ce qui leur donne une vision macroscopique de l’entreprise (ratios financiers, rentabilité etc.), doublée d’une vision microéconomique d’adaptation à toute commande. Aujourd’hui, nous étudions le meilleur moyen d’enseigner la technologie à partir des outils numériques.

JDE N°78 p1-112

© S.Meyer – Arts et Métiers

QUELS GRANDS MÉTIERS EXERCENT LES GADZARTS ?

Si on les trouve surtout dans les secteurs des transports (ferroviaire, automobile, aviation) et de l’énergie, 10 % intègrent le BTP alors qu’ils n’ont pas acquis de formation spécifique dans ce domaine. Les entreprises de BTP estiment qu’ils possèdent une adaptabilité totale après deux semaines sur le terrain, et savent prendre du recul. Si certains choisissent le conseil, la recherche & développement, la plupart de nos ingénieurs sont intéressés par les activités liées à l’organisation industrielle et à la production. Ils vont développer de la technologie pour l’entreprise dans laquelle ils travaillent en imaginant de nouveaux procédés. Au cours de leur carrière, un certain nombre d’entre eux montent dans la hiérarchie de l’entreprise pour accéder à des postes de direction (directeur général, président).

FOCUS SUR LES MÉTIERS DE DEMAIN…

 

Dans les années qui viennent, nos ingénieurs exerceront des métiers qui restent à inventer au sein de nouvelles activités. Toute les réalisations industrielles nécessitant de l’énergie, de la matière et des informations, éléments pour chacun desquels on assiste à des évolutions avec l’apparition des matériaux composites, les problématiques énergétiques et les mutation numériques, nous préparons nos ingénieurs afin qu’ils s’adaptent à l’évolution technologique de ces trois axes (habitat, machines connectées, isolation, énergies renouvelables, optimisation de la consommation, mix énergétique…).

 

Patrick Simon